Comment réussir un examen portant les filtres, l'impédance et la puissance ?

Exercice d’application du cours : filtres du premier ordre

Le filtre “RC” série

A quoi sert un filtre en électricité ? Un filtre en électronique, contrairement à un filtre à café, correspond à un circuit qui va alors réaliser une opération volontaire de mise en forme d'une grandeur électrique, que ce soit pour le courant ou pour la tension. Le filtre transforme donc les valeurs successives sur une période de temps Δt de cette grandeur d'entrée en une grandeur de sortie.

L'étude expérimentale d’un filtre « R, C » série est réalisée grâce à un oscilloscope. L’exercice considère l’influence du « branchement » à l’appareil de mesure sur la pulsation de coupure, une des caractéristiques du filtre. Un groupement R, C série est alimenté avec une tension d’entrée [ u _ e left( t right) = U _ { e , m } times cos left( omega times t right) ] La tension de sortie est notée [ u _ s left( t right) = U _ { s , m } times cos omega times t + phi right) ] Étudier, sans calcul, la nature de ce filtre, en envisageant son comportement limite pour omega qui tend vers 0 et omega qui tend vers un infini positif. Déterminer, en fonction de R, C et ω, la fonction de transfert complexe H ( j ω ) de ce filtre définie par le rapport des tensions complexes us et ue : [ H left ( j omega right) = frac { u _ s } { u _ e } ] En déduire :

  1. Le gain G, défini par G = | H ( j ω )
  2. La phase phi ;
  3. La pulsation de coupure ωc, définie par : [ G left( w _ c right) = frac { G _ { max } } { sqrt { 2 } } ]

Donner l’allure des courbes représentatives des fonctions GdB et phi en fonction de log w/wc (diagramme de Bode) Application numérique : R = 104 Q et C = 10-8 F. Calculer wc

Branchement à l’oscilloscope

A quoi sert un oscilloscope ? Un oscilloscope, également appelé oscillographe, correspond à un instrument de mesure permettant de visualiser un signal électrique, le plus souvent variable au cours du temps.

La tension de sortie us, précédente est « appliquée » à l’entrée d’un oscilloscope, par l’intermédiaire d’un câble coaxial supposé idéal. L’impédance d’entrée de l’oscilloscope est caractérisée par le groupement parallèle R0, C0. La tension d’entrée ue est maintenue et u’s est la tension de sortie aux bornes du résistor R0 [ u _ e left( t right) = U _ { e , m } times cos left( omega times t right) ] Montrer que la fonction de transfert [ H ‘ left( j omega right) = frac { u ‘ _ s } { u _ e } ] de ce nouveau filtre sc met sous la forme : [ H ‘ left( j omega right) = frac { A } { 1 + j times B times omega } ] avec A et B des constantes. Exprimer A et B à l’aide des données. En déduire le nouveau gain G’. Exprimer, en fonction de R, R0, C et C0, la pulsation de coupure ω’c correspondante. Application numérique : R= 104 Ω ; R0 = 5 . 106 Ω ; C = 10_8 F ; C0 = 5 . 10-11 F Calculer ω’ Comparer les pulsations ωc et ω’c. Conclure.

Superprof

Problème 1 : Résonance d’un dipôle RLC parallèle

Etude d’un dipôle en régime sinusoïdal forcé de pulsation ω

On considère entre deux points A et B. le circuit comportant en parallèle : une résistance R, une Inductance pure L, un condensateur de capacité C. Ecrire l’expression de l'admittance complexe Y du dipôle AB en fonction de R, L, C, et ω. On pose [ L times C times omega ^ 2 _ 0 = 1 ] [ frac { omega } { omega _ 0 } = x ] et [ Q = frac { Q } { L times omega _ 0 } ] Exprimer ( Y , R ) sous la forme 1 + j . g ( x , Q ) où f ( x , Q ) désigne une fonction simple de x et de Q. En déduire l’expression de l’Impédance complexe Z du dipôle AB. Préciser le comportement de ce dipôle aux basses fréquences et aux hautes fréquences : on donnera une interprétation physique du dipôle équivalent obtenu. Etudier brièvement le comportement en fonction de x  du module de Z : tracer l'allure de la courbe représentative.

Utilisation du dipôle précédent

On alimente le dipôle précédent AB par une source de tension alternative sinusoïdale [ v left( t right) = V _ 0 times cos left( omega times t right) ] On associe à l’Intensité Instantanée dans le dipôle AB [ i left( t right) = I _ 0 times cos left( omega times t + phi right) ] l’Intensité complexe [ I = I _ 0 times e ^ { j times phi } ] On néglige l’impédance Interne du générateur. Ecrire, sans démonstration, l’expression de I en fonction de V0 , R, Q et x. On note l le module de I : quel est l’ensemble des valeurs do x tel que [ I leq sqrt { 2 } times frac { V _ 0 } { R } ] : montrer que cet ensemble est limité par deux valeurs x2 et X1 et calculer x2 - x1. en fonction de Q. Etudier brièvement le déphasage phi de l’Intensité I ( t ) par rapport à la tension u ( t ) en fonction de x. Tracer U courbe φ(x). Calculer pour x = 0,9 ; L = l * m * H ; C = 0.1 µF et R = 500 Ω les valeurs numériques de phi, de x2 – x1 et de Q. On choisit ω = ω0 Quelles sont en notation complexes les expressions des intensités dans les branches comportant L et C ? Ecrire également les expressions des intensités Instantanées. Que constate-t*on 7 Quel nom pourrait-on donner au coefficient Q.

Problème 2 : calculs d’impédance

Soit le dipôle A B constitué d'une résistance R et d'une bobine d'inductance L associées en parallèle. Soit le dipôle A‘ B‘ constitué d'une résistance R' et d'une bobine d'inductance L' associées en série. Ces deux dipôles sont soumis A une tension sinusoïdale de pulsation ω. Déterminer R' et L' en fonction de R , L et ω pour que, à la pulsation ω , ces dipôles soient équivalents . Quelle est alors la pulsation ω0 pour laquelle on a : [ frac { R ‘ } { R } = frac { L’ } { L } ] Calculer ω0 pour R = 102 Ω et L = 10-2 H On considère le montage auquel on applique entre les bornes A et C du dipôle une tension de la forme : [ u left( t right) = U _ m times cos left( omega _ 0 times t right) ] Les dipôles A B et B C étant équivalents et la pulsation ω0 étant telle que : [ frac { R ‘ } { R } = frac { L’ } { L } ] Dans cette partie, on écrira les expressions demandées de la façon la plus simple possible en tenant compte des hypothèses. Déterminer l'Impédance complexe ZAC du dipôle. Le résultat sera exprimé sous forme polaire [ Z _ { A C } = Z _ { A C } times e ^ { j times phi _ { A C } } ] Donner l'expression du courant total i (t ) en fonction du temps . Calculer en fonction de la représentation complexe u de u ( t ) les expressions complexes u1 et u2 des tensions aux bornes de A B et de B C. Déterminer les représentations complexes i1 et i2 des Intensités i1 ( t ) dans R et i2 ( t ) dans L . En déduire les valeurs efficaces de u1 ( t ) ; u2 ( t ) ; i1 ( t ) et i2 ( t ) ainsi que leurs déphasages par rapport à u ( t ). Donner l'expression de la capacité C qu'il faut mettre en série avec le dipôle A C pour que le courant total i ( t ) soit en phase avec u ( t ) à la pulsation ω0 . Calculer C avec les données numériques précédentes.

Problème 3 : Puissance reçue par un dipôle et amélioration de son facteur de puissance

Comment brancher une DEL ? n dipôle électrique correspond un composant électrique possédant deux bornes. On peut par exemple nommer les lampes, les interrupteurs, les générateurs, les piles, les diodes, les DEL, les résistances et les moteurs comme étant des dipôles.

Un générateur de tension total délivrant une face électromotrice si­nusoïdale de 380 V efficace et de fréquence 50 Hz alimente un circuit con­stitué par une lampe 4 incandescence de résistance R = 38 Ω connectée en parallèle à un moteur M que l'on peut schématisa par une bobine et une ré­sistance associés en série. On désigne respectivement par phi 1 ; phi 2 et phi 3 les déphasages des courants I1 ; I2 et I3 rapport à la tension E et par I1 ; I2 et I3 les valeurs efficaces respectives de ces courants. Exprimer I3 en fonction de I1 et I2. On mesure I1 = 6 A et I3 = 15 A. Calculer la puissance moyenne, notée PM, sur une période absorbée par le moteur. Calculer la puissance moyenne Pg, sur une période, fournie par le générateur. Calculer le facteur de puissance [ cos left( phi _ 3 right) ] de l'installation. On désire modifier le facteur de puissance de l'Installation. Pour cela, on branche un condensateur aux bornes du moteur. Calculer la valeur de sa capacité C pour que le nouveau facteur de puissance de l'installation [ cos left( phi ‘ _ pi right) ] soit égal à l’unité.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Joy

Freelancer et étudiante en Sciences de la Vie et de la Terre, je suis un peu une grande sœur qui épaule et aide les autres pour observer et comprendre le monde qui nous entoure et ses curieux secrets !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar