Chapitre 1 : Lecture
de plans.

( Première S
– Intellego.fr
)

✖ Chapitre
1 : Structure & Chaîne
Fonctionnelle d'un Système Automatisé.

✖ Chapitre
2 : Les Préactionneurs.

Centre
d'intérêt: Représentation du réel.

Objectif
: Savoir décoder un dessin technique, langage commun aux
techniciens.

1 : Les principaux points du chapitre.

✖ Les principaux types de représentation.   √

✖ Les différents types de plans.    √

✖ Les projections orthogonales.    √

✖ Les perspectives. √

✖ Le vocabulaire technique.    √

2 : Les principaux types de représentation.

✖ Schéma cinétique : Met en évidence la fonction globale de
l'ensemble en faisant apparaître les différentes liaisons entre les
éléments.

✖ Photo : Surtout utilisé à des fins publicitaires. Elle donne
une vision globale et esthétique du produit.

✖ Vue en écorché : Permet de visualiser de façon volumique un
système en montrant l'ensemble monté en coupe partielle. Elle
permet d'en comprendre le fonctionnement global et situe
l'emplacement et le rôle des principaux composants.

✖ Dessin à main levée : Malgré son manque de précision, il
permet de représenter rapidement sur le site, une pièce afin d'en
assurer une modification, un remplacement.

✖ Vue éclatée : Permet de visualiser les composants d'un
système afin d'en appréhender l'agencement. Utilisé pour les
catalogues et les notices de maintenance.

✖ Dessin de définition : Définit complètement une pièce en vue
de sa fabrication. Il comportera toutes les vues utiles à sa
compréhension ainsi que la cotation complète.

✖ Dessin d'ensemble : Indique de façon détaillée la
représentation normalisée de tout ou partie du système ou de
l'objet technique en avant-projet. Il sera accompagné, dans le cas
du projet final, des notices de calculs définissant les différents
éléments.

3 : Le système de projection orthogonale.

L'opérateur se place
perpendiculairement à une face de l'objet à représenter et la
projette sur un plan parallèle à cette face situé en arrière de
l'objet.

4 : Les différents types de plans.

La vue de face sera
définie par l'observateur comme étant la plus représentative de
l'objet. Les autres directions d'observation forment, avec le sens
d'observation de la vue de face, des angles de 90° ou multiples de
90°.

La vue d'arrière est
située indifféremment à droite de la vue de gauche ou à gauche de
la vue de droite.

Les vues, construites à
partir des plans de projection perpendiculaires entre eux, sont
alignées les unes par rapport aux autres. On définit les trois
règles de correspondances suivantes :

✖ Correspondances horizontales : Une dimension verticale sur la vue de face se retrouve verticale
sur les vues de dessus et de dessous.

✖ Correspondances verticales : Une dimension horizontale sur la vue de face se retrouve
horizontale sur les vues de dessus et de dessous.

✖ Correspondance en équerre ou à 90° : Une dimension horizontale sur la vue de gauche ou de droite se
retrouve verticale sur les vues de dessus ou de dessous.

5 : Les perspectives : Perspective cavalière.

C'est une projection
oblique, parallèlement à une direction donnée, sur un plan de
projection parallèle à une face de l'objet. Les faces parallèles
au plan de projection se projette en vraie grandeur. Les arêtes
perpendiculaires au plan de projection se projettent suivant des
droites parallèles nommées fuyantes.

- Angle des fuyantes =
45°.

- Rapport des réduction
sur les fuyantes : k = 0,5.

6 : Les perspectives : Perspective isométrique.

Les axes isométriques
sont à 120° les uns des autres. Les dimensions parallèles aux axes
isométriques sont multipliées par k = 0,82. Les cercles
apparaissent en projection suivant des ellipses.

Les grands axes sont
égaux aux diamètres D des
cercles que les ellipses représentent. Les petits axes sont égaux à
0,58 D.

7 : Le vocabulaire technique.

✖  Alésage : Cylindre droit de révolution intérieur précis.

✖  Arbre : Cylindre droit de révolution extérieur précis s'ajustant sur
l'alésage.

✖  Chanfrein : Petit cône permettant de supprimer une arête vive.

✖  Arrondi ( 1 ) Congé ( 2 ): Portion de cylindre droit de révolution : supprimant une arête vive
( 1 ), ou raccordant deux surfaces ( 2 ) pièces moulées

✖  Bossage : Volume en saillie permettant de limiter une surface usinée sur
pièces moulées.

✖  Lamage : Logement de formes cylindrique à fond plat destiné, en général à
« noyer » une tête de vis CHC.

✖  Trou Borgne : Cylindrique droit de révolution intérieur non débouchant, obtenu
par perçage.

✖  Boutonnière : Cavité composée de deux plans parallèles raccordés par deux
demi-cylindres de révolution.

✖  Épaulement : Composé en général, de deux plans ou d'un plan et d'une surface
cylindrique implicitement perpendiculaires. Ces surfaces peuvent
servir d'appui ou de butées.

✖  Méplat : Plan coupant un cylindre droit de révolution parallèlement à son
axe.

✖  Téton: Saillie de forme cylindrique de petites dimensions.

✖  Encoche : Entaille en forme de V.

✖  Rainures : Entailles de différentes formes et de différentes dimensions
selon le rôle fonctionnel.

✖  Saignée : Entaille profonde et de faible largeur.

✖  Nervure : En général, volume à base triangulaire rapporté ou moulé sur une
pièce en équerre pour augmenter sa rigidité et renforcer les
angles.

✖  Gorge : Dégagement de faibles dimensions.

✖  Évidement: Dégagement circulaire ou sur semelle de plus ou moins grandes
dimensions permettant de réduire l'étendue de la surface d'appui.

✖  Fraisure : Petit cône droit de révolution intérieur, utilisé en général
pour noyer une vis FS.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide