Avertissements aux lecteurs
SUIVIS RENFORCES / ENQUETES DE PHARMACOVIGILANCE EN COURS
Tous les médicaments disponibles sur le marché en France font l’objet d’une surveillance dans le cadre de la pharmacovigilance.
Figurent sur la liste ci-dessous des médicaments ou classes de médicaments faisant l’objet, à ce jour, d’un suivi renforcé ou d’une enquête de pharmacovigilance :
- soit parce que les autorités sanitaires ont jugé nécessaire, à titre préventif, de renforcer ce suivi
- soit parce que des signaux de risque ont été détectés, justifiant une vigilance accrue.
Les motifs du renforcement de cette surveillance sont précisés dans le tableau ci-dessous ainsi que les actions en cours ou envisagées, résultant de cette surveillance.
Ces médicaments bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché : le bénéfice qu’ils apportent aux patients dans leurs indications thérapeutiques est donc jugé plus important que le risque lié à son utilisation car c’est le critère
essentiel permettant la délivrance et le maintien de l’autorisation de mise sur le marché.
Aussi, la présence d’un médicament sur cette liste est-elle une garantie pour les patients. Cela signifie qu’il existe une surveillance particulièrement proactive de ce médicament, et que les mesures adaptées seront prises si nécessaire.
Cela ne doit en aucun cas conduire les patients à qui il a été prescrit un de ces médicaments à l’interrompre sans avoir préalablement pris conseil auprès de leur pharmacien et/ou consulté leur médecin.

Cette publication a fait beaucoup de bruit en ce 1er février 2011 et provoqué de nombreuses réactions.
Réactions bien sûr d'inquiétude chez les patients concernés qui sont invités à consulter leur médecin traitant mais surtout à ne pas stopper brutalement leur traitement.
Réactions de colère chez un certains nombre de thérapeutes qui jugent la méthode bien peu judicieuse, d'autant qu'il y a là un cocktail de molécules, d'effets secondaires, de suspicions fort hétérogènes.

Transparence excessive après tant d'années d'opacité, de lobbying......?

L'affaire MEDIATOR qui a conduit à cette publication de façon quelque peu précipitée est en effet toute fraîche....on lira les autres articles sur le MEDIATOR dans ce même blog....

Pour chaque médicament est détaillé :

1 / MEDICAMENTS (DCI : Dénomination
Commune Internatinale)
- date d'AMM
- date de commercialisation

2 / INDICATION

3 /  TYPE D'AUTORISATION
DE MISE SUR LE MARCHE PGR EUROPEEN

4/ PGR NATIONAL
(purement national ou
en complément du
PGR européen)

5/ MESURES DE
SURVEILLANCE
RENFORCEE/ENQUETES
MOTIFS DU SUIVI

6/ ACTIONS EN COURS

LISTING

ACTOS® (pioglitazone)

ALLI® (orlistat)

ARCOXIA® (étoricoxib)

ARIXTRA® (fondaparinux sodique)

BLEU PATENTE V

BYETTA® (éxénatide)

CELANCE® (pergolide)

CERVARIX® (vaccin anti-HPV)

CHAMPIX® (varénicline)

CIMZIA® (certolizumab pegol)

COLOKIT (phosphate de sodium, comprimés)

CYMBALTA® (duloxétine)

Dextropropoxyphène (DI-ANTALVIC®,

PROPOFAN® et génériques)

EFIENT® (prasugrel)

ELLAONE® (ulipristal)

EQUANIL®, méprobamate RICHARD

EXJADE (déférasirox)

Fentanyl cp ou spray nasal

(EFFENTORA®, INSTANYL®, ABSTRAL®)

FERRISAT® (fer dextran)

FONZYLANE® & Génériques (buflomédil)

GALVUS® (vildagliptine)

EUCREAS® (vildagliptine + metformine)

GARDASIL® (vaccin anti-HPV)

GLIVEC® (Imatinib)

HEXAQUINE® et médicaments contenant de la quinine

INTRINSA® (testostérone)

ISENTRESS® (raltégravir)

Isotrétinoïne et génériques

JANUMET® (sitagliptine, metformine)

JANUVIA® (sitagliptine)

KETUM® et génériques (kétoprofène topique)

LANTUS® (insuline glargine)

LEVOTHYROX® et génériques (levothyroxine)

LIPIOCIS® (esters éthyliques d'acides gras iodés (iode 131) de l'huile d'oeillette)

LYRICA® (prégabaline)

MEPRONIZINE® (méprobamateacéprométazine)

MEOPA (oxygène, protoxyde d'azote) (ANTASOL®, ENTONOX® , KALINOX®, OXYNOX®)

METHADONE AP-HP sirop et gélules

Méthylphénidate (RITALINE®, CONCERTA®, QUASYM®)

Minocycline (MYNOCINE® et génériques)

MULTAQ® (dronédarone)

NEXEN® (nimésulide)

Nitrofurantoine (FURANDATINE®

FURADOÏNE® MICRODOÏNE®)

NOCTRAN® (acépromazine, acéprométazine, clorazépate)

ONGLYZA® (saxagliptine)

ORENCIA® (abatacept)

PARLODEL® et génériques (bromocriptine)

PEDEA® (ibuprofène injectable)

Pholcodine et spécialités

PRADAXA® (dabigatran)

PRAXINOR® (théonédraline / caféine)

PREVENAR 13® (7 sérotypes)

PRIMALAN® (méquitazine)

PROCORALAN® (ivabradine)

PROTELOS® (ranélate de strontium)

PROTOPIC® (tacrolimus)

REVLIMID® (Lénalidomide)

RIVOTRIL® (clonazépam)

ROACTERMA® (tocilizumab)

ROHYPNOL® (flunitrazépam)

SORIATANE® (acitrétine)

STABLON® (tianeptine)

STELARA® (ustekinumab)

STILNOX® et génériques (zolpidem)

SUBUTEX® et génériques (buprenorphine)

THALIDOMIDE CELGENE®

TOCTINO® (alitrétinoïne)

Tramadol (spécialités en contenant)

TRIVASTAL® (piribédil)

TYSABRI® (natalizumab)

VALDOXAN® (agomélatine)

VASTAREL® (trimétazidine)

VFEND® (voriconazole)

VICTOZA (liraglutide)

XARELTO® (rivaroxaban)

XYREM® (oxybate de sodium)

ZYPADHERA® (olanzapine)

ZYBAN® (chlorhydrate de bupropion)

ZYVOXID® (linézolide)

Besoin d'un professeur de SVT ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !