Peut-on ne pas adhérer à une démonstration ?

Introduction

« Notre monde est un puit sans fond renfermant les questions les plus complexes », un espace où l'Homme, animé par son désir de recherche, peut librement s'interroger sur une quantité phénoménale de problèmes. Comprendre les choses qui nous entourent, découvrir les multiples facette de notre univers, résoudre chacun de nos difficultés, voici bien des sujets qui régissent notre société.

La recherche peut donc être à juste titre considérée comme l'un des principal sujet de notre existence. Pour autant, si soucieux soit-elle, l'humanité doit demeurer apte d'illustrer ses pensées et peut pour cela user d'un stratagème afin d'unir deux individus sur un seul et unique point de vu : la démonstration.

Cependant, peut-on ne pas adhérer à une démonstration ? Quelles sont les manières pouvant permettre de démontrer un point de vu ? Est-il concevable de convaincre sans démontrer ?

Superprof

Plan

DÉFINIR LA DÉMONSTRATION : opération permettant d’établir  la vérité d’une thèse soit par des expériences soit par un raisonnement solide c’est-à-dire  et logiquement incontestable. La démonstration apparaît en principe et par définition comme  le fondement de la certitude, aussi bien en sciences qu’en philosophie. Pourtant toute démonstration, en logique, en maths ou en philosophie, est toujours suspendue à des vérités  premières  indémontrables. ( Web-pédagogique )

PROPOSITION DE PLAN

 

 

I : CE POURQUOI ON NE PEUT PAS TOUJOURS ADHÉRER À UNE DÉMONSTRATION.

 

 

1 : Lorsque la démonstration ne s'appuie par sur un modèle certain et infaillible, conforme à la logique, tels les mathématiques. ( vérités de raison, démontrable parce qu'elles sont irréfutables – Aristote )

 

2 : Lorsque le problème repose sur l'expérience ou l'observation et qu'il n'a pas été démontré par la confrontation directe avec la réalité. ( vérité de fait )

 

3 : Lorsque que définir une chose demeure quasiment du domaine de l'impossible : sujets trop complexes ( religion ) ou nécessitant des facultés poussées ( manière de remonter le temps ou de dépasser la vitesse de la lumière ).

-> « Combien il est contraire au dessin de Dieu que la vérité de sa religion soit aussi évidente et claire pour tous les hommes qu'une démonstration mathématiques » : Newton, Écrits sur la religion.

 

 

 

II : LES DIFFÉRENTS PROCÉDÉS QUI NOUS PERMETTENT DE DÉMONTRER.

 

 

1 : Lorsque la thèse se fonde sur l'évidence.

-> « L'évidence paralyse la démonstration » : Reverdy, Le Gant de crin.

 

2 : Lorsque l'individu peut user de l'expérience pour outre passer la démonstration.

-> « On peut, sur les vérités de fait, se passer de la démonstration si l'on sait se servir de l'expérience » : Bacon, Opus majus.

 

3 : Démontrer ne signifie pas vérité. En effet, il est entièrement possible qu'un individu adhère à nos pensées par le biais d'arguments d'autorités, c'est à dire tirant sa vérité du prestige de celui qui l'énonce.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,50/ 5 pour 4 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar