Présentation

A l'entrée en seconde un élève même moyen devrait savoir factoriser des trinômes du second dégré autres que ceux qui sont des banales identités remarquables (I.R.) c'est-à-dire dont la forme factorisée n'est ni (ax+b)2 ni (ax)2- b2. Le cas général (ax +b)(x+c) devrait tout autant que les premiers cas faire l'objet d'une grande attention. En 3ème, déjà ! Il est exagéré d'affirmer que la méthode de factorisation appelée ici "méthode de la recherche du début d'une I.R." n'est pas à la portée des élèves (même bons) des classes de 3ème. Suivez mon regard ! Ah "coolitude"... quand tu nous habites! Tout cela ne dépend pourtant que du comment les choses sont présentées, de jusqu'où elles sont simplifiées ! Je la propose sous une forme mnémotechnique, j'allais dire mécanique, qui la rend parfaitement maîtrisable par une grande majorité des élèves de 3éme.

Méthode

C'est uniquement  dans le souci de ne pas rajouter la difficulté que le coefficient "a", dans le trinôme de cet exemple, est choisi comme étant un carré parfait (a = 9). Cette simplification "pédagogique" ne devrait empêcher aucun élève ayant assimilé la méthode et n'ignorant pas que 5 est le carré de V5 ou de -V5 de pouvoir factoriser, les doigts dans le nez, l'expression 5x2+x-4 (par exemple). Bon travail ! ....(et enlève moi ces doigts du nez !) Factorisation_d_but_IR-pdf.pdf

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide