Travail : Vient du latin Tripalium

Tri : Trois

Palium : Pieux

Renvoie à un instrument que l’on mettait au pied des cheveux pour les contraindre à ne pas bouger.

C’est un instrument de contrainte, de torture.

  • Signification négative du travail.

Définition générale :

Le travail est une activité consciente, réfléchie et volontaire, donc purement humaine qui transforme l’homme et le monde. C’est l’activité la plus présente et parfois la plus oppressante dans la vie de l’humain.

Problématique :

  • La double signification du travail humain en occident est paradoxale : Le travail a été pensé comme activité négative, puis comme activité essentielle et libératrice.

I/ Sens négatif du travail

Dès que l’homme a commencé à travail il s’est donné une vision négative du travail :

  • Etymologie (Voir plus haut)
  • La culture religieuse (Jérusalem) donne aussi cette vision dans le chapitre 1 du 1erlivre de la genèse : La chute.
    • Après avoir mangé du fruit de la connaissance qui leur a procuré une conscience réfléchie, Adam et Êve reçoivent une punition et malédiction : Le travail

La femme enfantera dans la douleur.

L’homme chassé de l’Eden et mis sur une terre inhospitalière devra la cultiver et en tirer son nécessaire de survie. Il travaillera à la sueur de son front. C’est sa punition et sa malédiction.

Le travail est donc considéré dans la bible comme punition et comme malédiction mais aussi comme chance de rachat. Celui qui souffrira en travaillant se rachètera du péché originel.

  • Dans l’antiquité à Athènes :

Le travail est réservé aux esclaves. Le travail qui permet de satisfaire les besoins du corps est considéré comme activité servile.

(Serrus = Esclave)

  • Le travail est servitude et assujettissement.
  • La littérature occidentale est riche d’utopies ou l’homme n’aurait pas à travailler. Cette nostalgie témoigne  du fait que le travail est vécu négativement.

Rabelais : L’Abbaye de Thélème.

Voltaire : L’eldorado.

  • Jusqu’au 16èmesiècle le travail est considéré comme activité négative.

II/ Sens positif du travail

A Partir du 16ème siècle, le travail est pensé positivement avec la mise en place du salariat et d’une économie de marché.

Fin du moyen âge : Expéditions à travers le monde. Développement du commerce triangulaire.

Les protestants en particulier s’adonnent au commerce et s’enrichissent très rapidement.

Max Weber : « Chez les protestants, le labeur et l’esprit industrieux constituent une devoir envers Dieu »

Le travail n’est pas seulement une punition mais une possibilité de rachat du péché originel.

  • Le travail constitue une réhabilitation sociale et morale et religieuse.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide