Introduction - quelques suggestions

Pour réussir un tel devoir, il faut souligner l’existence dans l’opinion commune de deux représentations opposées de la liberté, comme état ou comme conquête. Vous devez souligner l’enjeu éthique et politique de la question, il s’agit de mettre en avant le thème de la responsabilité, seul un homme libre de ses choix sera dit responsable, nous avons aussi le thème du droit naturel ou des droits de l’homme, ainsi que le celui du rapport social qui peut nous permettre de penser la libération progressive de l’homme. Le statut d’une représentation de la liberté humaine dans le droit politique est ici en cause et par delà dans l’évaluation des sociétés humaines.

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

Développement de la première partie

Il s’agit de poser la croyance d’une liberté originelle de l’homme. Il faut donc dégager le but qu’elle vise, « que prétend on affirmer », c’est-à-dire l’intention le type d’intention qui l’anime et rendre explicites les problèmes auxquels on se réfère en visant un tel but, par exemple dans quelle mesure une telle affirmation implique une critique de la société existante? Nous pouvons aussi nous référer à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, pour poser les connotations historiques et juridiques évidentes.

Il s’agit ensuite de dégager les implications de l’affirmation, à savoir le statut de la liberté comme attribut essentiel et inné, puis l’universalité recherchée de l’affirmation, on parle de l’homme en général, il peut s’agir de mettre en cause le caractère réaliste de l’affirmation selon laquelle l’homme serait né libre. Il ne faut pas oublier l’aspect des sociétés génératrices de servitude. Nous aboutissons à un divorce entre le droit auquel on se réfère et le fait que l’on dénonce, c’est-à-dire, l’homme serait né libre et pourtant il vit dans une sorte de servitude; Mettre ce paradoxe bien en avant. Pour le justifier on peut se référer à Rousseau, le contrat social, livre I.

Développement de la deuxième partie

Mobilisation d’une conception de la nature humaine dont il faut envisager le statut. En fait pour revenir au paradoxe de la première partie, on peut citer Rousseau pour qui la nature humaine est antérieure à toute société, et cela est commun à tous les hommes.

En première implication, il s’agit de mettre en avant le refus d’inscrire la servitude dans la nature, l’ordre social n’est pas aliénant à partir de la nature. C’est l’idée d’un libre arbitre essentiel des hommes et la distinction entre ce qui est virtuel et ce qui est réalisé, on rejoint le thème de la perfectibilité  de Rousseau et du libre arbitre de Kant.

En deuxième implication il y a la désignation d’un état de faits qui contredit la liberté originelle. Nous avons donc une confrontation entre le fait et le droit naturel, ce qui découle de l’état de nature n’engage t’elle pas des présupposés en ce qui concerne la conception de la liberté. Peut on parler de la liberté en général, sans définir les domaines où elle se déploie? Peut on dissocier la liberté  de ses conditions concrètes qui font que la liberté recouvre un réel pouvoir d’agir, un état de faiblesse effective de soumission totale aux forces naturelles est il plus libre qu’un état de soumission aux contraintes sociales? La liberté ainsi évoquée n’est elle pas réduite à une pure et simple virtualité?

Développement de la troisième partie

Quelle est la fonction visée par la déclaration? Exemples de conceptions critiquées par la déclaration : la théorie de l’esclavage par nature, du servage par nature, de la colonisation légitime, de la nécessité d’un pouvoir absolu pour assurer l’ordre. En fait il s’agit d’interdire à la fois la justification abusive de l’oppression et la résignation ou la soumission en face d’une telle oppression.

Quelles sont la validité et l’efficacité de la déclaration par rapport à ses intentions? IL faut faire reconnaître comme norme une représentation idéale, Est-ce possible si celle-ci n’est pas homogène aux aspirations historiquement déterminées des hommes? On peut par exemple citer l’utopie qui se déconnecte de la société qu’elle dénonce. Une pure et simple proclamation de droits est elle opératoire dans le cadre d’une société traversée par de violents antagonismes de classes, et où les forces d’oppression peuvent jouer sur l’abstraction du droit et de ses formulations pour désamorcer la critique?

Conclusion

Nous mettrons donc en avant la valeur critique et démystificatrice d’un propos, indépendamment de son caractère réaliste. Il s’agit d’échapper au relativisme qui sous couvert de respect des différences couvre toutes les oppressions que l’on justifie avec plus ou moins de mauvaise foi. N’y a t-il pas nécessité de donner à l’énoncé et à la défense des droits de l’homme un caractère aussi absolu?

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 2 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !