Introduction

       L'Homme en tant que sujet est articulé par des sentiments et des émotions plus ou moins intenses, telles que la peur, la joie, l'angoisse ou encore l'amour. Ainsi, ce sentiment de tendance orientée vers un objet appelé désir, se présente à nous somme la source possible de satisfaction et de plaisir, qui se manifeste généralement par un sentiment de manque et par une certaine attirance vers un objet. Mais, ne confondons pas désir et besoin qui, même relevant de l'expérience du manque, se définit par une impérativité absolue. Nous pouvons à présent nous demander si le désir peut-être dépassé et ignoré ou si au contraire, il tient une place aussi importante que le besoin. Dans ce cas, nous pouvons nous interroger sur la nécessiter du désir. Faut-il s'en libérer ?

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (45 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (36 avis)
Julie
40€
/h
1er cours offert !
Larry
5
5 (61 avis)
Larry
25€
/h
1er cours offert !
Alyse
5
5 (24 avis)
Alyse
50€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Christine
5
5 (6 avis)
Christine
30€
/h
1er cours offert>

Plan

I. Les questions que nous ammènent le sujet.

II. Le désir ne peut jamais être satisfait.

III. Nous ne pouvons vivre sans.

IV. Il ne faut pas s'en libérer.

Conclusion

       Nous avons vu qu'il ne fallait pas se libérer du désir puisque celui-ci est inné. Cependant, nous avons également montré que le désir est insatiable et qu'il se renouvelle sans cesse. Or nous avons répondu au sujet en associant au verbe "se libérer" le sens d'être prisonnier du désir, mais si nous avions considéré le verbe "se libérer" comme "se délier de". Tout dépend donc de la définition que nous donnons au sujet. Nous pensons qu'il ne faut pas se libérer du désir mais cela ne veut pas dire que nous sommes piégés par celui-ci. De ce fait, si nous nous considérons comme le piégeur du désir, la question de savoir s'il faut libérer le désir nous permettrait de nous positionner vis-à-vis de celui-ci.

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,33/5 - 9 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !