Ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est  simplifié et pourrait représenter le bagage qu'un élève  doit maîtriser en fin de chapitre sur le sujet. Une ou deux notions importantes ont souvent été rajoutées à la définition brute.

Liste du vocabulaire important

*Acide aminé :maillon élémentaire dont sont composées les protéines. Il en existe 20 différents comme la phénylalanine ou la valine ou la méthionine, enchaînés dans les macromolécules biologiques selon un ordre dicté par le gène. Chaque acide aminé possède une fonction « acide » –COOH et une fonction « amine » –NH2. Les acides aminés s’enchaînent par une liaison entre un COOH de l’un et le NH2 du suivant. Cette liaison s’appelle liaison peptidique. Les quatre atomes qui la constituent ( CONH ) sont dans un même plan. Trois nucléotides du gène codent pour un acide aminé précis. Par ex. AAA dans le gène correspondra à la lysine dans la protéine.

*Addition :mutation avec ajout d'un ou plusieurs nucléotides ou d’un fragment de CHR.

*ADN :acide DésoxyriboNucléique. Molécule composée d'acide phosphorique, de désoxyribose et de quatre bases azotées A, T, G et C. C'est une molécule constituant le support de l'information génétique. Elle est universelle (présente chez tous les êtres vivants). Elle a une forme hélicoïdale, et est composée de deux brins complémentaires. Chaque brin est une succession de nucléotides dans un ordre précis. Cet ordre est appelé séquence des: c’est nucléotides. Transversalement, deux seuls couples sont possibles : le couple TA et le couple GC.

*ADNc :acide DésoxyriboNucléique complémentaire  l’ADN créé à partir de l’ARN grâce à la transcriptase inverse ou reverse (voir virus VIH et la technique de « réaction en chaîne par polymérase » nommée « PCR » quand le fragment à analyser est un ARN).

*Agent mutagène :tout facteur augmentant la fréquence des mutations est appelé agent mutagène. Parmi eux on peut citer : les UV et les rayons X, les goudrons de la fumée de tabac, l'alcool, le benzène, l'amiante , les rayonnements gamma ou alpha issues de la désintégration de substances radioactives…etc

Outres ces facteurs physiques et chimiques, les virus représentent d’importants facteurs biologiques de mutation.

*Allèle :chaque gène peut exister sous différentes formes. On appelle allèles les différentes formes que peut prendre un gène. Par exemple : le gène qui détermine la couleur des yeux peut présenter l'allèle bleu, noir…La protéine de pigmentation des yeux est donc toujours synthétisée mais a une forme un peu différente pour chaque allèle. Pour le gène des groupes sanguins, il y  a trois allèles A, B et O.

*Anaphase :  3ème phase de la mitose qui fait suite à la prophase et à la métaphase. En anaphase, le centromère se dédouble (achèvement de la réplication) et les deux chromatides sœurs, identiques génétiquement,  se séparent, tirées par les fibres protéiques du fuseau.

*Anomalie ou réarrangement chromosomique :  elle/il résulte souvent du déroulement anormal de la méiose au sein des cellules germinales.Lors de la méiose, une translocation est transfert de fragments de chromosomes entre chromosomes non homologues. Elle peut aboutir à des gamètes sans perte d’information génétique et de gènes, on parle de translocation équilibrée ou à des gamètes possédant moins ou au contraire plus d’information génétique que les gamètes « normaux », on parle de translocation déséquilibrée. Si l’organisme « transloqué » est viable et fertile, la méiose verra se former dans ces cellules mères des cellules sexuelles un quadrivalent à la place d’un bivalent, ce qui posera souvent problème en anaphase 1, générant des gamètes anormales. Une translocation « robertsonnienne » est une translocation entre CHR acrocentriques (les 13, 14, 15, 21, 22) qui ont un centromère quasiment à l’extrémité du CHR (bras court très réduit). Les bras longs de ces CHR fusionnent d’un côté, les bras courts d’un autre et souvent disparaissent.  Les inversions sont des mutations dans lesquelles un fragment de CHR se retourne à 180° au sein du CHR. Une insertion est une mutation avec insertion d’un fragment de CHR au sein d’un CHR non homologue. Quand un événement dédouble un fragment de CHR sur un même CHR, on parle de duplication. La duplication peut s’accompagner d’une translocation (changement de CHR). C’est un événement fréquent et capital dans l’évolution des génomes.
Anticodon :  triplet de ribonucléotides présent sur l’ARNt. S’il y a complémentarité de l’anti-codon et du codon de l’ARNm, l’acide aminé transporté par l’ARNt est sélectionné et ajouté à la chaîne protéique en cours d’élongation.........

Besoin d'un professeur de SVT ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !