La sociologie d'Emile Durkheim (1858-1917)

1)      La pensée de Durkheim

ð      présentation de l'auteur

Il est français et Alsacien. Il est fils de rabbin et il a étudié essentiellement de la philosophie. Il s'est investi dans l'affaire Dreyfus. Durkheim est extrêmement patriote, il perd son fils pendant la seconde guerre mondiale, ce qui a été fatal pour Durkheim. Il est le premier en France a être désigné comme le chair de la sociologie. C'est pour cela qu'il évoque que Durkheim est le père fondateur de la sociologie en faisant de celle-ci comme une science. Les ouvrages majeurs sont : « Règles de la méthode sociologique (1893), « le suicide »(1895) et «  la division du travail social »(1897)

=>Sa place dans la pensée sociologique

=> « père »de la sociologie française

=> Son projet est de fonder une science nouvelle

=>Holisme méthodologique

Holisme                        ≠                   Holisme méthodologique

Société holiste                                                      =

Peuple > individus                        Courant de sociologie (l'individu n'est rien sans la société)

Opposé aux sociétés                      L'individu n'a pas conscience de ses actes, il fait les choses

Individualiste                                sans se poser la question, le pourquoi.

La société préexiste l'individu. Il est conditionné par la socialisation.

Opposé à l'individualisme méthodologique.

Ecrit dans un contexte particulier qui est celui de la France qui a connu des bouleversements économiques et sociaux considérables.

Comment la société peut-elle tenir tous ces bouleversements ?

ð      Les grandes lignes de sa pensée

Sociologie comme étude des faits sociaux

«  Un fait social est une manière d'agir, de penser, de sentir extérieure à l'individu et doute d'un pouvoir de coercition en vertu duquel elle s'impose à lui.» Tout ce que nous est imposé par la socialisation.

Pour Durkheim il y a 2 règles fondamentales de la sociologie :

« Il faut traiter les faits sociaux comme des choses ». Faits sociaux comme objets «  objectivation ». Pour lui, la sociologie doit être aussi rigoureux  que les sciences naturelles. Cela suppose de rompre avec son milieu social, ses représentations.

« Il faut expliquer un fait social par un autre fait social ». Il faut expliquer la réussite  ou l'échec scolaire par un fait social, par exemple le groupe d'appartenance de l'individu, Il était contre la psychologie. On n'explique pas la réussite d'un individu par son intelligence.

Ex : le Suicide => fait social

A)    Intégration.

1) La division du travail fondé sur le lien social.

 

Pour Durkheim c'est la division du travail qui crée le lien entre les individus dans une société capitaliste et individualiste.

Par ailleurs, il rejette les théories des économistes libéraux (rôle du marché)

Pour Durkheim, ce n'est pas le marché qui explique la cohésion sociale.

ð      La division du travail est source de solidarité sociale qui crée un effet morale (= cohésion sociale => les individus appartiennent au même groupe).

Effet moral= impact en terme d'ordre, d'harmonie et de solidarité sociale.

La division du travail concerne la société toute entière : le champ sociologique, politique, familial.

Causes sociales de la division du travail :

ð      La densité matérielle (l'augmentation de la population dans un territoire délimité va générer  une spécialisation.

ð      La densité morale (l'augmentation de la communication entre les individus : moyens de communication récents Internet, télé…)

                                                    Exode rural

*

Urbanisation

*

Concentration de la population en un même lieu (= augmentation de la densité de la population)

                                           Développement des échanges

                              Approfondissement de la division du travail social

                                         Evolution des sociétés vers la modernité

2)      Solidarité mécanique et solidarité organique.

Durkheim met en place l'holisme méthodologique : Il montre que la société a basculé d'une société traditionnelle à une société moderne

Socialisation=> Conscience collective

La conscience collective : c'est un ensemble de croyance et de sentiment communs à la moyenne des membres d'une même population.

Les sociétés traditionnelles sont caractérisées par la solidarité mécanique (le fait que les individus sont des êtres qui se ressemblent.)

Droit répressif => Les individus font l'objet de répression quand ils transgressent les normes. (Société traditionnelle). En effet, le but c'est la sauvegarde du groupe.

Solidarité organique => désigne le type de lien social qui a lieu dans les sociétés dites modernes.

=> Très forte division du travail qui va générer des liens sociaux entre les individus. Cela permet une complémentarité. Ce lien est fragile dans le sens que c'est la division du travail qui lie les individus.

Le droit que s'applique aux sociétés organiques est une droit restitutive : L'objectif est la restauration de ceux qui ont subit des dommages d'un acte délicieux (but de réparation).

Pour Durkheim les deux types de solidarités peuvent coexister dans une société et d'ailleurs, on retrouve de la solidarité mécanique dans notre société.

ð      Dans la solidarité organique, la division du travail peut provoquer des disfonctionnement que Durkheim appelle des formes pathologique de la division du travail :

ð     Division du travail anomique : Va générer des ruptures de liens : crises industrielles ou commerciales.

·        Opposition entre le capital et le travail. Chacun  va défendre ces intérêts (patron et salaires)

·        Travail scientifique trop spécialisé ce qui peut conduire à un repli sur soi.

Anomie => c'est un état anormal de la division du travail qui va se traduire par un affaiblissement du lien social. L'anomie traduit une situation dans laquelle les règles générées par la division du travail et qui permettent à l'ensemble des individus de vivre en harmonie au sein de la société disparaissent ou deviennent inefficaces pour organiser leurs reports.

C'est un dérèglement social qui provient d'une insuffisance de coordination entre les différents organes de la société ou encore, du fait que les désirs des individus deviennent disproportionnés par rapport à leur situation objective. C'est un affaiblissement des normes et des valeurs sur le comportement des individus.

=>Division du travail contraintes.

Les formes anormales de la division du travail sont dues au fait que les transformations se sont se souvent accomplies rapidement que des nouveaux équilibres n'ont pas eu le temps de mettre en place. Une nouvelle morale n'a pas encore remplacé l'ancienne qui régresse.

Elle traduit un rapport de dominant/ dominé. La division du travail est imposée aux individus.

ð      Les remèdes aux formes anormales de la productivité.

ð      Il faut des règles pour encadrer les relations sociales.

ð      Durkheim prône la restitution des corporations et des groupes professionnels

·        Des groupes de métiers qui réglementaient le travail (chaque métier à ses règles).Avec le capitalisme ces groupes disparaissent, le salariat se développe, tous ce qui est artisans disparaît. Pour que les individus puissent avoir un intermédiaire entre eux

Superprof

II) Actualité et prolongement

A)     Des nouvelles formes de solidarité mécanique ?

La solidarité mécanique n'a pas disparu, des nouvelles formes se développent.

Ex: Amish Barn Raising  Wacoche Valley, Georgia 01/21/2007.

Amish: Ils n'ont aucun contact avec l'extérieur.

Born Raising : La communauté se réunit pour construire des maisons soit parce qu'elle brûle, soit pour les mariés (comme les gitans…)

B)     Intégration et travail.

La période des 30 glorieuses illustre que fait que la division du travail favorise la solidarité organique. C'est-à-dire les individus sont intégrés dans la société dans la mesure ou ils sont considérés comme faisant partie de cette société.

Aujourd'hui la précarité de l'emploi se développe, le chômage et les inégalités.

En période de crise des individus se retrouvent désaffiliés, marginalisés.

=> Société individualiste et cela même dans les entreprises.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide

Poster un Commentaire

avatar