C'est ce phénomène de la Nina qui provoque en ce mois de janvier 2011 des pluies diluviennes et des inondations terribles dans le Queensland australien, région du Nord-Est du subcontinent.

La Niña ("petite fille" en espagnol) est un phénomène climatique exceptionnel qui est globalement le contraire du phénomène El Niño et qui  souvent lui succède

(On a comptabilisé un peu plus de phénomènes El Niño que de La Niña : 25 contre 17 au XXème siècle ).La corrélation entre les deux phénomènes n'existerait que dans un tiers des cas seulement.

Les Alizés qui soufflent désormais plus fortement qu'en régime normal aboutissent à un refroidissement exceptionnel des eaux de surface du Pacifique, bien visible dans cette animation par cette grande bande bleue au niveau équatorial dans le Pacifique.

L'atmosphère, après un excès dans un sens, se rééquilibrerait avec un excès dans l'autre sens...

Les conséquences climatiques sont presque parfaitement opposées de part et d'autre de l'océan : pluies diluviennes sur l'Australie, l'Indonésie et sécheresses marquées en Amérique du Sud.

Voici une animation du phénomène La Niña observée  en automne 1998 et hiver 1999  qui a d'ailleurs suivi un phénomène El Niño dont la fin est bien visible en début d'animation (printemps 1998).

Par contre, pour les raisons inverses d'El Nino, le phénomène d'Upwelling accentué favorise la productivité océanique et les pêcheurs se réjouissent......

On aura intérêt à faire défiler les semaines les unes après les autres car le défilement est sinon trop rapide.

Aperçu :

Besoin d'un professeur de SVT ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !