Le désir

 

I/ Désir et besoin

On confond souvent désir et besoin, pourtant ils sont différents. En tant qu'êtres vivants, nous sommes placés dans un système de besoins : si nous ne mangeons pas, nous mourons, si nous ne buvons pas, si nous ne rêvons pas. nous mourons. Or, ces besoins peuvent être répétitifs, notre constitution s'en satisfait quand même. Nous pouvons boire chaque jour la même eau et manger le même fruit ou la même viande, notre besoin n'en sera pas moins comblé.
Le désir, c'est autre chose, c'est plus complexe car cela fait intervenir la conscience. Celle-ci est capable d'aller vers une chose qu'elle juge agréable ou de s'éloigner de ce qu'elle juge désagréable. Notre conscience projette sur les objets des tendances, des désirs qui n'ont pas forcément de rapports avec nos besoins réels. AU sens strict du terme, je peux vivre (survivre) sans faire l'amour. Mais mon désir me pousse pourtant à vouloir cette femme ou cette homme, précisément.

Ma conscience projette vers cet être tout un monde de sensations, de pensées, d'émotions. Et c'est justement ce que la conscience projette ainsi qui peut lui sembler préférable à ce qui nous est réellement donné à l'extérieur (la nature, ce qui est là pour combler nos besoins, ce qui est répétitif, ce qui est nécessaire).

Les meilleurs professeurs de Philosophie disponibles
Sophie
4,9
4,9 (23 avis)
Sophie
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Larry
5
5 (82 avis)
Larry
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (26 avis)
Thibault
165€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Patrick
5
5 (66 avis)
Patrick
70€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (50 avis)
Faustine
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (15 avis)
Théodore
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Raphaelle
5
5 (35 avis)
Raphaelle
22€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sophie
4,9
4,9 (23 avis)
Sophie
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Larry
5
5 (82 avis)
Larry
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (26 avis)
Thibault
165€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Patrick
5
5 (66 avis)
Patrick
70€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (50 avis)
Faustine
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Théodore
5
5 (15 avis)
Théodore
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Raphaelle
5
5 (35 avis)
Raphaelle
22€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

II/ Désir et manque

Notre conscience est capable de préférer le manque à la satisfaction. Car pour se satisfaire, il suffit de combler un besoin naturel (ce qui est relativement facile), mais le désir est toujours manque, insatisfaction, on ne le comble pas comme un besoin. Au contraire, le désir vit de ce manque car s'il venait à être comblé, il ne serait plus désir. Ce qui est jouissif dans le désir, c'est qu'il ne s'achève jamais, qu'on peut en repousser sans cesse les limites.

Une fois que j'ai possédé telle femme ou tel homme, je peux m'intéresser à une autre femme ou un autre homme. Mais c'est aussi ce qui est dangereux pour la conscience et le corps : la course aux désirs est épuisante, et par définition frustrante (car le désir n'est réel que tant qu'il n'est pas satisfait).
Donc, le désir est aussi positif que négatif :
Le désir est conscience d'une absence, d'un manque, d'une privation. Certains reconnaissent là la misère de l'homme toujours insatisfait.
Descartes par exemple estime qu'il vaut mieux régler ses désirs sur l'ordre du monde que le contraire. Ce la signifie que nos désirs peuvent être sans cesse renouvelés et de plus en plus exigeants tandis que les ressources qui nous entourent sont limités. Le monde ne peut nous offrir tout ce que nous désirons (notre nature d'être fini ne l'autorise pas d'ailleurs) donc il faut que nous soyons raisonnables : réglons nos désirs sur l' ordre du monde et nos désirs auront une chance d'être comblés.

Le désir est moteur, c'est le motif de la plupart de nos actes. Pourquoi agissons-nous ? Pour combler un désir. Donc sans désir, plus d'action. Plus d'action, plus de vie. Le désir est donc bien moteur de vie. On pourrait même dire que le désir n'est pas ingrat ! En effet, nous continuons à désirer toute notre vie alors que nous avons compris que nos désirs ne seront jamais tous satisfaits. Le désir est une force créatrice très puissante, il recrée son objet à chaque instant, il oublie qu'il ne peut pas atteindre n'importe quel objet, n'importe où n'importe quand.

Où trouver un professeur de philosophie pour progresser ?

III/ Autrui et le désir

Comment en arrivons-nous à ne pas tout désirer ? En réalité, nous ne sommes jamais les seuls auteurs de nos désirs. L'homme vit au milieu de ses semblables et le poids de la société est lourd : le regard d'autrui, les moeurs qui ont cours à mon époque et dans ma couche sociale déterminent mes désirs.
Par exemple, je désire ce qui est bon, mais qui m'a donné l'idée de ce qui était bon ? Ce sont par exemple mes parents qui, pour me récompenser quand j'étais petit, me donnaient une poire mûre ou un livre.

Aujourd'hui, dès que j'ai envie d'un fruit, c'est la poire que je désire et, quand je rentre du travail, je ne désire rien davantage que m'installer dans mon meilleur fauteuil avec un livre à la main. Or, ces désirs ne sont pas partagés par tous : certains préfèrent les pommes et regardent la télé lorsqu'ils rentrent du travail.
D'une manière générale, ce que nous désirons, ce ne sont pas tant les objets eux-mêmes pour leurs qualités intrinsèques (essentielles, principales), c'est plutôt le sens que ces objets revêtent à nos yeux. Beaucoup de personnes aiment le café et en font une grande consommation, mais est-ce vraiment le goût du café qu'elles désirent ou aiment-elles l'univers qui est attaché au café : un petit matin tranquille, un moment entre amis, la convivialité. ?
Les objets sur lesquels se focalisent nos désirs varient selon les époques et les cultures. Mais toujours, nous apprenons ce qui est à désirer, alors que nos besoins savent d'instinct ce qui les comblera. Nous pourrions aller jusqu'à dire que nous ne désirons pas les choses, mais ce qu'elles signifient pour nous. Or, cette signification , je ne peux pas être le seul à la donner, il y faut le concours d'autrui.

Pour en savoir plus:
Spinoza : Ethique Livre III
Freud : Introduction à la psychanalyse
Descartes : Le discours de la méthode (troisième maxime de la morale provisoire)
Epicure : Lettre à Ménécée

 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,67 (3 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !