Chapitre I : la première guerre mondial (1914-1918)

Leçon n°1 : pourquoi la guerre ?

Quelles sont les origines de la première guerre mondiale ?

  1. Les rivalités européennes.

20ème siècles, les plus grandes puissances européennes : Royaume-Uni, France, Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie. Rivalités territoriales entre ces pays (ex : France revendique Alsace-Lorraine).

Formation d’alliances :

-Triple Alliance : Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie.

-Triple Entente : France, Royaume-Uni et Russie.

  1. Le déclenchement de la guerre.

28 Juin 1914 à Sarajevo : assassinat du Duc François-Ferdinant par un nationaliste Bosniaques.                L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Alliée à la Serbie, la Russie entre en guerre contre l’Autriche-Hongrie. Par le jeu des alliances, c’ »est toute l’Europe qui entre en guerre.

Leçon n°2 : le déroulement de la guerre.

Quelles ont été les grandes phases de la guerre ?

  1. La guerre de mouvement (1914).

1914 : offensive allemande contre la France, elle est repoussée sur la Marne. Début de la guerre de position.

  1. La guerre de position (1914-1917).

Le front s’étende de la Mer du Nord au nord de la Suisse. Les deux armées se font face dans des tranchés (ex : bataille de Verdun en 1916).

- Les conditions de vie : extrêmement difficile, les soldats souffrent de la faim, la soif, des maladies, du froid, de la pluie, de la chaleur. Les soldats français sont surnommés les « poilus » car ils ne pouvaient ni se laver ni se raser. Il y a aussi la peur de mourir, le stress…

- Les conditions de combats : Les soldats étaient tués, blessés, voyaient leurs camarades mourir… Les armées lançaient des offensives contre les tranchées adverses. Les généraux espéraient l’emporter grâce au surnombre numérique mais les tranchées ennemies étaient bien défendues. Cette tactique coûteuse en vies humaines était inefficace.

Lassés par les combats, les soldats déclenchent des mutineries.

  1. La fin de la guerre (1917-1918)

- Avril 1917 : entrée des Etats-Unis aux cotés de la France et du Royaume-Uni.

- Octobre 1917 : La Russie quitte le combat et signe la paix de Brest-Litovsk avec les Allemands.

Offensive de la Triple Entente par le générale Foch.

11 novembre 1918 : victoire sur les allemands, armistice signée à Rethondes.

Où trouver des cours d'histoire ?

Leçon n°3 : une guerre totale.

Pourquoi parle-t-on de guerre totale à propos de la Première Guerre Mondiale ?

  1. La mobilisation de l’économie.

Guerre totale : c’est l’ensemble de la population qui participe à l’effort de guerre. Ex : les pays demande aux citoyens de donner de l’argent pour financer la guerre, ce sont les emprunts de guerre.

Les soldats sont prioritaires dons la population arrière souffrent de pénuries de biens et doivent faire face à la hausse des prix.

  1. La mobilisation des populations.

L’économie manque de main d’œuvre se sont donc les femmes qui remplacent les hommes.

Les belligérants font appels à leurs colonies.

  1. La mobilisation des esprits.

Afin que tous les habitants participent à l’effort de guerre les états font de la propagande, la presse est surveillée et censurée, on cherche à développer le patriotisme des enfants…

Vous cherchez des cours d'histoire en ligne ?

Leçon n°4 : le bilan de la guerre.

Quelles sont les conséquences de la Première Guerre Mondiale ?

  1. Le bilan humain et matériel.

9 millions de morts + 6 millions d’invalides (civils & soldats). On compte des nombreuses veuves et orphelins à la fin de la guerre.

Les pays où se sont déroulés les combats sont en partie détruits et à reconstruire.

Du point de vue économique les pays européens connaissent un ralentissement.

  1. Le règlement du conflit.

Les pays signent des traités, par exemple le traité de Versailles, le 28 Juin 1919.

Lors de ce traité les pays présents sont : France, GB, Allemagne, Italie, USA.

Les vainqueurs imposent ce traité aux allemands : la France récupère l’Alsace-Lorraine, l’Allemagne ne possède plus d’aviation, de blindés et son armée ne peut pas dépasser 100 000 hommes, le France occupe militairement la Rhénanie.

Ce traité est très mal accepté par les allemands, il est qualifié de diktat.

Le président américain Wilson met en place la SDN afin de régler les conflits.

  1. La révolution russe.

Un groupe de révolutionnaires russe profite de l’état de guerre pour s’emparer du pouvoir à Saint-Pétersbourg. Ce sont Lénine et le bolcheviks (après s’être débarrasser des mencheviks) qui dirigent le pays au nom des ouvriers et des paysans, on parle de dictature du prolétariat.

1918 à 1920 : guerre civile, les bolcheviks VS les partisans du Tsar (soutenus par la France, la GB, les USA inquiet de voir un pays dirigés par les communistes). Victoire des Bolcheviks.

Vous cherchez un prof d histoire géo ?

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (27 avis)
Thibault
160€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (152 avis)
Chrys & chris
87€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (13 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aymeric
4,9
4,9 (21 avis)
Aymeric
37€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (26 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
4,9
4,9 (15 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Chapitre II : L'URSS de Staline

Leçon n°1 : les débuts de l’URSS.

Comment l’URSS s’est-elle mise en place ?

  1. La naissance de l’URSS.

Lénine et le Parti Communiste dirige le pays.

1922 : création de l’URSS composé de plusieurs républiques soumises au PC.

Mise en place de la NEP afin de relancer le pays au niveau économique.

  1. La succession de Lénine.

1924 : Lénine meurt.

Deux candidats peuvent lui succéder : Staline & Trotski.

En 1927, Staline exclut Trotski, qui s’enfuit en exil.

Staline met ensuite en place une dictature.

Leçon n°2 : l’URSS de Staline, une régime totalitaire.

Comment Staline est-il parvenu à installer un régime totalitaire en URSS ?

  1. Un régime totalitaire.

Afin de conserver le pouvoir pour lui seul, Staline met en place un régime totalitaire. Il cherche à obtenir l’obéissance totale de la population :

- Un chef unique : Staline.

- Un parti unique : le PC est le seul parti autorisé.

- L’élimination des opposants.

Au sein du PC, Staline organise des purges au cours desquelles les gens qui ne le soutiennent pas sont arrêtés, jugés, emprisonnés ou exécutés, ex : 1936 : les procès de Moscou.

La NKVD est mise en place afin de pourchasser les opposants.

Les civils arrêtés sont enfermés dans les camps du Goulag. Ils sont condamnés aux travaux forcés, beaucoup meurent en détention.

On parle d’un régime de terreur.

  1. L’encadrement de la population et la propagande.

L’encadrement de la population se fait dans tous les domaines : vies quotidiennes, éducation (Komsomols), culture, armée… Les citoyens n’ont aucune liberté.

La propagande se fait par tous les moyens possibles : cinéma, affiches, radio, presse… Elle a pour but de glorifier l’image de Staline (culte du chef). Les symboles communistes sont mis en avant : Lénine, la faucille et le marteau, l’étoile rouge.

Leçon n°3 : la collectivisation de l’économie.

Quelle fut la politique économique mise en place par Staline et le PC en URSS ?

  1. La mise en place de la collectivisation.

Collectivisation : tous les moyens de production sont aux mains de l’Etat, la propriété privée est interdite.

Les terres sont nationalisées puis redistribuées (les kolkhozes). Mise en place de ferme d’Etat, les sovkhozes. L’Etat rachète la production aux paysans.

Dans le domaine industriel, les plans quinquennaux sont mis en place.

  1. Des résultats mitigés.

Les résultats de la collectivisation ne sont pas bons. D’abord parce que les Koulaks (paysans riches) refuse de céder leurs terres. Ensuite parce que les plans sont en échecs.

Pour convaincre la population de la réussite de la collectivisation, le PC et Staline mettent en avant le stakhanovisme.

Chapitre III : L'Europe en crise (les années 30)

Leçon n°1 : la crise politique et économique en Europe.

Pourquoi les pays d’Europe doivent-ils faire face à une crise économique et politique au des années 1930 ?

  1. Une crise d’abord économique.

A la fin de la Première Guerre Mondiale, les pays d’Europe sont dépendants des Etats-Unis.

24 octobre 1929 : krach de la bourse Wall Street (NY)                  début de la crise.

Les entreprises américaines investissent moins en Europe ainsi de nombreuses entreprises font faillite, le chômage augmente.

  1. La montée des régimes dictatoriaux.

Les citoyens ne font plus confiance aux hommes politiques. Peu à peu des régimes autoritaires se mettent en place.

1922 : Mussolini s’empare du pouvoir en Italie.

De même en Espagne, le général Franco arrive au pouvoir suite à une guerre civile (1936-1939).

Leçon n°2 : la crise des années 1930, l’exemple de la France.

Comment la France, malgré la crise des années 1930, est-elle restée une démocratie ?

  1. La crise économique, morale et politique en France.

La France est touché par la crise 1931. La crise devient politique et morale.

Montée des mouvements de Ligues (Solidarité Française, Croix de feu). Les ligues espèrent la mise en place d’une dictature.

6 février 1934 : manifestation des Ligues qui dégénèrent en émeute. Les partis de gauche décident alors de s’unir afin de remporter les élections de 1936. Ils prennent le nom de Front Populaire (SFIO + Parti Radical + Parti Communiste)

  1. Le Front Populaire au pouvoir.

Le Front Populaire remporte les élections. La SFIO étant arrivée en tête, c’est Léon Blum qui dirige le pays.

Peu de temps après de nombreuses grèves se déclenchent. Les ouvriers attendent que le FP tienne ses promesses d’améliorer leurs conditions de travail.

Juin 1936 : accords Matignon avec le patronat :

- augmentation des salaires.

- liberté syndicale.

- plus que 40 heures de travail par semaine.

- 2 semaines de congés payés.

Toutefois le FP disparaît en 1937. Blum démissionne, il est remplacé par Daladier.

Chapitre IV : L'Allemagne Nazie (1933 à 1939)

Leçon n°1 : la montée en puissance du nazisme.

Comment Hitler est-il parvenu à s’emparer du pouvoir en Allemagne ?

  1. L’Allemagne après la Première Guerre Mondiale.

Depuis la fin de la Première Guerre Mondiale l’Allemagne est une république.

Toutefois on assiste à une montée des mouvements d’extrême-droite, ex : parti nazi fondé par Hitler. Il tente un coup d’état à Munich en 1923. C’est un échec.

  1. Hitler au pouvoir.

La crise économique frappe l’Allemagne vers 1930.

Plus la crise s’aggrave plus le parti nazi obtient de voix aux élections.

Hitler parvient à rassembler des personnes autour de quelques idées :

- xénophobie et antisémitisme : les Juifs et étrangers sont responsables de la crise.

- refus du traité de Versailles : le pays doit se réarmer afin d’agrandir son espace vital.

- nationalisme.

30 Janvier 1933 : Hitler chancelier. Ainsi, les nazis accèdent légalement au pouvoir.

Leçon n°2 : l’Allemagne nazie, un état totalitaire et raciste.

Comment les nazis contrôlent-ils la population allemande ?

  1. Le système totalitaire nazi.

Les nazis incendient le Reichstag et accuser les Communistes. Ils remportent 44% des voix aux élections de Mai 1933.

1934 : Mise en place du IIIème Reich allemand qui peut se résumer par la formule : « Ein Volk, ein Reich, ein Führer » :

- un chef unique : Hitler.

- un parti unique : le parti nazi est le seul parti autorisé.

- une police politique : la Gestapo (dirigée par Himmler)                     pourchasser, arrêter et exécuter les opposant.

- élimination des opposants : les opposants sont envoyés dans des camps de concentration. Juin 1934 : « nuit des longs couteaux », les SS assassine tous les dirigeants nazis qui ne soutiennent pas totalement Hitler.

  1. L’encadrement de la population.

La population est totalement contrôlée. Ce contrôle s’effectue à tous les âges et dans tous les domaines :

- les enfants sont éduqués de façon militaire au sein des jeunesses hitlériennes.

- dans le domaine du travail, seul le syndicat nazi est autorisé.

- dans le domaine des loisirs, l’organisation « la force par la joie » encadre les activités des Allemands.

La propagande, dirigée par Goebbels, est omniprésente (presse, radio, affiches…). Elle glorifie l’image d’Hitler (culte du chef).

  1. Un état raciste.

Hitler met en avant la supériorité de la race aryenne (allemande). Il cherche à se débarrasser des « races » inférieurs.

1935 : lois de Nuremberg : les Juifs, Slaves, Noirs… sont exclus de la population allemande. Ils sont envoyés dans des camps de concentration (ex : Nuit de Cristal, le 9 novembre 1938).

Hitler considère les territoires de l’Est comme ceux de la nation allemande qui a besoin de son « espace vital ».

Leçon n°3 : la marche à la guerre.

Comment la politique extérieur agressive de l’Allemagne nazie conduit-elle à la guerre ?

  1. L’économie prépare la guerre.

L’économie est dirigée par l’état. Objectif : réarmée l’Allemagne afin de la préparer à la guerre.
Politique de grands travaux ; la production industrielle augmente, le chômage baisse.
1935 : début d’un plan de 4 ans, priorité à l’industrie d’armement malgré le Traité de Versailles.
A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne possède la meilleure armée d’Europe.

  1. Vers la Seconde Guerre Mondiale.

Mars 1936 : remilitarisation de la Rhénanie. Aucune réaction des français.
Les nazis interviennent en Espagne aux côtés des nationalistes, ainsi, l’Allemagne teste sa nouvelle armée.
Axe Rome Berlin : alliance des nazis avec l’Italie de Mussolini.
Mars 1938 : annexion de l’Autriche, la population est globalement favorable à ce rattachement. Toujours aucune réaction de la France et de la GB.
29 & 30 septembre 1938 : Conférence de Munich : France, GB, Allemagne, Italie.
L’Allemagne s’empare des Sudètes puis de la Bohême Moravie.
Hitler renforce son alliance avec l’Italie avec le pacte anti-Kominterm contre l’URSS.
23 août 1939 : signature du pacte de non-agression avec Staline.
1er Septembre 1939 : attaque de la Pologne, la France et la GB, alliées de celle-ci déclarent la guerre aux allemands.

Chapitre V : La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945)

Leçon n°1 : le déroulement des opérations militaires.

Quelles furent les principales phases de la Seconde Guerre Mondiale ?

  1. Les victoires de l’Axe (1939-1942).

Il y a :
- L’Axe : Allemagne, Italie et Japon.
- Les Alliés : USA, URSS, France, GB.
Les Alliés attendent l’offensive allemande.
10 Mai 1940 : offensive allemande, c’est la « Blitzkrieg » (guerre éclaire). L’armée française est battue en quelques semaines.
22 Juin : armistice    &    opération Barbarossa, les nazis attaquent l’URRS.
1942 : Une grande partie de l’Europe est sous domination nazie, excepté l’URRS et la GB.
7 décembre 1941 : le japonais attaquent la base américaine de Pearl Harbor.

  1. La victoire des Alliés.

A partir de 1942, les Alliés passent à l’offensive :
- l’Armée Rouge remporte la bataille de Stalingrad et font la reconquête de la majorité de l’Europe de l’Est.
- En Afrique du Nord, les Britanniques remportent la bataille d’Ei Alamein (novembre 1942). Débarquement en Afrique du Nord puis en Sicile.
- 6 Juin 1944 : opération Overlod, débarquement en Normandie. L’Armée allemande se replie.
- 8 Mai 1945 : capitulation allemande.
- Dans le Pacifique, les américains remportent les victoires de Midway et de la Mer de Corail. Les troupes américaines repoussent les japonais grâce à la bataille de Guadalcanal.
- Utilisation de la bombe atomique le 6 août à Hiroshima et le 9 août à Nagasaki.
- 2 septembre 1945 : l’empereur Hiro Hito accepte la capitulation de son pays.

Leçon n°2 : L’Europe sous domination nazie.

De quelle manière les nazis ont-ils exploité l’Europe de 1939 à 1942 ?

  1. L’Europe nazie.

La majorité de l’Europe est sous domination nazie :
- Le Grand Reich : il couvre les territoires où les gens parlent allemand soit l’Allemagne, l’Autriche, les Sudètes, la Bohême et la Moravie, l’Alsace et une partie de la Pologne.
- Les pays alliés : l’Italie, la Roumanie, la Hongrie…
- Les pays annexés : ils sont dirigés par des membres de la Wehrmacht ; la France, la Croatie, l’Ukraine…

  1. L’Europe exploitée.

Les Allemands cherchent à mobiliser la population et les ressources afin de soutenir l’effort de guerre contre l’URSS et la GB :
- Des travailleurs se mettent au service des allemands.
- Des soldats s’enrôlent dans l’armée allemande.
- Les matières premières et les productions industrielles sont envoyées en Allemagne. Ainsi les populations des zones occupées subissent des pénuries.

  1. La mise en place de la « Solution Finale » contre les Juifs.Janvier 1942 : conférence de Wannsee ; suite à une proposition de Heydrich, Hitler met en place la « Solution Finale » contre les Juifs.
    Le but est d’exterminer tous les Juifs d’Europe.
    Dans les territoires dominés, les Juifs sont persécutés, arrêtés et envoyés dans les camps d’extermination en Pologne.

Leçon n°3 : La France pendant la Seconde Guerre Mondiale, collaboration et résistance.

Quelle fut l’attitude des français au cours de la Seconde Guerre Mondiale ?

  1. Une France qui collabore.

La France est divisée en deux parties :
- la partie Nord : la « zone occupée »
- la partie Sud : la « zone libre », elle est dirigée par le Maréchal Pétain.
Pétain installe son gouvernement dans la ville de vichy. Il met en place une « Révolution nationale ». Cette politique s’appuie sur des valeurs traditionnelles : le travail, la partie, la famille. La France est donc une dictature.
24 octobre 1940 : Pétain engage la France sur la voie de la collaboration avec l’Allemagne :
- aide économique : des ouvriers  envoyés en Allemagne pour travailler, c’est le Service du Travail Obligatoire (STO).
- aide militaire : des français s’engage dans l’armée allemande.
- aide dans la persécution des Juifs : les Juifs français sont arrêtés et déportés en Allemagne (ex : la rafle du « Vel’ d’Hiv’ », 1942).
- aide dans la lutte contre les Résistants : mise en place d’une police politique, la Milice, son but est d’aider la Gestapo.
La France de Vichy disparaît en 1944.

  1. Une France qui résiste.

18 juin 1940 : appel du Général De Gaulle depuis Londres. Il demande aux français de continuer la lutte contre l’Allemagne nazie.
Il met en place les FFI.
En France, les résistants organisent une lutte contre les Allemands : ils effectuent des sabotages, diffusent des journaux clandestins, et certains viennent en aide aux Juifs.
Leur but est de libérer la France et de renverser le gouvernement de Pétain.
Ils sont surnommés l’armée des ombres car ils étaient obligés de se cacher.
Cette armée est composée de soldats, ouvriers, paysans…
Jean moulin, envoyé par De Gaulle, met en place le CNR qui réunit les FFI.

25 août 1944 : le général Leclerc entre dans Paris à la tête de la 2éme DB.
C’est grâce à l’action des résistants que la France est considérée comme l’un des pays vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale.
Leçon n°4 : la Shoah, le génocide des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis 1938 le Juifs sont persécutés et enfermés dans des camps de concentration.
En 1941, les Juifs de Pologne sont enfermés dans des ghettos, beaucoup d’entre eux meurent en détention.
Lors de l’invasion de l’URSS, les Einsatzgruppen sont chargés de massacrer les Juifs d’Ukraine et de Russie.
A partir de la « Solution Finale », tous les Juifs d’Europe ainsi que les Tsiganes sont déportés dans les camps d’extermination afin d’être éliminés rapidement et massivement (génocide).
La plupart des camps se trouvaient en Pologne (Auschwitz). Ils sont surveillés par les SS. Les prisonniers sont éliminés dans des chambres à gaz, puis brûlés dans les fours crématoires. Au total, 6 millions de personnes meurent dans les camps d’extermination.

Leçon n°5 : le Bilan de la Seconde Guerre Mondiale.

Quel bilan peut-on faire de la Seconde Guerre Mondiale ?

  1. Une guerre meurtrière et destructrice.

60 million de morts (dont une majorité de civils), notamment 6 millions de Juifs.
Les pays d’Europe sont ravagés par les combats et à reconstruire, leur économie est en fort recul.

  1. Le traumatisme moral.

La violence des combats, l’utilisation de la bombe atomique, la découverte du génocide des Juifs… déclenchent une vague d’indignation après l’arrêt des combats.
Ainsi va être créée l’ONU lors de la signature de 51 pays du traité de San Francisco, le 26 juin 1945.
1946 : procès de Nuremberg ; les dirigeants nazis sont condamnés pour crime contre l’Humanité.

  1. Les conséquences territoriales et l’apparition des deux « Grands ».

Février 1945 : conférence de Yalta (Staline, Roosevelt, Churchill).
Les Etats-Unis et l’URSS imposent leur point de vue et apparaissent comme les deux principales puissances mondiales.
Au lendemain de la guerre, la carte du monde est profondément bouleversée :
- L’Europe de l’Est est passée sous contrôle Soviétique.
- L’Allemagne et l’Autriche sont occupées est divisées en quatre parties que se partagent les Alliés ainsi que Berlin et Vienne. De plus, l’Allemagne retrouve ses frontières d’avant-guerre.
- L’Aire Pacifique est passée sous domination des Etats-Unis.
ª À la fin de la guerre, les deux « Grands », Etats-Unis et URSS, se partagent ainsi des aires d’influence.

Chapitre VI : le monde d’aujourd’hui, élaboration et organisation (1945 à nos jours). De la guerre froide au monde actuel.

Leçon n° 1 : les débuts de la guerre froide, communisme contre libéralisme.

Pourquoi et comment le monde se divise en deux « blocs » ennemis à la fin de la Seconde Guerre Mondiale ?

  1. La formation des deux « blocs ».

Churchill dénonce la prise de pouvoir des communistes dans les pays d’Europe de l’Est. Il affirme que désormais le continent européen est coupé en deux et séparé par « un rideau de fer » : les pays démocratiques et libres à l’Ouest, les pays communistes soumis à l’URSS à l’Est.

1947 : Les Etats-Unis viennent en aide économiquement et militairement aux pays qui résistent au communisme = doctrine de Truman.                  Mise en place du plan Marshall. La France, le Royaume-Uni, l’Italie reçoivent une aide financière de la part des Etats-Unis.

1949 : Ces pays signent l’OTAN.

C’est ainsi que se forme le bloc libéral ouest  emmené par les Etats-Unis.

1947 : Jdanov annonce qu’il soutient les pays qui sons ou seront en lutte contre « l’impérialisme américain ».

C’est ainsi que l’URSS prend la tête du bloc Est communiste en mettant en place la CEAM dans le domaine économique, puis en 1955, le pacte de Varsovie.

  1. Les premières crises de la guerre froide.

Le blocus de Berlin (1948-1949).

L’URSS décide d’annexer Berlin-Ouest. L’Armée Rouge entame le blocus.

Les américains mettent en place un pont aérien afin de ravitailler Berlin-Ouest.

1949 : les soviétiques lèvent le blocus.

Mise en place de la RFA puis de la RDA.

La guerre de Corée.

1949 : La Chine devient communiste.

1950 : La Corée du Nord communiste) la Chine et l’URSS, envahie la Corée du Sud soutenue par les Etats-Unis (qui interviennent avec l’accord de l’ONU).

1953 : fin de la guerre, les deux Corée retrouve leurs anciennes frontières.

Leçon n°2 : Crises et détente (1961- 1989).

Quelles sont les différentes phases des relations entre les 2 « blocs » de 1961 à 1989 ?

  1. Les grandes crises : Berlin (1961) et Cuba (1962).

Lorsque Staline meurt, Khrouchtchev qui dirige l’URSS ; il défend l’idée de « cœxistence pacifique ».

Malgré cela, deux grandes crises vont éclater.

1961 : Berlin, la construction du mur.

Un mur et construit entre Berlin-Ouest et Berlin-Est afin d’éviter que des personnes vivant en RDA fuient en RFA.

1963 : visite du président Kennedy à Berlin, il dénonce la construction du mur.

La tension est à son comble mais la guerre est évitée.

1962 : Cuba, la crise des fusées.

Cuba est communiste, elle se situe à 100 kilomètres des Etats-Unis. L’URSS y a installé des missiles nucléaires. Les Etats-Unis se sentent menacés et font le blocus de l’île en demandant le retrait des fusées. Le monde frôle la 3ème Guerre Mondiale jusqu'à ce que l’URSS retire ses fusées.

  1. La détente.

Les deux « Grands » signent les accords SALT et SALT II qui limitent le nombre d’armes nucléaires.

La détente est favorisée car les deux « Grands » sont contestés dans leurs blocs respectifs.

Bloc libéral.

  • En France : De Gaulle refuse de suivre la politique américaine
  • En RFA : Willy Brandt met en place l’Ost Politik notamment en effectuant un voyage en Pologne.
  • Aux Etats-Unis : l’armée américaine intervient au Vietnam pour empêcher ce pays de devenir communiste. Cette guerre est mal perçue par l’opinion publique américaine.

Bloc communisme.

  • En Chine : les dirigeants chinois refusent des suivrent les soviétiques dans leur politique.
  • En Tchécoslovaquie : « Printemps de Prague » ; les Tchécoslovaques réclament plus de libertés.

Leçon n°3 : la fin de la guerre froide, la chute du bloc communiste.

Quels évènements conduisent à la chute du bloc communiste ?

  1. En URSS, Gorbatchev au pouvoir.

Gorbatchev met en place des reformes d’inspiration libérale ainsi qu’une entente avec les Etats-Unis.

Toutefois, il est dépassé par ses réformes et le peuple soviétique réclame plus de libertés et de démocratie.

25 décembre 1991 : fin de l’URSS ; le pays est séparé en 15 états indépendants. Eltsine accède au pouvoir en Russie et le pays devient une démocratie.

  1. Les pays d’Europe de l’Est vers la démocratie.

Les pays d’Europe de l’Est cherchent à se libérer de la tutelle de Moscou.

Plusieurs pays vont devenir des démocratie : d’abord la Pologne, puis la Hongrie, la Tchécoslovaquie, la Roumanie…

Seule la Yougoslavie sombre dans une guerre civile. Finalement 5 nouveaux pays sont crées : Slovénie, Croatie, Bosnie, Serbie et Macédoine.

9 novembre 1989 : chute du mur, les Allemands de l’Est se révoltent et détruisent le mur. Cet évènement entraîne la chute de la dictature communiste en RDA.

1990 : réunification des deux Allemagnes.

En 1991, il ne reste plus qu’une seule superpuissance, les Etats-Unis.

Leçon n°4 : la décolonisation

Pourquoi et comment les européens doivent-ils accorder leur indépendance à leurs colonies ?

  1. Pourquoi la décolonisation ?

Après la seconde guerre mondiale :

France, G.B sont affaiblis

Des mouvements anticolonialistes apparaissent (Gandhi en Inde et Léopold Sedar-Senghor au Sénégal.

Etats-Unis et URSS soutiennent la décolonisation espérant que ces nouveaux pays deviennent leurs alliés.

L’ONU défend elle aussi les « droits des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

  1. Les premiers pays décolonisés.

Les Britanniques négocient avec leurs colonies :

Inde

1947 : indépendance de l’Inde

Pakistan

La France s’oppose à l’indépendance de l’Indochine.

1954 : guerre de l’indépendance (Ho Chi Mink) : victoire de l’Indochine qui devient le Viêt-Nam.

  1. L’émergence du tiers monde.

1955 : réunion des pays décolonisés à Bandung (Indonésie)

Ils veulent que les Etats-Unis et L’URRS respectent leur indépendance.

1961 : conférence de Belgrade (non-alignement avec l’un des deux blocs)

  1. La décolonisation de l’Afrique française.

1956 : indépendance de la Tunisie et au Maroc (négociations)

1954 : guerre d’indépendance du FLN en Algérie            1962 : accords d’Evian et indépendance de l’Algérie.

1960 : la plupart des colonies d’Afrique noire deviennent indépendantes suite à des négociations.

Leçon n°5 : la construction européenne.

Comment s’est construite l’Union Européenne ?

  1. Les débuts de la CEE.

1951 : mise en place de la CECA par Monnet, Schuman et Adenauer. Cet accord et signé par la France, la RFA, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.

1957 : traité de Rome et mise en place de la CEE (favorise les échanges et institue la PAC)

L’Union s’agrandit :

- 1973 : Danemark, Royaume-Uni et Irlande

- 1981 : Grèce

- 1982 : Espagne et Portugal

- 1990 : La chute du communisme en Europe de l’Est provoque la réunification de       l’Allemagne. La RDA intègre l’Union Européenne.

  1. L’Union Européenne.

1992 : signature d’un nouveau traité, le traité de Maastricht (union politique, judiciaire, sociale…)

- 1995 : Suède, Finlande et Autriche

- 2004 : 10 news pays : Pays Baltes, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Malte et Chypre

- 2007 : Roumanie et Bulgarie.

Chapitre VII : Géopolitique du monde actuel

Leçon n°1 : les grandes puissances mondiales

Quels sont les pays les plus puissants du monde à l’heure actuelle ?

1)   Les facteurs de la puissance.

4 facteurs de la puissance :

  • La puissance économique
  • La puissance militaire
  • La puissance démographique
  • La puissance diplomatique
  1. Classification des puissances mondiales.
Puissance économique Puissance militaire Puissance démographique Puissance diplomatique

Etats-Unis

Japon

Allemagne

Grande Bretagne

France

Etats-Unis

Grande Bretagne

France

Russie

Inde

Pakistan

Chine

Chine

Inde

Etats-Unis

Indonésie

Brésil

Etats-Unis

Grande Bretagne

France

Russie

Chine

Leçon n°2 : la multiplication des guerres

Pourquoi les conflits se multiplient-ils dans le monde ? Quelles sont les différentes formes de conflits ? Quelles en sont les conséquences ?

  1. Plus de guerre : pourquoi ?

Depuis 1945, le nombre d’états dans le monde se multiplie. Deux causes principales :

- De 1945 à 1975 : la décolonisation

- Fin des années 1980 : La chute du communisme. L’URRS se divise en  15 états (Russie, Ukraine…), la Tchécoslovaquie en 2, la Yougoslavie en 6 (Slovénie, Croatie, Monténégro…)

  • La première cause des guerres est la volonté d’indépendance qui est parfois violente (Irak, Turquie)
  • Une autre cause est la religion : 2 peuples n’ayant pas la même religion s’affronte (Israël / Palestine)
  • Les frontières sont aussi une source de conflits

Ces guerres peuvent être intra étatiques (guerres civiles, au sein d’un état) ou interétatiques (entre 2 ou plusieurs pays différents).

A l’heure actuelle, le continent le plus touché par les guerres est l’Afrique :

- Afrique de l’Ouest : Sierra Leone

- Afrique centrale : République Démocratique du Congo

- Dans la corne de l’Afrique : Soudan, Ethiopie…)

  1. Les conséquences des guerres sur les populations.
  • La première conséquence pour les civils sont les violences diverses : massacres, exécutions, famines…
  • La seconde conséquence est l’augmentation constante des réfugiés. Entre 1951 et 2000 ce nombre a été multiplié par 14. On compte aujourd’hui plus de 20 millions de réfugiés dans le monde.

Leçon n°3 : le rôle de l’ONU

Quelles sont les missions de l’ONU ? Ses moyens ? Ses limites ?

  1. L’organisation des Nations Unies, garantir la paix.

La mission principale de l’ONU est de garantir la paix mais aussi de venir en aide aux pays pauvres. Elle regroupe 191 pays au sein du Conseil Général.

L’ONU possède divers moyens de sanctionner un pays ou ses dirigeants (les « résolutions »).

Le Conseil de Sécurité est composé de 15 pays :

  • 5 pays permanents : USA, Chine, France, Russie et GB. Chacun d’entre eux possède un droit de veto sur toutes les résolutions.
  • 10 pays choisis pour une durée de 2 ans parmi les membres du Conseil Général.

Différentes résolutions :

  • Juger : des dirigeants peuvent être arrêtés et jugés par le Tribunal Pénal.
  • Les sanction économiques : un pays peut être interdit de commerce avec les autres pays du monde.
  • Envoi des Casques Bleus pour ramener la paix. Ils sont issus des pays membres de l’ONU.
  1. Les limites de l’ONU.

Les membres permanents peuvent bloquer n’importe quelle décision afin de protéger leurs propres intérêts.

De plus des dictatures ne respectent pas le Droit International mais ne tiennent pas compte des sanctions de l’ONU (ex : l’Iran).

Chapitre VIII : La croissance et ses effets, l’évolution économique mondiale depuis 1945.

Leçon n°1 : La croissance économique dans les pays industrialisés.

Pourquoi les pays industrialisés ont-ils connu une forte croissance économique depuis 1945 ?

  1. Les Trente Glorieuses (1945-1973).

Les pays à économie de marché (USA, pays d’Europe de l’Ouest, Japon) ont connu une forte période de croissance entre 1945 et 1973 ; les « Trente Glorieuses ».

Le mécanisme de la croissance :

Augmentation de la production :

- innovations techniques (nouveaux produits)

- nouvelles techniques de production (= plus efficaces, moins chers et plus rapides)

Augmentation de la consommation :

- taux de chômage faible

- élévation des salaires

 

  1. Le ralentissement économique depuis 1973.

L’augmentation brutale du prix du pétrole entraîne une baisse de la production. De plus les pays industrialisés connaissent la concurrence de la part d’autres pays.

Ainsi des entreprises ferment ou se délocalisent, le chômage augmente et la consommation baisse. C’est le début de la crise économique.

Toutefois, ces pays connaissent une légère relance économique (due à une nouvelle hausse de la consommation).

Leçon n°2 : la société transformée.

Quelles furent les conséquences de la croissance économique sur les sociétés industrialisées ?

  1. Les changements dans le monde du travail.

Le nombre d’agriculteurs est en forte baisse car l’agriculture se mécanise et se modernise.

Jusqu’en 1973, les ouvriers sont de plus en plus nombreux, puis, leur nombre ce réduit à cause de la crise.

Le secteur tertiaire est en constante augmentation, ce qui est notamment dû à l’entrée des femmes dans la vie active.

  1. Les changements démographiques.

Au cours de la période de croissance, on assiste à une forte hausse de la natalité ; « baby boom ».

Après 1970, les naissances sont en forte chute à cause de la crise mais aussi de la libéralisation des femmes. De plus, la durée de vie augmente ; on assiste à un vieillissement de la population.

  1. La société de consommation et la civilisation des loisirs.

La forte hausse du niveau de vie dans les pays industrialisés entraîne celle de la consommation (les familles s’équipent). Même si ce consumérisme est contesté par certains, il n’a cessé de croître.

La population obtient aussi davantage de temps libre et de vacances : on assiste à l’essor des loisirs.

Il apparaît et se développe ainsi une culture de masse (particulièrement chez les jeunes).

Leçon n°3 : l’évolution du tiers-monde.

Quelle a été l’évolution démographique et économique de tiers-monde depuis la décolonisation ?

  1. L’explosion démographique.

Les pays du Sud connaissent une brutale augmentation de la population depuis les années 1950 : on parle d’explosion démographique.

Ces pays contribuent toujours fortement à l’augmentation de la population mondiale bien les naissances soient en décroît.

  1. Des inégalités de développement.

On distingue trois grands ensembles dans les pays du tiers-monde :

- les pays exportateurs de pétrole qui se sont fortement enrichis dans les années 1970 (Arabie Saoudite)

- les NPI : ces pays ont développés leurs industries. Ils ont désormais un niveau de vie proche des pays développés comme la France.

- les PMA : ces pays restent encore très pauvres. Ils sont souvent touchés par des guerres, des épidémies… (Nigeria).

Chapitre IX : Géographie du monde actuel, l’organisation du monde.

Leçon n°1 : les inégalités de développement dans le monde.

Quelles sont les grandes inégalités de développement qui existent à l’heure actuelle dans le monde ?

  1. A l’échelle mondiale, les inégalités Nord / Sud.

En moyenne, un Américain est 3 fois plus riche qu’un Malien.

Il existe de grandes inégalités de richesse entre les « pays du Nord », développés et riches, et les « pays du Sud », en voie de développement.

Le niveau de santé est beaucoup plus élevé dans les « pays du Nord » que dans les  « pays du Sud ».

Les habitants des « pays du Nord » sont beaucoup mieux équipés que ceux des « pays du Sud ».

  1. A l’échelle régionale, des inégalités entre pays.

Tous les « pays du Nord » sont développés.

Il existe toutefois des différences entre eux : Par exemple, un Australien est trois fois plus riche qu’un Russe.

Il existe aussi de fortes inégalités au sein des populations des « pays du Sud » entre une minorité riche est une majorité pauvre. Par exemple, un Brésilien gagne 9 fois plus qu’un Nigérian.

  1. Au niveau national, des inégalités entre populations.

Dans les pays du Sud, l’exemple du Brésil.

Le Sud du Brésil est plus riche que le Nord. Une minorité de la population concentre les richesses alors qu’une majorité vit dans la pauvreté.

Dans les pays du Nord, l’exemple des Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, un nombre important de Noirs et d’Hispaniques vit dans la pauvreté.

 

 

 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (2 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !