Chapitres

Si on recherche la vérité, est-ce parce qu'elle est cachée?

Vérité : adéquation entre un jugement et la réalité. « adéquation de la chose et de l'intellect »

Présuppose qu'elle existe, qu'il existe une vérité absolue, et qu'on est à sa recherche. Cela présuppose qu'il y ait une raison pour que l'on recherche la vérité.

j'ai d'abord dit qu'on ne peut pas avoir connaissance de la vérité  et c'est la raison pour la quelle nous la cherchons, pour essayer de s'en rapprocher le plus possible. (ex : enquête policière). J'ai aussi parlé du fait que certaine fois, on voudrait accéder à la vérité et on la cherche alors même qu'elle est sous nos yeux. J'ai développer en parlant de la "lettre cachée" de POE. J'ai continuer ainsi sur la démonstration en disant qu'on part toujours sur un présupposé déjà établi qu'on suppose vrai.

Cachée : occultée, soustraite à la vue, dissimulée, Elle se dérobe à notre recherche, la vérité est à chercher dans nos pensées, car les choses ne peuvent être vraies ou fausses, elles sont ou elles ne sont pas, ce n'est que l'idée qu'on s'en fait qui peut-être qualifiée de vrai ou faux.

Présupposés peut-être faux, peut-être que nous la cherchons parce qu'elle n'existe pas ou pas sous la forme à laquelle on pense.

Introduction

    La vérité se définit pour Thomas d'Aquin comme étant « adaequatio rei et intellectus », l'adéquation de la chose et de l'intellect. En effet seul notre jugement à l'égard d'un objet peut être qualifié de vrai ou de faux. Il peut être faux à cause de notre subjectivité, du fait que nous sommes des êtres finis, que nous ne connaissons pas la réalité dans toute son intégralité, et c'est aussi pour cette raison que nous sommes à la recherche de la vérité, c'est parce que nous ne la détenons pas dans l'absolu.

La raison pour laquelle nous sommes à la recherche de la vérité est-elle juste parce que cette dernière est cachée ? De manière générale, si nous cherchons quelque chose c'est parce qu'il est cachée, si nous cherchons la vérité à propos d'un mensonge qu'on nous a dit, c'est parce que la vérité nous est cachée.

Seulement ne peut-on pas affirmer que la vérité est souvent évidente et sous nos yeux mais que du fait de nos préjugés et de nos présupposés nous sommes incapable de la voir ? Ou même que si nous cherchons la vérité c'est simplement parce que nous ne la connaissons pas et voulons s'en approcher le plus possible ?

      On ne peut avoir une connaissance absolue de la vérité car nous sommes des êtres finis et ainsi que la vérité n'est pas innée chez l'homme, et c'est la raison pour laquelle nous devons la chercher afin de s'en approcher le plus possible.

     L'Homme ne peut avoir une connaissance totale et absolue de la vérité, en effet une connaissance se définit comme étant un jugement vrai, c'est-à-dire en adéquation avec la réalité, dont on puisse prouver le caractère vrai, seulement, à moins d'une démonstration, l'homme ne peut avoir de certitudes ( assertion ou choses dont on ne peut pas douter ) et de ce fait ne peut atteindre une vérité absolue. Ainsi nous devons toujours chercher à se rapprocher le plus possible de la vérité en émettant de hypothèses, en faisant des interprétations.

Effectivement, lorsque nous recherchons la vérité, nous essayons d'interpréter les sensations que l'on perçoit d'un objet afin d'en faire un tout cohérent qui serait en phase avec la réalité, puisque nous n'avons pas accès à l'objet dans son intégralité et que nous ne pouvons avoir qu'un nombre fini de données partielles concernant l'objet.

Ainsi la vérité n'est pas pour ainsi dire cachée, elle est partiellement occultée par nos préjugés, notre subjectivité, le nombre limité de données concernant l'objet, et le fait que nous soyons des êtres finis. Pour la chercher et surtout pour la découvrir, nous devons comme le remarque Kant dans La critique de la raison pure chercher ce qui est faux dans ce qui semble créer un consensus entre plusieurs hommes autour d'un même jugement.

     Ainsi nous cherchons la vérité en essayant de voir les possibles erreurs d'interprétation, mais cela ne signifie pas que la vérité est cachée, elle est seulement difficile à atteindre car notre jugement peut être erroné ce qui fait que nous ne pouvons savoir si notre avis était vrai ou s'il ne l'était pas. Si nous devons chercher la vérité c'est non pas parce qu'elle nous est dissimulée mais parce qu'elle représente un but en soi, nous devons la chercher parce que nous n'avons pas une connaissance absolue de l'Univers qui nous permettrait de tout savoir, la vérité ne nous est tout simplement pas innée.

De ce fait l'homme doit chercher la vérité parce qu'il n'en a pas connaissance et surtout puisqu'elle ne fait pas partie de sa nature dès sa naissance, l'homme, à la différence d'une hypothétique transcendance surnaturelle, n'est pas un être infini. Donc il n'a pas connaissance de la vérité dans ces moindre détails ce qui ne signifie pas pour autant qu'elle est cachée comme nous l'avons dit précédemment.

      Cependant, peut-être n'avons nous pas pris assez de recul par rapport à notre sujet. En effet, comme nous l'avons vu auparavant, nous ne pouvons avoir une connaissance parfaite et sans faille de la vérité, et c'est d'ailleurs pour cela que nous ne pouvons que nous en rapprocher mais ne pouvons pas l'atteindre.

Et donc justement c'est là que la thèse précédente ne tient plus puisque le fait même de pouvoir s'approcher de la vérité sans pouvoir la toucher nous montre de manière évidente qu'elle nous est cachée, en effet il nous manque toujours des données qui nous permettent d'être sûr de détenir la vérité à cent pour cent et ainsi par voie de conséquence nous pouvons affirmer qu'elle est dissimulée à la conscience humaine.

     Rappelons la définition de la vérité, c'est l'adéquation de la chose et de l'intellect, comme notre intellect est le fruit de notre éducation, de notre culture, de nos origines sociales, et même de nos intérêts, nous avons toujours un point de vue subjectif.

Ce point de vue nous amène à faire des interprétations, des hypothèses qui sont marquées par notre subjectivité. Étant marquées par nos opinions, nos interprétations sont plus ou moins erronées et ne peuvent donc pas par définition être vraies, et même si elles sont vraies nous ne pourront jamais savoir si elles sont vraies et ne pourront pas montrer leur caractère vrai.

Donc notre partialité en nous empêchant d'atteindre à coup sûr une vérité, nous cache cette vérité, c'est pour cela que nous devons chercher à être plus objectif, afin de dévoiler plus ou moins la vérité toujours dissimulée sous notre point de vue particulier. Si nous devons la chercher c'est parce que elle est masquée par nos préjugés.

     Là est toute la problématique du cercle herméneutique, lorsque nous cherchons la vérité il nous est très difficile de ne pas faire intervenir notre point de vue subjectif. Lorsque nous essayons de comprendre un texte nous faisons intervenir dés la première ligne notre partialité et nous posons des préjugés sur le texte et sur ce qui va suivre.

Et ainsi nous faisons un contresens complet sur le texte que nous étudions car l'interprétation erronée d'une donnée partielle détermine nécessairement une idée du tout erronée, qui engendre alors une interprétation erronée d'une nouvelle donnée partielle qui à son tour engendre une erreur dans l'idée du tout et cætera...

Ce que nous présupposons à propos du sens global du texte conditionne notre façon de lire, nous rentrons ainsi dans un cercle vicieux et nous plaquons de fausses idées sur le texte qui tendent à confirmer ce que l'on pense, donc ce cercle herméneutique renforce notre adhésion à notre supposition de départ, laquelle pouvant être fausse ou erronée.

Ainsi lorsque nous cherchons la vérité à propos d'un texte pour rester dans la continuité de notre exemple, nous devons nous extraire de notre point de vue car notre subjectivité nous empêche d'atteindre la vérité, en tout cas de s'en rapprocher. Donc la vérité est dissimulée sous nos préjugés et sous notre subjectivité, c'est pourquoi nous devons la chercher.

      Nous devons chercher la vérité c'est parce qu'elle représente un objectif en soi, seulement cette dernière peut être accessible et même évidente, sans que nous ne la voyons car nous sommes enfermés dans notre point de vue subjectif.

     En fait la verité se trouve souvent sous nos yeux telle une évidence invisible comme l'était l'héliocentrisme à l'époque de Copernic ! Dans ce cas, la vérité n'était pas cachée mais elle était en évidence sous des yeux qui ne la regardaient pas, car elle aurait détruit l'autre évidence que constitué alors le géocentrisme.

La vérité n'est pas cachée, elle est dissimulée en-deçà des préjugés humains. La vérité n'est pas toujours cachée mais est souvent difficile à trouver car nous sommes enfermés dans notre point de vue subjectif, notre incapacité physique à déceler la révolution de la Terre, et les anciennes thèses géocentrique que nous avons assimilées et que nous ne pouvons remettre en cause.

La vérité ne se dérobe pas à notre recherche mais nous l'occultons du fait même de notre subjectivité et du fait que nous sommes, à la différence d'une transcendance surnaturelle, des êtres finis. N'ayant pas l'ensemble des données partielles constituantes de l'objet, ou d'un événement, nous n'avons pas la possibilité de détenir la vérité absolue que nous recherchons tout de même.

Besoin d'un professeur de Philosophie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !