introduction : a la différence de l'omme, la femme ne peut avoir des enfants que pendant une période définie de sa vie : de la puberté à la ménopause. Pendant cette période, l'appareil génital connaît un fonctionnement cyclique où des organes subissent des transformations, sous l'effet d'hormones sexuelles.

I / Les cycles sexuels féminins

-> Parc onvention, le 1er jour d'un cycle débute lors du 1er jour des règles. Il existe 2 cycles synchronisés.

 A) Le cycle utérin

L'utérus est l'organe où l'emryon se développe dans le cas d'une grossesse. Les modifications ont lieu de façon cyclique au niveau de l'endomètre et du col de l'utérus.

Schéma utérus légendé

On note trois phases dans un cycle :

- la phase folliculaire (1er au 13e jour) : c'est la phase avant l'ovulation ; l'endomètre détruit lors des règles se reconstruit, s'épaissit et se vascularise. De plus, il y a apparition de glandes en tubes qui auront pr fonction de sécréter du glycogène.

- l'ovulation (14e jour)

- phase lutéale : développement maximal de l'endomètre qu'on qualifie de dentelle utérine.

Au niveau du col de l'utérus, la glaire cervicale est un mucus ayt pour rôle d'empêcher le franchissement des spermatozoïdes. Le maillage subit une évolution cyclique puisqu'il passe d'un maillage serré à un maillage lâche en période ovulatoire, permettant la passage des spermatozoïdes.

B) Le cycle ovarien

Il a pour fonction de libérer un gamète (ovocyte -> ovule) pouvant subir une fécondation. Cependant, grâce à des coupes microscopiques d'ovaires, on constate que les ovocytes st ontenus dans des structures pluri-cellulaires : c'est le follicule qui proètge l'ovocyte. Le follicule subit une évolution caractéristique de la période du cycle dans lequel il se trouve.

Lors d'un cycle sexuel, le follicule a une fonction de protection mais a soutout une fonction endoctrine, cad de sécrétion d'hormones.

- phase folliculaire : pdt cette phase, plusieurs follicules st recrutés et commençent à grossier. Puis, un seul continue de se développer (régression es autres) devenant le folliucle dominant. On note l'apparition d'une cavité folliculaire qui devient de + en + grosse. A la fin de cette phase, le follicule devient près pr l'ovulation et est appelé follicule mûr.

- ovulation : correspod à l'expulsion de l'ovocyte dans le paillon d'une trompe.

- phase lutéale : le follicule rompu se transforme en corps jaune ayant aussi une fonction endocrine. A la fin du cycle, sans fécondation, il regresse rapidement.

Conclusion : L'étude des deux cyles montrent un synchronisme parfait :

  • en phase folliculaire : épaississement de l'endomètre et follicules entrent en croissance, produisant dc de + en + d'hormones.
  • en phase ovulatoire : endomètre est à sa taille maximale et prêt à accueillir un embryon. De +, glaire cervicale est plus lâche, permett le passage des spermatozoïdes.
  • en phase lutéale : maintien de l'endomètre (pas de fécondation) sous l'action du corps jaune avec apparition des règles.

Schéma récapitulatif de la synchronisation des cycles ovariens et utérins

Les meilleurs professeurs de SVT disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (73 avis)
Antoine
60€
/h
1er cours offert !
Pierre
4,9
4,9 (34 avis)
Pierre
40€
/h
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (32 avis)
Georges
50€
/h
1er cours offert !
Nathan
4,9
4,9 (31 avis)
Nathan
60€
/h
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (18 avis)
Lynda
30€
/h
1er cours offert !
Sylvain
5
5 (20 avis)
Sylvain
40€
/h
1er cours offert !
Charles
5
5 (35 avis)
Charles
50€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (73 avis)
Antoine
60€
/h
1er cours offert !
Pierre
4,9
4,9 (34 avis)
Pierre
40€
/h
1er cours offert !
Georges
4,9
4,9 (32 avis)
Georges
50€
/h
1er cours offert !
Nathan
4,9
4,9 (31 avis)
Nathan
60€
/h
1er cours offert !
Lynda
4,9
4,9 (18 avis)
Lynda
30€
/h
1er cours offert !
Sylvain
5
5 (20 avis)
Sylvain
40€
/h
1er cours offert !
Charles
5
5 (35 avis)
Charles
50€
/h
1er cours offert>

II / Le rôle des hormones ovariennes

-> Afin de montrer le rôle d'un organe, on effectue une ablation de celui-ci puis on regarde les conséquences. L'ablation de l'ovaire provoque un arrêt de l'évolution cyclique de l'utérus -> les ovaires contrôleent le cycle utérin.

A) Les hormones ovariennes

Après avoir démontré le contrôle du cycle utérin par les ovaires avec les expériences d'ablation, les séries d'expérience (ablation puis greffe ailleurs) ont montré que la susbtance responsable du controle est une hormone.

Hormone : assure une fonction de communiation entre divers organes

Après recherhces, on a montré la présence de deux types d'hormones : les oestrogènes (O) et la progestérone (P).

B) Variation des sécrétions hormonales

Des dosages au niveau sanguin montrent une variaiton de la quantité de ces hormones (dc variaiton de la sécrétion) :

- phase folliculaire : présence d'O qui entraînent l'augmentaiton de la concentration d'O pr avoir un maximum avant l'ovulation. L'O agit sur la muqueuse utérine en entraînant son épaississement.

- phase lutéale : présence tjrs d'O mais en quantité plus faible ; apparition de la P en forte quantité. Elles st fabriquées par le corps jaune.

La P permt l'apparition de la dentelle utérine et empêche les contractions du myomètre. Quelques jours avt la fin du cycle (règles), en l'absence de fécondation, le corps jaune regresse entraînant une chute des concentrations hormonales et dc l'apparition des règles.

III/ Contrôle de l'activité ovarienne par le complexe hypotalamo-hypophysaire

A) Action de l'hpophyse

L'hypophyse est une glande endocrine située à la base du cerveau. Lors de  son ablation ou d'un disfonctionnement, on constate des pertubations (entre autre) du fonctionnement du cycle utérin (arrêt des règles) et au niveau du cycle ovarien (arrêt de l'ovulation). Après une ablation, au niveau des ovaires, on note un arrêt de la croissance du follicule ovarien et une absence d'ovulation -> il n'y a plus d'épaississement de la muqueuse utérine et les règles disparaissent.

Après des analyses chimiques, on a déterminé deux hormones produitent par l'hypophyse :

- la FSH (hormone folliculo stimulante) qui permt le développement du follicule cavitaire en follicule mûr

- la LH (hormone lutéinisante) : saconcentration augmente pdt la phase folliculaire et un pic apparaît juste avt l'ovulation et qui la provoque. Permt la transformation du follicule en corps jaune.

B) Contrôle de l'hypotalamus

L'hypothalamus se situe juste au dessus de l'hypophyse. Ils st reliés par un réseau de neurones qui sécrètent une hormone : la neurohormone (GnRH).

L'absence de GnRH entraîne un arrêt de la stimulation des cellules sécrétrices de l'hypophyse   -> arrêt de la production de Lh et FSH

Conclusion : L'hypothalamus contrôle l'activité de l'hypophyse par l'intermédiaire de GnRH. L'hypophyse contrôle le cycle ovarien par l'intermédiaire de deux hormones : LH et FSH. Une forte quantité de LH, caractérisé par un pic, entraîne l'ovulation.

IV / Rétroaction ovarienne sur le complexe HH

-> La concentration des hormones ovariennes agit sur le comple HH en fonction des concentrations hormonales ; le comple HH ajuste sa ségression d'hormones. Les hormones ovariennes agissent dc en retour sur le système de commande : c'est une rétroaction.

A) Rétrocontrôle négatif

Une ablation es ovaires ou l'appariiton de la ménopause entrapîne une augmentaiton significative des concentrations de LH et FSH. Une ijection d'O permt de faire diminuer ces taux -> les hormones ovariennes exercent un rétrocontrôle négatif sur le comple HH. Le bu de ce système est de maintenir les taux ovariens à des valeurs constantes proches d'une valeur repère.

Conclusion : Jusqu'à une certaine concetration, les hormones ovariennes exercent un retrocontrôle négatif sur le complexe HH.

 B) Rétrocontrôle positif

Après une ablation es ovaires, une forte injection d'O entrapine une forte hausse des concentrations de Lh et FSH. On voit qu'au délà d'une certaine concentration d'O, la rétroaction n'est plus négative mais elle devient positiive. Dans l'organisme, ce système permt l'ovulation : lorsque le follicule grossit, la quantité d'O sécrété augmente. Au 13è jour, le follicule est mûr et la concentration élevée d'O indique au comple HH que le follicule est prêt à ovuler. Cette concetration d'O entraîne une forte production de LH et FSH qui entrâine production de O et ainsi de suite. Le cycle s'emballe -> un pic de LH apparaît entraînant l'ovulation.

Conclusion : Au délà d'une certaine conentration d'O, l'O a une rétroaction positive sur le comple HH entraînant une libération accrue de LH et FSH. Ce système est responsable du pic ovulatoire de LH. Après l'ovulation, la chute d'O et apparition P entraînent un retour u rétrocontrôle négatif.

V / Influence de l'environnement sur l'hypothalamus

L'environnement a une influence directe sur l'hypothalamus. Chez la femmen une fort streee (guerre) t entraîner un arrêt momentannée des règles donc des cycles sexuels

Besoin d'un professeur de SVT ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,50/5 - 4 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !