Les fonctions de la monnaie

Rôle économique

Instrument de mesure de valeur : elle sert d'étalon pour comparer deux produits hétérogènes.

Instrument de réserve de pouvoir d'achat : possibilité d'épargner la monnaie.

Instrument de paiement (= d'échange) : permet d'éliminer les inconvénients du troc.

Rôle politique

Permet l'unification d'un pays, la souveraineté nationale : elle crée un sentiment d'appartenance à la même nation, à avoir des valeurs communes.

Instrument de pouvoir politique : exemple du Japon avec l' Afrique dans le commerce de la baleine, des USA qui apportent plus de fonds dans les organismes internationaux donc ont plus de voix.

Permet de renforcer le pouvoir de l'Etat : seul lui a le pouvoir de « battre monnaie » .

Rôle social

Elle lie les individus entre eux : ils ont une référence commune (= la monnaie).

Les meilleurs professeurs de SES disponibles
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Les différentes formes de monnaie à travers les époques

Avant l' Antiquité

Troc = système dans lequel des produits s'échangent contre d'autres produits.

Inconvénients :

  • Denrées pérrissables
  • Nécessité d'échanger des produits de mêmes valeurs
  • Deux personnes qui échangent doivent avoir envie du produit de l'autre au même moment.

Avec l' augmentation des échanges il a fallu créer de nouveaux moyens àcréation de la monnaie.

(Aujourd'hui seul le SEL (Système d' Echanges Localisés) subsiste dans les quartiers défavorisés et les campagnes).

Dans l' Antiquité

Les différentes formes de monnaie :

  • outils : instrument de musique, arme…
  • nourriture : sel, animaux, thé, riz…
  • objets précieux : fourrure, dent, coquillage
  • métaux précieux : or, argent, ivoire…

Les inconvénients :

  • difficilement transportable àcoût de transport en +
  • non divisible
  • produits utiles à la vie de tous les jours ( monnaie ou produits ?).
  • produit altérable

Après l' Antiquité et jusqu'au XVII ème siècle

à la monnaie sonnante (bruit que faisait l'or en s'entrechoquant) et trébuchante (> « trébuchet » = petite balance pour peser la quantité d'or) à monnaie divisionnaire (pièce).

Mais :

l' augmentation des échanges entraînant un manque d'or et d'argent

manque de sécurité sur les routes et chemins

On invente donc le billet (= monnaie fiduciaire > latin « fiducia » = confiance) : histoire du commerçant qui demandait un billet disant le nombre de pièce d'or qu'il avait puis qu'il récupérait dans sa succursale. Petit à petit le billet commence à circuler. Puis les banques émettent elle même des billets (toujours la possibilité de récupérer l'équivalent en pièce d'or).

En 1870 : cours légal du billet : obligation d'accepter le billet comme moyen de paiement (toujours échangeable contre des pièces d'or).

En 1936 : cours forcé : les billets ne sont plus échangeables.

Au XX ème siècle

à Invention de la monnaie scripturale (> latin «  scriptura » = écriture) = monnaie écrite qui circule de différentes manières :

  • chèque
  • carte bancaire
  • virement
  • TIP = Titre Interbancaire de Paiement
  • porte monnaie électronique

ATTENTION : CE NE SONT PAS DE LA MONNAIE MAIS DES MOYENS DE PAIEMENT.

Aujourd'hui, 90 % des paiements sont réalisés avec de la monnaie scripturale.

La création monétaire

La masse monétaire et son évolution

Masse monétaire = agrégat qui mesure l'ensemble des moyens de paiement en circulation dans un pays à un moment donné.

Les composantes :

  • M1 : disponibilité monétaire ( monnaie divisionnaire, fiduciaire, dépôt à vue) = monnaie qu'on peut utiliser immédiatement pour éteindre une dette.
  • M2 : M1 + disponibilité quasi monétaire ( livret jeune, A, compte épargne logement) = monnaie qu'on ne peut pas utiliser immédiatement… nécessaire étape intermédiaire (passer à sa banque)
  • M3 : M2 + SICAV monétaire (Société d' Investissement à Capital Variable) + comptes bloqués à court terme

ATTENTION : les dépôts à terme supérieur à 2 ans et les actions ne sont pas comptés dans les agrégats monétaires.

La masse monétaire est difficile à mesurer car la monnaie passe rapidement de M1 à M2 à M3 et les agents économiques les transforment vite en moyens de paiement. La thésaurisation représente une fuite dans le circuit.

Les gouverneurs des banques centrales pensent qu'il faut surveiller de près l'augmentation de la masse monétaire car une augmentation trop rapide entraînerait de l'inflation. Inversement, une trop faible création monétaire briderait la croissance.

La création de monnaie manuelle

Monnaie divisionnaire : par le Trésor Public = le comptable de l' Etat. Elle vend ensuite les pièces à la banque de France qui les revend en banque en contre parti de billets.

Monnaie fiduciaire : par la Banque de France en accord avec la Banque Centrale européenne pour répondre à plusieurs besoins :

  • plus la production augmente, plus on a besoin de billets
  • les clients veulent échanger des devises (toutes les autres monnaies autre que celle de son pays) contre des billets.

La création de monnaie scripturale

par les banques qui accordent des crédits à court terme : pour financer certains agents économiques, les banques ont la faculté de créer de l'argent qu'elles n'ont pas nécessairement. Cet argent va être dépensé donc les crédits font les dépôts.

Cependant cette création monétaire est limitée :

Lorsque le client va demander des billets (problème pour la banque qui ne peut pas créer de monnaie fiduciaire)

Lors de la compensation ( opération par laquelle les banques échangent des chèques émis par des agents économiques qui ne sont pas leur propre client contre de la monnaie fiduciaire. Seul le solde des ces échanges circulent), elles doivent donner des billets

Existence de règles prudentielles : les banques de 2nd rang doivent avoir un compte approvisionné en billets à la banque de France, pourcentage correspondant aux dépôts et aux crédits accordés par les banques : c'est la réserve obligatoire.

Les banques de 2nd rang veulent limiter l'utilisation de billets :

l'objectif est de réduire au maximum leur utilisation de billets par les clients : elles les incitent à utiliser de la monnaie scripturale (d'où la création de la carte Monéo).

elles veulent attirer le plus de clients afin d'avoir moins de billets à donner aux autres banques lors de la compensation

Le refinancement des banques de second rang

Le marché monétaire

Le marché monétaire = marché des capitaux à court terme sur lequel on échange des billets ou des créances à court terme.

Les banques s'échangent des billets contre des créances (= lettre de change) ou des bons de trésorerie (= créance émise par une entreprise qui a un besoin de financement)  ou des bons du trésor ( = l'Etat qui a un besoin de financement avant de recevoir les impôts).

Sur ce marché, les banques qui sont en désavantages sont celles qui manquent de billets car elles doivent payer des intérêts.

Comme sur tous les marchés, il y a une offre et une demande, avec un équilibre de prix :

O > D à baisse des prix (prix = taux d'intérêts)

O < D à  augmentation des prix

La banque centrale (= de France) intervient comme toutes les autres banques : elle peut vendre, acheter des lettres de créance .

Le refinancement

Se refinancer sur le marché monétaire = acheter des billets ou des lettres de créances. La banque qui se refinance est celle qui a besoin de billets.

On parle de Refinancement  car il y a 2 étapes :

Entreprise à banque 1 (entreprise donne une lettre de change) = financement

Banque 1 à banque 2 (avec lettre de change contre billets) = refinancement

Le refinancement a un coût pour les banques : on l'appelle taux d'intérêt directeur ou taux de réescompte.

Besoin d'un professeur de SES ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !