L'entreprise, lieu de travail et de relations sociales

A) L'organisation du travail
1) La Révolution Taylorienne

Taylor est un ingénieur qui, au début du XXeme s'est attaqué à la flanerie des ouvriers. Il a constaté qu'existait dans les entreprises une flânerie systématique dù à la mauvaise organisation du travail. Pour Taylor, les relations entre patrons ou ouvriers sont biaisées (elles ne sont pas saines, franches). Le patron rend sesponsable l'ouvrier de la flânerie alors que l'organisation de l'entreprise ne permet pas à l'ouvrier d'être efficace. L'organisation scientifique du travail par l'ingénieur doit fournir, doit donner, un cadre rigoureux, objectif, indiscutable, dans lequel peuvent prendre place les relations entre petrons et ouvriers.

Principe de l'organisation scientifique du travail.

Séparation du travail de conception du travil d'éxecution Controle du travail efféctué par la hiérarchie et rémunération en fonction de la conformité au travail proscrit Sélection et formation de la main d'oeuvre

Henri Ford, patron de l'industrie automobile prolonge le taylorisme dans l'industrie américaine des années 1920 - 1930. Il perfectionne le taylorisme d'un point de vue technique avec une plus grande mécanisation (chaine de montage) et avec une plus forte rationnalisation du travail humain (tâches répetitives, parcielisées).

Fordisme

                          Capital                                                     Travail
= mécanisation                                         = tâches répétitives

Hausse de salaire
-> compenser la pénibilité du travail
-> sélectionner les travailleurs                     = Entreprise
-> motivation
-> stabilisation de la main d'oeuvre
-> débouché                                                  = Economie

Cet enrichissement repose principalement sur l'augmentation du salaire : "5$ day" qui a de multiples vertus: diminution du turn-over (rotation de la main d'oeuvre) etc. La hausse de la productivité et l'augmentation des revenus a crée ce que l'on appelle le cercle vertueux du fordisme.

Travail à la chaine ----> Gains de productivité ----> Prix en baisse ----> Augmentation des ventes

----> Augmentation de la production ----> Augmentation de la demande
création d'emplois

2) Les limites du taylorisme et du fordisme

T+F = 1910 -> 1970. Organisation du travail crée en 1910 et remise en cause en 1970.
------> Insatisfaction d'une demande différencié à cause de la standardisation.
------> Mauvaise qualité et multiplication des défauts.
------> Agravation des problèmes humains (stress, résistance au travail, absences...).

B) Un nouveau modèle d'organisation du travail ?
Apparait au Japon une nouvelle organisation du travail : le Toyotisme (ou Ohnisme). Il va prendre le contre pied du taylorisme et du fordisme. Idée générale : le fordisme est rigide, il faut mettre en place un modèle souple.

TOYOTISME

TAYLORISME

autonomisation hiérarchisation des tâches
réduction de stocks logique de production intensive
diversification des produits production uniforme
normes de qualités norme de quantités
réduction des pannes système rigide

On dit que le toyotisme repose sur le système des 5 zéros olympiques:
- O stocks tant en amont qu'en aval.
- O délais -> s'adapter à la demande en temps réel.
- O papiers -> taylorienne = masses de papiers. toyotisme = communication souple : économie.
- O pannes -> toyotisme accorde plus d'importance à la continuité de la production qu'à sa quantité.
- O défauts -> d'une manière générale, la toyotisme remet en cause les fondements même de l'organisation taylorienne. Les équipes de travail sont autonomes, la conception est associé à l'execution. De même, l'entreprise toyotienne ne cherche pas à imposer ses produits mais s'adapte à la demande.

2) Le néo taylorisme
De 1984 à 1998, le nombre de travailleurs déclarants effectuer un travail répétitif a augmenter de 50%, passant de 20% des travailleurs. Le travail répétitif existe toujours en France.

Néo- Taylorisme   =    travail répétitif
séparation travail conception / execution
tertiaire
qualité

Les meilleurs professeurs de SES disponibles
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Où va la production ?

A) La valeur ajoutée : mesure de la richesse

Valeur ajoutée différente du chiffre d'affaire (valeurs des choses vendues).

Valeur Ajoutée = Chiffre d'Affaire - Consommations Intermédiaires

Comme la valeur ajoutée mesure la richesse crée par une entreprise, elle peut tout aussi bien mesurer la richesse créee par un pays. Le PIB est la somme des Valeurs Ajoutées de toutes les entreprises présentes sur le territoires national, quelques soient leur nationalités. PNB : somme des valeurs ajoutées de toutes les entreprises nationales, quelques soient leurs implantations.

B) La répartition de la valeur ajoutée

Valeur Ajoutée : 3 agents économiques ont contibués à la production. Ces agents sont d'abord les facteurs de production:
- travail (salariés)
- capital (entreprises, actionnaires)
A ces deux agents s'ajoute
- l'Etat.
On considère qu'il participe car il contibue à la construction des infrastructures, forme les travailleurs, les soigne etc...

Définitions: Amortissements: sommes misent en réserve pour compenser l'usure des machines et préparer leur remplacement.

                     E.B.E : part de la Valeur Ajoutée destinée à l'entreprise. E.B.E = V.A - salaires- impots.

                     Bénéfices : E.B.E -  amortissements - interets

                     Dividendes : part des richesse réservées aux actionnaires.

                     Taux de marge : indicateur qui sert à évaluer la part de la Valeur Ajoutée qui revient à l'entreprise. Par définition, pourcentage de répartition.
Ce qui revient à l'entreprise / VA   x 100      (E..B.E / VA   x 100)

Besoin d'un professeur de SES ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !