Quelles étaient les idées des personnes adhérent au mouvement marxiste ?

 

Quelques théories Marxistes

A. Le matérialisme historique.1. Le matérialisme historique est la théorie selon laquelle la production des biens matériels détermine la vie sociale et l’apparition des idées : " Ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience ". L’histoire ne s’explique donc pas par l’action volontaire et concertée des hommes : " les hommes font l’histoire mais ils ne savent pas l’histoire qu’ils font ".

2. Le matérialisme historique a trouvé une expression éclatante dans le manifeste et il s’en laisse facilement déduire. Il remarque que ce qui distingue les hommes des animaux, c’est qu’ils produisent leurs moyens de subsistance. Tout progrès dans les moyens de production entraîne donc une modification dans les conditions mêmes de la production et par suite dans les rapports que les hommes entretiennent entre eux.

L’histoire est donc en perpétuelle évolution et la société s’édifie suivant les forces productives et les rapports de production. Avec la production se modifie aussi la division du travail. Elle crée d’abord la séparation, puis l’opposition de la ville et de la campagne et atteint son degré de développement suprême dans la division du travail manuel et du travail intellectuel. Cette évolution se fait en dehors de la volonté des hommes mais la classe dirigeante peut s’imaginer que se sont de grandes idées de portée universelles qui dirigent son action et non la poursuite de ses intérêts (mais les idées naissent des conditions matérielles).

Cependant, la conscience et l’idéologie jouent leur rôle dans le développement de l’histoire. Il faut donc modifier les consciences mais aussi agir sur les rapports de production et les transformer ce qui n’est possible que par la conscience de classe.

Superprof

Le rôle des classes sociales

Les classes sociales et leur antagonisme sont le produit nécessaire de la division du travail et des rapports de propriété qu’elle a entraînés. Chaque classe sociale qui s’est emparée du pouvoir politique représentait les intérêts de la majorité de la population face à une classe minoritaire qui le détenait. Le régime féodal a permis à la bourgeoisie de devenir puissance économique laquelle représentant les intérêts de la nation s’est libérée du joug de la féodalité. Ainsi l’état apparaît comme l’instrument de la classe au pouvoir et a permis de cautionner le prolétariat sans lequel la bourgeoisie ne peut assurer son hégémonie économique.

3. Pour aboutir à la société sans classe, Marx fixe 4 étapes. Une phase révolutionnaire et violente pour désaisir la bourgeoisie de son capital. Une dictature du prolétariat, autoritaire, pour éviter les actions contre-révolutionnaires. Le socialisme pour relancer la production économique, phase durant laquelle on appliquera la formule " à chacun selon son travail ". Enfin le communisme qui consiste à réaliser la distribution égalitaire des produits et permettre la libre organisation des collectivités. La formule dominante devient alors " à chacun selon ses besoins ".

B. L’aliénation 1. Le concept d’aliénation. 1. Marx est ici fortement influencé par Feurerbach qui a dénoncé l’aliénation de l’homme par la religion mais aussi de la dialectique du maître et de l’esclave. Il considère que l’ouvrier est aliéné par rapport au produit de son travail.

 

 

2. Marx décèle trois phases menant à l’aliénation. L’objectivisation, c’est à dire que l’homme produit une réalité extérieure à lui-même. Le dessaisissement, c’est à dire que cette production acquiert une existence autonome et devient étrangère à son créateur. Enfin l’asservissement, c’est à dire que le créateur devient la créature de ce qu'il a créé.

2. L’aliénation religieuse et politique. 1. En matière religieuse Marx reprend l’analyse de Feurerbach. Tout d’abord il y a la projection des qualités de l’homme générique en un Dieu, laquelle s’explique par des causes sociales et réelles ( " La religion est le soupir de la créature opprimée, le sentiment d’un monde sans cœur, et l’âme d’une société sans âme. Elle est l’opium du peuple ".)

 

2. De même, l’état est une projection des pouvoirs propres de l’homme sur une entité abstraite. Il considère de même que l’état ne peut être qu’au service de la classe dominante même si dans la vie politique tout homme est un être communautaire au service de l’intérêt général. Avec le dépérissement de l’état, l’administration des choses succédera au gouvernement des personnes.

3. L’aliénation dans le travail. 1. L’ouvrier est d’abord aliéné par rapport au produit de son travail dont il est dépossédé après l’avoir fabriqué. Il est extérieur à l’objet qui est approprié par le capitaliste. Or celui-ci en produisant le capital va permettre d’acheter la force de travail de l’ouvrier.

 

2. L’ouvrier est aliéné par rapport à l’activité de travail elle-même. Il ne contrôle pas le processus de production, il ne produit plus les objets entiers. Ce travail " ruine son esprit et meurtrit son corps ".

3. Il est aliéné par rapport au genre humain. En théorie, l’homme ne produit pas seulement pour satisfaire ses besoins mais aussi pour se réaliser. Or, avec le travail salarié, l’homme ne produit que pour satisfaire ses besoins. L’homme trouve donc sa satisfaction dans les activités animales.

4. L’ouvrier est aliéné par rapport aux autres hommes. Le capitaliste ne voit en lui qu’un moyen pour augmenter sa plus-value et il est en concurrence avec les autres ouvriers sur le marché du travail.

Notons que le capitaliste lui aussi est aliéné puisqu’il est poussé par la compétition et la rationalisation du travail et car il n’a qu’un rapport théorique au travail.

L’aliénation par le travail sera remplacée, dans Le Capital par le concept de fétichisme de la marchandise, c’est à dire que la valeur des produits finit par être attribuée à leur valeur intrinsèque en oubliant qu’ils ont été fabriqués par des hommes.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide

Poster un Commentaire

avatar