Développer l'Afrique et ses pays grâce au NEPAD

Introduction

Le NEPAD (acronyme, voir infra) se veut «un cadre stratégique global, complet et intégré visant le développement de l'Afrique», une initiative originale et africaine en tant que vision stratégique des problèmes de développement.

Le NEPAD  repose sur des postulats de base très forts. Pêle-mêle : le Secteur Privé (Sp) comme le fer de lance, le financement fondé sur la mobilisation des capitaux privés (les capitaux spéculatifs), l'investissement direct à l'étranger (IDE), la supériorité du Sp sur le Secteur Public (SP) dans le domaine de la gestion.

Superprof

1. Objectifs

11. Objectif global: le Développement de l'Afrique.

112. Objectifs spécifiques.

121. Rehausser les taux d'ouverture grâce à des réseaux infrastructurels, commerciaux et des services adaptés au mode de fonctionnement du Système de l'Economie Mondiale (SEM) et de la Globalisation.

122. Combler un gap technologique.

2. Moyens

21. Exploiter le potentiel des capitaux disponibles.

22. Recourir aux opportunités du Sp.

23. Utiliser la synergie des Complémentarités Régionales.

3. Problématique et hypothèses

31. Des constats et une analyse interrogative.

311. Le NEPAD dans le SEM.

3I2. En quoi le NEPAD est-il un Plan de Développement original et africain ? Face à l'essoufflement de ses prédécesseurs, une relecture des théories du Développement ? Interrogeons la « Nouvelle Economie Institutionnelle » et la Cliométrie.

313. L'option divinisation du Sp et culte du libéralisme en tant que catalyseurs exclusifs du Développement versus quasi-indifférence, voire défiance à l'endroit du SP répond-elle à une Stratégie de Développement  compatible avec la réalité africaine ?

314. Le NEPAD : un prétexte à l'évaluation rétrospective et prospective des projets multinationaux africains ? Le NEPAD un modèle d'étude, entre réalité (économique, verbale ou politique) et rhétorique ?

Conclusion

  Projet symbole, doté d'une pertinence virtuelle s'il est débarrassé de sa redondance, le NEPAD reste conforme aux normes des Plans passés et à la logique du SEM. Il est dénué d'originalité. Dans sa  surenchère lexicale « népadiser » et sa «théâtralisation », il délivre un discours paranoïaque, fanatique et messianique au service du SEM. En revanche, il exerce une dictature médiatique sur des pays traumatisés par le spectre des Plans de jadis à l'image du Programme d'Ajustement Structurel (PAS). Le dispositif proposé, utopique et surréaliste présente des lacunes majeures. Il s'avère inopérant et inadéquat.

 Une  réplique à cette « alter errance » historique s'impose. Telle est notre tâche. C'est déjà une contribution alternative significative à la réflexion sur le Développement en Afrique.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar