Apprenez à la maison

Les professeurs >
>

[NO h1 found]

Alexis de Tocqueville (1805-1859)  et ses vues démocratiques

Tocqueville est français. Il est aussi juge et homme politique. IL faisait partie d’une famille aristocrate. Alexis Tocqueville a fait une mission d’étude du système pénitencier américain de 1831à 1832. Il a été élus député en 1839. Il a était ministre des affaires étrangères en 1849. Il se retire après le coup d’état du 2/11/1851. Il publie un livre «  De la démocratie en Amérique » entre 1832 et 1835.

Présentation de l’auteur

-Place de Tocqueville dans l’histoire de la pensée. Il était considéré comme un précurseur de la sociologie. Par certain, il est considéré comme précurseur de l’individualisme. Il s’est penché sur l’étude de la démocratie. -Les grandes lignes de la pensée de Tocqueville : => Dans une démocratie, tous les individus peuvent accéder à n’importe quelle position sociale. =>Forte mobilité sociale. => Repli sur soi, confiance.

Tocqueville et la démocratie

L’égalisation des conditions Démocratie : C’est un état politique qui définit l’égalité des lois. Où les citoyens sont égaux en droit «  la démocratie ce n’est pas un état politique, mais un état sociale, qui se définit par l’uniformisation des modes de vie, disparition des classes sociales et augmentation de la mobilité social. Mais c’est aussi selon lui un état d’esprit : »Les individus sont égaux et les individus se sentent égaux ». L’esprit d’égalité, l’égalitarisme (= passion pour l’égalité). L’indifférence est parue comme des injustices.Principe d’égalité dans tous les domaines sociaux. Pas de distinction héréditaire entre les individus.La position social n’est plus assignée, mais avec la mise en place de la démocratie, la position social est acquise = changer de groupe. L’individu par son talent peut aller dans un autre groupe social. Opposition d’une société aristocratique et d’une société démocratique. Société aristocratique : société renfermée, composée d’ordre (clergés, nobles…). Société démocratique : Mobilité sociale, positions acquises. «  L’aristocratie avait fait de tout les citoyens une longue chaîne qui remontait du paysan au roi ; La démocratie brise la chaîne et met chaque anneau à part. »Société de vassalité, c’est une société verticale où les individus ne sont plus dans une société verticale mais horizontale.Un des risques de la démocratie : c’est la crise du lien social par la montée de l’individualisme négatif.

Transformation sociales, politiques : (Le gouvernement est élu par les citoyens) et « mentales » (frustration relative).Les citoyens sont beaucoup plus respectifs à l’injustice. Plus il y a égalité plus il y a des conflits entre les individus.

Les conséquences sociales et économiques de l’égalisation des conditions.
L’égalisation des conditions et inéluctable donc des points positifs et négatifs :

Forte mobilité sociale, Pour qu’il est sa il faut le mérite, le talent personnel. Pour lui l’inégalité naturel => L’intelligence c’est celle qui est au cœur du système démocratique.a montré la tendance à une relative égalité réelle : Réduction du nombre des très riches et de celui des très pauvres formation d’une classe moyenne. Les membres de la classe moyenne sont moyens en tout (éducation, richesse, mobilité) et ont pour objectif commun la richesse, le bien-être et la prospérité. Pas d’égalité parfaite (inégalité naturelles, intelligence, essentielle en démocratie, volonté de se distinguer). Tocqueville a bien vus qu’il n’y a pas d’égalité parfaite.Pour Tocqueville une société démocratique est une société matérialiste, (repli sur soi) médiocrité de l’éducation.

Dans notre société la masse médiatique est des machines à abrutir, car ces médias favorisent le comportement grégaire= comportement conformiste.La tension entre liberté et égalité
L’égalisation des conditions peut se faire au détriment de la liberté. La recherche de l’égalité peut être liberticide. La liberté a un double sens :

La liberté négative= absence d’oppression (on se croit libre parce qu’on croit être en sécurité.) Autonomie individuelle (on pense agir par soi-même).La liberté positive prend 2 formes :

le despotisme démocratique ( du fait que l’individualisme se développe , les individus recherchent des biens matériels => conformistes) signe d’une progression de l’individualisme : Un état tout puissant et bienveillant ( le sacrifice de la liberté au sens positif), « Les fixer dans l’enfance ».
Le despotisme démocratique : c’est donc cette insertion d’un état tout puissant et bienveillant dans la vie des individus qui renonce à leur autonomie individuelle au profit d’une égalité de traitement.
L’individus se désintéresse de la vie politique et laisse faire l’état qui va leur proportionner la sécurité des individus à la recherche des biens matériels se repli sur soi *La tyrannie de la majorité => La majorité a toujours raison, puisque toutes les opinions se valent. Ce qui conduit au conformisme, risque de démagogie.
 Def : LA TYRANNIE DE LA MAJORITE : La tyrannie de la majorité est donc cette capacité qu’à la majorité, dans les sociétés démocratiques à imposer ses idées et ses façons de vivre à un individu qui renonce à exercer son autonomie => les idées minoritaires ne sont pas entendues. C’est par le nombre de personnes que la décision est prise.
La société démocratique peut donc conduire ses membres à abandonner, presque volontairement leur liberté tant ils sont aveuglés par les bienfaits qu’ils attendent de toujours plus d’égalité.
 Eblouis par l’enrichissement, le désir d’une plus grande satisfaction matérielle et la recherche du confort individuel diminue la vie culturelle, les citoyens oublient de participer à la vie politique qui du même coup s’appauvrit. Le premier danger de la société démocratique est donc de pousser les citoyens à s’exclure de la vie publique qui devrait pourtant être une préoccupation essentielle.

L’individualisme pour Tocqueville, se définit comme étant le choix des membres d’une société démocratique de se replier sur leurs affaires privés et de se détourner des affaires publiques. Tocqueville avait une vision pessimiste de la démocratie

Les conditions de la démocratie

Malgré les visions pessimistes de Tocqueville sur l’évolution de la démocratie, des moyens existent pour en limiter les effets pervers. ( tyrannie de la majorité, despotisme démocratique.)

L’existence d’association : Intermédiaires entre les individus et l’état L’indépendance du pouvoir judiciaire, fédéralisme : (séparation des pouvoirs) le pouvoir exécutif doit être soumis à la justice = Etat de droit être organisé sans forme fédérale. L’influence de la religion et des mœurs : L’influence de la religion permet aux individus de prendre conscience des autres, développement de la notion du bien, des valeurs spirituelles. La liberté de la presse= élaboration des revendications L’éducation : Il estime que l’école c’est un rôle très important pour l’instruction et développer l’activité intellectuelles

Un monstre dans l’Etat sociale

Lors d’un voyage en Angleterre, il émet une forte critique de la société industrielle. Au sein de la société se développe un monstre, les ravages de l’industrialisation en Angleterre : Formation de deux classes sociales sans classes intermédiaire (polarisation) Il reprend l’exemple de la manufacture des épingles de Smith pour montre l’exploitation consciente de la part des industries. L’industrie a un caractère monstrueux : Caractéristique négative de la démocratie (impersonnalité des liens de l’ouvrier au patron, qui ne veut pas gouverner mais utiliser, instrumentaliser les hommes) L’industrie retient aussi c’est qui a de plus négative de l’aristocratie (fixité et différenciation d’humanités distinctes) Tocqueville amène une critique de l’industrialisation dans le sens où les ouvriers dans ce système ne sont pas reconnus comme des individus libres.

Actualités de la pensée de Tocqueville et prolongements

*La représentation politique : abstention.
Jusqu’à l’élection de 2007, le taux d’abstention pour les élections présidentielles est élevé, supérieur à 35%. Ce phénomène se produit également dans les autres démocraties. En 2007, la participation extrêmement forte des élections présidentielles ne doit pas masquer la désaffection des citoyens pour les autres élections : une des raison qui pourrait expliquer cela c’est le sens caché=> GERXIE veut montrer que tous les citoyens ne votent pas, il s’autocensure. Avant la France vivait au suffrage censitaire. Les + grands abstention viennes des classes défavorisés car ils ont un sentiment d’incompréhension, ils ne se sentent pas concernés, sens d’incompétence. Autre groupe qui vote le moins c’est les cadres supérieurs dans les grandes entreprises privées. Ils estiment que le véritable pouvoir et économique. Le désintérêts de la politique peut s’expliquer par professionnalisation de la politique peut s’expliquer par la professionnalisation de la politique (es représentants politiques sont issus de mêmes catégories sociales).

*Uniformisations des comportements (mass média) est-ce que la description que Tocqueville faisait de la tyrannie de la majorité est pertinente. Moyens de diffusion de l’information qui touche un grand nombre de personnes. (la télé, radio, Internet) est ce que cela ne conduit à un comportement grégaire ? Les Mass médias ont contribué à la diffusion de la consommation de masse.

*L’opinion publique.  Ont écrit que les sondages ne permettent pas de mesurer l’opinion publique. (Les sondages ne sont pas fiables, les questions sont fermées, les choix sont imposés par les sondeurs. De plus les échantillons sont faibles). Les sondeurs sont des entreprises privées qui sont là pour satisfaire les clients ; les entreprises de sondages sont celle qui utilisent beaucoup d’emplois précaires. Donc pas de fidélité, surcharge de travail. De plus il y a des gens qui ne sont pas compétent, ils ne sont pas sûrs d’eux.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar