Apprenez à la maison

Les professeurs >
>

Par quel biais sont financés les agents éco ?

L'équilibre financier des agents.

Le fincancement de l'éco = ens des modalités par lesquelles les agents éco se procurent les fonds nécessaires à la réalisation de leur activités. Financer l'éco = mettre en relation des agents qui ont une capacité de financement avec des agents qui ont des besoins de financement.

Qu'est qu'une capacité de financement ?

Rappels

  • L'investissement = achat par les producteurs de biens de production (matériel) et de service (immatériel) qui vont servir durablement à la production d'autres biens par extension, on considère que l'achat d'un logement par les ménages est un investissement.
  • Lorsqu'un agent à des ressources plus élevés que ses dépenses, il dégage un reste qui est l'épargne (revenu- consommation). L'épargne peut être réaliser avec l'intention de dépenser plus ultérieurement. Elle va donc servir à des consommation décalées dans le temps. Une partie de cette épargne peut être destiné à l’investissement.

On appelle donc capacité de financement, la différence positive entre le montant de l'épargne et le montant de l’investissement réaliser par les agents.  Les ménages on d'abord un revenu dispo= revenu primaire,travail,propriété + revenu de transfert - les cotisations sociales , les prélèvements obligatoires. Avec ce revenu disponible les ménages consomment et épargne, quand avec l'épargne ils ont acheté leur logement ou payés les grosses réparation, il leur reste éventuellement une capacité de financement qu'ils pourront mettre à la disposition des agents à besoin de financement. (Ainsi les ménages, en 2003, on dégager uen capacité de financement de 67,3 milliard d'euro)

Qu'est ce qu'un besoin de financement? Qui sont les agents?

Un agent a un besoin de financement lorsque le montant de son épargne est inférieur au montant de son investissement. Société financière et administration publique sont les deux agents.

Entre 2000 et 2003, les besoins de Financement des sociétés financières se sont d'abord réduit de presque la moitié entre 2000 et 2002 pour augmenter brutalement de 33% entre 2002 et 2003. Entre 2000 et 2001, les besoins de financements des entreprises sont plus élevés que les besoins de financements des administration publiques. En 2003, les besoins de financement de l'éco Frçse sont de 85,2 milliard d'euro. Les capacités de financements sont de 83 milliard d'euro. Il manque donc 2,2 milliard d'euro pour financer l'acitvité éco de la france. L'éco Frçse ne peut combler ce manque, cet écart qu'en emprintant à des agents éco du reste du monde donc en attirant l'épargne étrangère.

Les différents modalités de financement.

Financement interne => auto financement. Financement externe => financement intermédié ou indirect. Financement externe => financement désintermédié ou direct ( par les marchés).

Financement interne

Un agent éco qui veux réaliser une opération nécessitant une dépense va trouver dans ses moyens propres, les ressources indispensables pour financer son opération. Il se finance sur ses fonds propres autrement dit il s'autofinance. Le taux d'autofinancement = (Epargne/FBCF ) x 100 Si le tx de d'autofinancement est = à 100%, l'agent n'a ni besoin ni capacité de financement. Si le tx est < à 100% => besoin de financement ( = demandeur de financement)* Si le tx est > à 100% => capacité de financement. (= offreur de capacité de financement)* **(adressé soit à un intermédiaire ou sur les marchés)

Financement externe

Financement par le crédit bancaire : principe du financement externe intermédié (beaucoup, institution financière monétaire qui peuvent joués le rôle d'intermédiaire entre les épargnants et les emprunteur soit en transformant les dépôts en crédit soit en créant de la monnaie, c'est à dire en mettant en circulation des sommes d'argents qui n'existaient pas auparavant. Dans tous les cas le financement intermédié établie une relation entre 3agents:

  • agent à capacité de financement (AgCF)
  • Banque
  • agent à besoin de financement (AgBF) 1ère hypothèse : AgCF      =========> Banque ==========>       AgBF dépôt                              frêt "créancier"                                                                   "débiteur" de la Bq Dt à ds intérêts (tx défini)                                                  Doit payé les intérêts Dt au remboursement à échance                                        Doit rembourser le K (capital) de la totalité de la somme.                                                   à l'échéance. Ce qui revient à un financement intermédié sans création monétaire. 2ème hypothèse :

               Banque      ===============>    AgBF "créancier"                crédit                  "débiteur" Ce qui revient à un Financement Intermédié avec création monétaire. Au coeur du F.I, il y a dc le tx d'intérêt = rémunérat° du K prété. Elle est versée par le Débiteur, emprunteur ou créancier, préteur. On appelle aussi "le loyer d'argent" = c'est un % de K prété qui est défini ds la ccl° du contrat de crédit conclut ac la Bq. Le tx d'intérêt diffère selon la durée du crédit, la destina°, le mode de financement choisit. Par le versement des intérêts, l'emprunteur dédommage le prêteur du "sacrifice" qu'il a consentit c'est à dire la renoncia° à ue utilisa° immédiate des sommes prétées. Le préteur en rennonçant à l'utilisa° de ses ressources espère les augmenter ds le futur. Le tx d'intérêt demander par les Bq sont > aux intérêts versés aux épargnants par les Bq car la Bq rémunère son activité d'intermédia°. On appelle tx d'intermédia° bancaire = (montant des crédits bancaires/ montant total du financement de l'éco)x 100 On appelle tx d'intermédiation au sens large = (montant de ts les financement intermédié/montant total du financement de l'éco)x 100 Le financement externe Désintermédié ou direct par les marchés de K . Les marchés de K = lieu de confronta° entre l'offre de K fournit par les agents à capacité de financement et les demandeurs de K par les AgBF . Le financement est direct car le marchés parmet de mettre en contact les offreurs et les demandeurs sans faire appel au Bq. émet des "titres" AgBF ===========================> AgCF <========================== fournit l'argent en contre partie de l'aquisi° du titre Les titres sont émis sur les marchés financiers, c-a-d mise en vente par les AgBF et sont acheter sur les marchés financiers par les AgCF. 2types de titres : Actions et Obligation.

Une act° est un titre représnetant le propriété d'une partie de K d'une société non financière, d'une entreprise. En tant qu'actionnaire : dt de participer, dt de vote lors des assemblés générales. (droit de percevoir uen frac° des bénéf distribué appelé dividende= act°). Les entreprises émet des act° sur les marchés soit pr former leur K social ou augment le K .

Les obliga° st des titre de créances, elle représente les sommes d'argent prêtées par les acheteurs d'obliga° aux entreprises => donne dt comme toute créance à des intérêts versés par l'émetteur et dt au remboursement du K prêté.

Ces titres sont ds un premier tps achetés sur les marchés de K et peuvent être ensuite négocié sur ces même marchés.

Les act° et obliga° constitu des valeur mobilières. Un agent qui possède ces titres est détenteur d'un "portefeuille" de valeur mobilière. La bourse des valeur est le lieu ou se fixe le prix des valeurs mobilières par confrontat° entre l'offre et la demande. Ce prix s'appelle cours de la valeur moblière.

Ds les bourse de valeur, on px effectuer des transact° au comptant, la négocia° s'effectue au cours dixer le jr mm. Il y a aussi les transact° à terme, le crous retenu est celui fixer ke jr mais la transact° se fait + tard.

En france, à l'heure actuel il y a 7 bourses de valeur : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Nancy, Bordeaux et Nantes. Le montant et l'évolu° des transac° sur le marché boursier se mesure à partir d'indice ( CAC 40)

Capitalisa° boursière : c'est la valeur à une date donnée d'u ens de titre ou du K d'une société calculer à partir du cours en bourse de ses titres.

           Cmt et prq différencie-t'on le tx d'intérêt nominal du tx d'intérêt réel? en rappel : le tx d'intérêt = le prix de l'argent. Le tx d'intérêt indique de cb d'euro on disposera ds le futur si on renonce aujourd'hui à l'usage d'un euro. Mais les euro dont on px disposer n'ont de valeur qd fonc° de ce qu'ils permettent d'acheté. Et le pvr d'achat d'1 euro varie au cours d'une période en fonc° de l'infla°. Si tx d'infla° est + élevé qur le tx d'intérêt nominal, le sacrifice est inutile. A l'inverse, si le tx d'intérêt nominal est + élevé que le tx d'infla° le sacrifice est utile. Le tx d'intérêt nominal est le tx afficher par la Bq ds le contrat dc il indique cb d'euro supplémentaire on px obtenir l'année suivente en complément d'un euro aujourd'hui.

Acteurs de marchés financiers : L'Etat, les entreprises, les ménages, les zinzins. Une opération s'effectue lorsqu'une entreprise propose de payé les act° vendus non pas en espèce mais ac ses propres act°. Une grde partie des titres frçs st au moins d'épargnant étrangers pr constituer les fonds de pensions.

D'une économie d'endettement à une éco de marchés financier = le processus de des intermédiaires

Les révolu° industrielles, on nécessité la mobilisa° d'importante ressource financière qui ont d'abird eu comme origine l'épargne de notre entrepreneur et le recourt au crédit puis la recherche de K sur le marché En même temps qu'on mettait en place les structures de pd° nvll, on a rechercher des outils des modalités qui allait permettre d'augmenter les capacités de financement à la hauteur des besoins de la croissance éco. Multiplica° bq qu'on appellait bq d'affaire qui accordait des crédits, créa° de nvll structures juridiques cô les scété anonymes qui peuvent accueillir un nbr d'actionaire illimité. Le système fonct° de manière libérale jusqu'a la fin de la 2eme GM. Au départ des 30 glorieuses l'Etat deviant un Etat interventioniste et vx conduire une politique de forte croissance éco en favorisant le dév de la pd° et dc de favoriser l'invesstissement. Se met en place le mode de régula° fordisme consiste à ; - investir de façon à dégager des gains de productivité -partage des gains de productivité : - augmenta° des profits pr renforcer l'invess (pd° de masse) - augmenta° de la rémunéra° du travail (consom° de masse) L'Etat va prendre le contrôle de l'activité financière. Des années 50 jusqu'aux années 80, l'essentielle du financement de l'éco provient des crédits octroyer = accordé par les bq et institu° financière. Les bq appartiennent au secteur publique, elles ont été nationalisé, l'Etat px dc ainsi contrôler, réguler les crédits d'une éco d'endettement administrer. 2raisons pour expliquer ce financement :

  • taux de financement des entreprises est faible
  • Le marché financier intérieur est réduit, d'une part par ce qu'il est trés réglémenté, d'autre part par ce que les ménages qui sont les principaux épargnants , offreurs de capacité de financement préfère ds placement ds l'immoblier par ex ou des placement liquide type livret caisse d'épargne. Pdt les 30 glorieuses, le recours au crédit pr financer l'éco est systématique qui représentait 80% des financement accordé aux ménages et aux entreprises en Frc. C'est par le crédit qu'on favorise l'invesst. Dc le crédit est le principal moteur de l'augmentation des investisst mais le crédit aliment l'infla°. L'infla° px avoir l'avantage d'aléger le poids de la dette puisqu'elle réduit le tx d'intérêt nominal ds les agents n'hésite pas à s'endetter. L'infla° s'éccélère ds les années 70 de 4 à 5 % ds les années 60, il va passer à 10% ds les années 70. La hausse du coput des matières 1ere importante pétrol entraîne une hausse trés importante du coput de pd° des entreprises qui la répercute ds les prix de vente dc début d'une forte infla° or il était prévu par des conven° que les salaire devaient garantir au salarié une hausse régulière. La hausse des salaires contribut, élevé encore les coût de pd° et renforce encore l'infla°.

La règle des 3 "D"

La désintermédiation : on propose des moyens pr se passer de l'intermédaires des bq. Et dc les entreprises d'une certaine taille sont inciter à se procurer des K directement sur les marchés au près des épargnants à qui on propose de nvx moyens de placement de leur épargne. Le décloisement : l'ouverture international des marché de K. La déréglementation : on modifie ttes les règles de contrôle des marchés, on propose de nvx pdts financier. On libéralise la rémunération de l'épargne.

Conclusion

Cependant le recours au crédit bancaire reste la solu° de financement le mieux adapté voire la seule possible pr un certain nb d'agent cô les ménages et les petites et moyennes entreprises. 2day le tx d'intermédia° bancaire au sens stricte c-a-d (montant des crédits bancaires/ total des financement) x 100 est d'environ 40% c-a-d 60% du financement de l'éco se fait par le marché de K avec l'aide éventuellement ds nvx outils mit en place pr accéder au marché. On est dc passer d'un capitalisme MANAGERIAL à un capitalisme ACTIONNARIAL. Dans la période dite fordisme, les grdes entreprises dominent l'éco et sont dirigés par des managers salariés. Un certain nb de ces grd entreprises sont nationalisées. Leur objectif est d'organiser une pd° massive et assurer des débouchés à la pd°. Dc manager c'est choisir la combinaison productive la + efficace afin de réaliser des gains de productivité. Dc grâce à ces gains l'emploi se développe , les salaires augmente tout en laissant aux entreprises des perspectives optimiste qui stimule l'invesst (la FBCF), dont l'essentielle est financer par le crédit bancaire. Ces règles assurent à la fois la croissance éco et la cohésion sociale. Dc c'est efficace. Pdt cette période, l'entreprise est considérée comme un bien collectif qui sert d'intérêt général et l'intérêt des partenaires de l'entreprise. Le partage de la valeur ajoutée entre K et W est le résultat d'un compromis entre les différents partenaires. On parle de "consensus" social. Avec le développement des amrchés financiers, les ménages des entreprises s'éloignent de l'organisa° de la pd° pr devenir avt tt des représentants d'importeur de K. "fondés pouvoir du K" D. Plihom. Leur rôle est de valoriser les actifs de l'entreprise qui leur sont confiés cad assuré des revenus confortable pr les actionaires sous forme de dividende ou/et plus value boursière. Qd les bénef de l'entreprise augmentent moins que prévu voire meme diminue, la promesse de rentabilité élevé faite aux actionaires obligent à réduire les invesst et à licencié pr diminuer la part de salaire ds la VA. Ds ce capitalisme actionarial l'emploi devient une "variable d'ajustement". cad le moyen sur lequel on va jouer en plus ou en moins pr rétablir l'équilibre. Le transfert du risuqe s'est opéré aujourd'hui sur les salariés. En mm tps la précarisation de l'emploi sont accentué. Les entreprises sont les biens des actionaires.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar