Max Weber naît en 1864 dans une famille prussienne au protestantisme rigide. C’est une famille aisée d’industriels et d’intellectuels, politiquement engagée mais modérée. Son père mène une carrière politique dans le parti national-libéral, et Weber côtoie dès son jeune âge des politiciens et des intellectuels tels Dilthey et Mommsen. Outre des cours de droit, Weber suit à la faculté de Heidelberg des cours d’économie politique, de philosophie, d’histoire et de théologie. Il préfère très rapidement l’isolement de sa chambre d'étude aux amphithéâtres où se bousculent des étudiants qu'il n'apprécie guère. Weber poursuit alors de brillantes études de droit et d'économie : sa thèse sur les sociétés commerciales au Moyen Âge (1889) et le texte de son habilitation portant sur l'histoire des institutions agraires dans l'Antiquité (1891) le font saluer comme un chercheur éminent. Privatdozent à l'université de Berlin dès 1892, Weber enseigne le droit commercial et est très rapidement remarqué par ses pairs.

Sa formation

Ces années furent décisives dans la formation de Max Weber à un autre titre : il commença à s'intéresser aux problèmes sociaux de son époque et rejoignit, en 1888, le Verein für Socialpolitik (Association pour la politique sociale), association formée par des économistes issus de l'Ecole historique et pour qui la réflexion économique devait jouer un rôle décisif dans le traitement des problèmes socio-économiques de la jeune nation allemande. Weber considère l'intervention étatique dans le domaine social comme une nécessité pour assurer la force de la nation allemande. Fervent nationaliste, il adhère en 1893 à la fédération pangermaniste qu'il quittera définitivement en 1899 en raison de son opposition à l'idéologie raciste et impérialiste prônée par la fédération.

Les années 1898-1903 représentent une période charnière dans la vie de Max Weber. Atteint d’une grave dépression nerveuse, il est contraint à interrompre ses activités de professeur et de chercheur. Cette crise durera près de cinq ans et le contraindra à interrompre durablement ses activités de professeur et à suspendre pour un temps son travail de recherche. Weber voyage alors beaucoup et réoriente ses recherches au fil de ses lectures vers la sociologie. Il publie alors en 1904 une étude qui lui assure très rapidement la célébrité : L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme. Dans le cadre d'un ouvrage collectif consacré aux fondements de l'économie sociale, il entreprend en 1909 son oeuvre majeure qui demeurera inachevée : Économie et société. En 1910, il participe avec G. Simmel, et F. Tönnies à la fondation de la Société Allemande de sociologie qu’il quitte deux ans plus tard suite à une querelle théorique.

Les meilleurs professeurs de SES disponibles
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (36 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Thomas
4,9
4,9 (46 avis)
Thomas
20€
/h
1er cours offert !
Isarn
4,9
4,9 (21 avis)
Isarn
35€
/h
1er cours offert !
Daphne
4,8
4,8 (8 avis)
Daphne
32€
/h
1er cours offert !
Stéphan
5
5 (194 avis)
Stéphan
25€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (16 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (7 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Un révolutionnaire

En 1918, après avoir refusé la défaite et appelé à la résistance, Weber fit partie de la délégation allemande qui signa le traité de Versailles. Il participa également à la commission en charge de rédiger la constitution de la République de Weimar. Au milieu de l'agitation révolutionnaire de 1918, Max Weber sera l’un des membres fondateurs du Parti démocratique allemand. Profondément meurtri par les conditions imposées à l'Allemagne par le Traité de Versailles, Weber se détourne de la politique pour une chaire de sociologie que l’université de Munich a créée spécialement pour lui. Weber, à l'invitation de l'association libre des étudiants, y prononce deux importantes conférences : l’une a pour titre « La vocation du savant » prononcée en 1917 et l’autre « La vocation du politique » en 1919. Cependant ayant à peine repris ses cours et après une succession de deuils familiaux, il est terrassé subitement en 1920, à l’âge de 56 ans, par une pneumonie. Au moment de sa mort, Weber est sur le point de conclure son grand projet de sociologie comparative des religions : il regroupe, en 1920, les grands textes de ce projet, jusque là uniquement parus en revue, dans un vaste Recueil de sociologie des religions, dont la moitié paraîtra après sa mort. Toutefois, Weber laisse une part importante de son œuvre à l'état de manuscrit (à commencer par Économie et société), ou d'articles publiés seulement en revue (notamment ses textes d'épistémologie).

Besoin d'un professeur de SES ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !