Le commentaire de texte au BAC est basé sur un texte d'une longueur de 10 à 20
lignes, d'un auteur figurant dans la liste du programme. 

Pour les séries technologiques, l'explication de texte est guidée par des questions, en
général trois ou quatre, posées après le texte. La dernière question
est souvent une discussion, qui vous invite à réfléchir sur l'un des
problèmes soulevés.

Pour étudier les techniques  nous prendrons pour
exemple un extrait d'un texte de Hume (cliquez ici pour voir le texte).

Nous verrons comment il vous faut gérer votre réflexion pour cerner l’ensemble d’un
texte à étudier au bac et répondre aux questions,  depuis la thèse de l’auteur jusqu’à la question
relative à la discussion. 

Situer l’auteur et bien lire le texte

Avant de
commencer l’explication du texte en soi, il est toujours bien de situer le
penseur (Hume dans notre exemple) par rapport au courant philosophique qu’il
représente. 

On sait que : Hume est
un philosophe empiriste, l’empirisme étant une doctrine philosophique qui
considère que la connaissance repose sur l’expérience, l’observation et les
sens par opposition au rationalisme qui au contraire estime que la connaissance
relève de la raison. En ce sens, Hume s’oppose à Descartes, leur méthode
d’approche de la vérité s’oppose. 

Ainsi dans
notre exemple, le courant de l'auteur est l'empirisme, qu’il est bon
d’opposer à son courant contraire, le rationalisme
représenté par Descartes ; vous pourrez ainsi situer la problématique
de
l’extrait de façon plus précise.

Il est
nécessaire de bien lire et relire le texte de façon à en dégager la nature, son
genre, son type, ses caractéristiques au niveau écriture, en se posant les questions :

- S’agit il d’une écriture fantastique, réaliste ?

- A-t-il pour but de dénoncer, de convaincre, quelle est sa
fonction ? 

- Comment progresse t-il ?

Pour vous
aider dans votre réflexion, il est indispensable de relever et de commenter le
champ lexical, par exemple, le champ lexical de l’art, mais ne faites pas la
liste en vrac, groupez les mots par affinité, par ressemblance. 

Il faut
également bien lire le paratexte.

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (53 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (46 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
35€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (62 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (53 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (46 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
35€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (62 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

Trouver les axes et les effets produits

Il est conseillé d’indiquer ensuite l’effet produit par le champ lexical élevé,
création d’une tonalité par exemple, éclairage sur un personnage, d’exploiter
pour commenter un procédé de style et de repérer l’effet produit par celui-ci.
Ces premières notions vous permettent ensuite de structurer le commentaire qui
peut s’articuler autour de deux ou trois idées directrices, il faut bien sûr
donner ensuite les preuves de ce que vous voulez démontrer, sous forme
d’indices empruntés au texte. Vous pouvez dégager le genre, le type, le thème
et le mouvement philosophique. 

Dans le cas de notre texte de HUME, il s’agit de mettre en avant la difficulté de définir le
jugement de goût étant donné le constat de fait, le subjectivisme et le
relativisme nous empêchent de poser une définition objective du beau, nous
comprenons dès lors que la structure du commentaire se fait sous la forme d’un
jeu d’oppositions et de dualités entre la nécessité d’une objectivité et
les empêchements à celle-ci, la subjectivité et la relativité. La définition
est donc philosophique puisque nous avons une problématique, le thème est celui
de l’art, nous venons de situer la thèse, le mouvement philosophique est
l’empirisme. Vous pouvez pour vous aider choisir une couleur pour chaque idée
directrice retenue et surlignez les mots qui y répondent.

Étudier l'idée centrale du texte

 

Souvent, il vous est demandé d’étudier l’idée centrale du texte et son argumentation, il faut
formuler clairement la thèse de l’auteur et dégager les différentes étapes du
texte. La thèse est généralement formulée au début du texte ou parfois à la
fin. 

Concernant notre texte, la thèse est la suivante : il affirme que les
hommes ne peuvent s’entendre sur la beauté d’une œuvre d’art. Il souligne le
caractère relatif et subjectif des jugements de goût. Il montre qu’ils varient
en fonction des individus. Il ne faut pas oublier de commenter cette thèse par
rapport à ce qu’elle aurait de conforme ou non à ce que l’on a l’habitude de
penser sur le sujet. En ce sens la thèse de Hume rejoint le sens commun.

Définir la structure argumentative du texte

En ce qui concerne les différentes étapes du texte, nous avons généralement deux ou trois
étapes, ou parties. Pour les identifier, il faut s’appuyer sur les connecteurs
logiques comme, de plus, cependant, en effet. 

Il est également nécessaire de se poser la question suivante, que fait l’auteur,
s’agit il d’un constat ? D’une prise de position ? D’un énoncé simplement ?
D’établir une comparaison, de faire une concession ou de dresser un inventaire ? 

Dans notre exemple : 

Notre texte peut être décomposé en plusieurs étapes; l'auteur  commence par
faire un
constat de fait, les hommes ne s’accordent pas sur ce qu’il convient de
qualifier de beau. Il énumère les facteurs permettant d’expliquer cette
diversité en matière de jugement de goût et donne un exemple illustrant
ce type
de désaccord. Dans un troisième temps, il donne une explication sur
cette intersubjectivité de sorte qu’il est difficile d’arriver à un
consensus. 

Répondre à la question discussion

Dans notre exemple, la question pourrait être : est-il vrai que les hommes ne peuvent s’entendre
sur la valeur et la beauté d’une œuvre d’art ?

Pour répondre, il faut avoir une bonne
problématique, c'est à dire un choix entre deux solutions possibles.
Dans notre exemple, la thèse peut-être "Les jugements de goût
sont-ils nécessairement subjectifs" et l'antithèse "ou au contraire
peuvent ils prétendre à une
forme d’objectivité ? ".

La question doit être au préalable traitée au brouillon,
il est conseillé de dresser deux colonnes, la première correspondant à la
thèse, la seconde à l’antithèse. Mettez vos arguments dans chacune des
colonnes, puis, au propre, et transcrivez-les. Il s’agit ici d’un plan
dialectique, d’une confrontation de deux thèses. 

Derniers conseils, utilisez tout le temps imparti, c’est-à-dire quatre heures
et ne jamais rendre une copie sans l’avoir relue.

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00/5 - 2 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !