Je crois te l'avoir déjà raconté. Non ?

" Quand je l'ai lu dans une proposition de sujet de DNB blanc, je me
suis dit : mince alors... voilà qu'ils se mettent à apprendre les
maths aux gamins en leur faisant compter des "tuitui" !"

J'étais si outré que je n'ai pu m'empêcher d'ajouter : 'faire
compter des grains de couscous, [fût-il de la célèbre marque Garbi*], à un petit Marocain pour lui apprendre
les nombres, ne serait pas ... bien ; ce serait même pire : mal !

Mal comme l'est tout ce qui "ethnocise" '

Mais mes coups de gueule, aux accents sincèrement outragés,  n'ont
point eu l'écho escompté auprès de ceux, dont beaucoup s'en foutaient
d'ailleurs, à qui je m'adressais.

Du coup, faire additionner des "tuitui" en les entourant, dénombrer
des fruits de bancoulier en les fractionnant s'est imposé à tous.

Il me fallait faire comme tout le monde : entourer, fractionner, multiplier, diviser des "tuitui" en classe de 3ème et en deça.

Et à force de manipuler, de bichonner ces choses-là, j'ai fini par les aimer, y prendre goût.

Dès lors, il fallut trouver des exercices qu'il n'était pas
inintéressant de pouvoir résoudre rien qu'avec ces petits fruits sphériques du
bancoulier.

Et il me vint à l'esprit d'asseoir (j'allais dire ...d'enfoncer, mais je déteste la violence), dans la tête de mes élèves (tout
niveau confondu), sans rien d'autres que des "tuitui", des concepts, des savoirs
et savoir-faire qui leur échappent encore.

D'où mon petit tour dans le monde des grandeurs composées, toujours avec mes "tuitui", que je te propose de faire avec moi par la suite.

D'où aussi une
méthode de résolution d'équations de premier degré à une inconnue
baptisée, en hommage à ces petits fruits, "la méthode des tuitui (de
résolution des équations)" que je t'expose maintenant.

Elle fait le bonheur de tous mes élèves, surtout de ceux qui ne
savaient pas trop, lors d'une résolution d'équation, quand et pourquoi il fallait soustraire,
additionner, multiplier ou diviser.

Si tu es de ceux là, jeune pousse qui t'essaie aux maths, voici
exposée pour toi dans le document ci-dessous, la méthode de résolution d'équation de type ax + b = c (où a, b et c sont des nombres rationnels) appelée méthode des "tuitui".

* Le couscous Garbi est un couscous qui serait, clame la réclame "... bon, comme là-bas, dis !".

Par ici, on n'en trouve pas, d'où peut-être le choix résigné des 'tuitui' (fruits sphériques du bancoulier) pour les artisans de ces méthodes d'apprentissage, fruits que j'ai dû remplacer, pour illustrer ma méthode, par des carrés.

Ils sont plus commodes à colorier avec le logiciel de construction en ma possession et surtout plus faciles à construire

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide