SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE 

NOUVEAUX PROGRAMMES 2010 

DE  SVT,  SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Enseignement commun

Programme d'enseignement de sciences de la vie et de la Terre en classe de seconde générale et technologique

NOR : MENE1007274A
RLR : 524-5
arrêté du 8-4-2010 - J.O. du 25-4-2010
MEN - DGESCO A1-4

Vu code de l'Éducation ; arrêté du 27-1-2010 modifié ; avis du CSE du 31-3-2010

Article 1 - Le programme de l'enseignement commun de sciences de la vie et de la Terre en classe de seconde générale et technologique est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté.
 
Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011.
 
Article 3 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.
SOURCE INTERNET : Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010

ANNEXE :

PROGRAMME DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE DE
SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE
Préambule
I - Les sciences de la vie et de la Terre au lycée
1. Les sciences de la vie et de la Terre dans le parcours de l’élève en lycée
Les objectifs de l’enseignement des sciences de la vie et de la Terre
Au lycée, les sciences de la vie et de la Terre sont une voie de motivation et de réussite pour la
poursuite de la formation scientifique après le collège et la préparation à l’enseignement supérieur ;
elles participent également à l’éducation en matière de santé, sécurité, environnement, de tout élève
qui choisira une orientation vers des filières non scientifiques. La discipline vise trois objectifs
essentiels :
- aider à la construction d’une culture scientifique commune fondée sur des connaissances
considérées comme valides tant qu'elles résistent à l'épreuve des faits (naturels ou expérimentaux) et
des modes de raisonnement propres aux sciences ;
- participer à la formation de l’esprit critique et à l'éducation citoyenne par la prise de conscience
du rôle des sciences dans la compréhension du monde et le développement de qualités intellectuelles
générales par la pratique de raisonnements scientifiques ;
- préparer les futures études supérieures de ceux qui poursuivront sur le chemin des sciences et,
au-delà, les métiers auxquels il conduit ; aider par les acquis méthodologiques et techniques ceux qui
s’orienteront vers d’autres voies.
Trois thématiques structurantes
Pour atteindre ces objectifs, les programmes s’articulent autour de trois grandes thématiques qui,
dans une large mesure, ne sont pas indépendantes.

La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant. Il s’agit de montrer – dans le cadre des
domaines propres aux sciences de la vie et de la Terre – que la science construit, à partir de
méthodes d’argumentation rigoureuses fondées sur l’observation du monde, une explication
cohérente de son état, de son fonctionnement et de son histoire. Au-delà de la perspective culturelle,
cette ligne de réflexion prépare aux métiers les plus proches des sciences fondamentales (recherche,
enseignement).

Enjeux planétaires contemporains. Il s’agit de montrer comment la discipline participe à
l’appréhension rigoureuse de grands problèmes auxquels l’humanité d’aujourd’hui se trouve
confrontée. Au-delà de la préoccupation citoyenne qui prépare chacun à l’exercice de ses
responsabilités individuelles et collectives, la perspective utilisée ici conduit aux métiers de la gestion
publique, aux professions en lien avec la dynamique de développement durable et aux métiers de
l’environnement (agronomie, architecture, gestion des ressources naturelles).

Corps humain et santé. Centrée sur l’organisme humain, cette thématique permet à chacun de
comprendre le fonctionnement de son organisme, ses capacités et ses limites. Elle prépare à
l’exercice des responsabilités individuelles, familiales et sociales et constitue un tremplin vers les
métiers qui se rapportent à la santé (médecine, odontologie, diététique, épidémiologie).
Ces trois thématiques ne sont en rien des catégories rigides mais bien des directions de réflexion.
Elles ne se substituent pas aux découpages traditionnels de la discipline (biologie et géologie par
exemple) et conduisent à la découverte progressive des grands domaines qu’elle recouvre. En
particulier, les sciences de la Terre conservent une originalité qu’il convient de ne pas nier. Les
thèmes généraux aident à montrer la cohérence globale du champ intellectuel concerné, centré sur un
objet d’étude – la nature – et des méthodes fondées sur la confrontation entre les idées scientifiques
et les faits – naturels ou expérimentaux. Elles aident aussi à situer l’enseignement dispensé dans la
perspective de la construction d’un projet de vie propre à chaque élève.

SOURCE INTERNET

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00 (1 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !