Les médias se sont affirmés depuis la fin du XIXe siècle comme des éléments forts qui agissent à la fois pour façonner l'opinion et lui donner la parole. Cette ambiguïté apparaît de façon évidente lors des grandes crises politiques qu'a connues la France. Il n'existe pas de définition précise de la notion de « crise politique ». On peut considérer qu'elle s'applique ici à des moments clés de l'histoire au cours desquels la France a rencontré soit des situations critiques frappant tous ses citoyens, soit des moments pendants lesquels une partie des Français s'est opposée violemment à une autre, soit encore des périodes où le pays était difficilement gouvernable.

Quelle a été l'action des médias face à l'opinion publique lors des grandes crises politiques françaises ?

Médias et opinion publique 1894-1934

La presse et l’édition dans l’affaire Dreyfus

Un nouveau contexte médiatique

- Avec liberté de la presse (loi 1881) et progrès techniques majeurs, prix du quotidien diminues, nombres titres et chiffres tirages augmentent considérablement.

- Centaine de quotidiens à Paris et 250 en province. Petit journal se vend à 1million d’exemplaire dès 1890.

- Age d’or de la presse imprimée et aussi celui des grands débats idéologiques et violentes campagnes de presse.

Affaire Dreyfus : affaire d’opinion publique

-  Affaire éclate et évolue grâce presse et publications. La Libre Parole, journal ouvertement antisémite, annonce en 1894, arrestation    officier de confession juive accusé d’espionnage et fait campagne pour sa condamnation.

- Dès 1896, Mathieu Dreyfus lance la rumeur de l’évasion de son frère dans la presse internationale pour relancer la mobilisation contre l’erreur judiciaire. Le Figaro lui ouvre ses colonnes en 1897 et il désigne le commandant Esterhazy comme le vrai coupable.

- L’Aurore publie en 1898, la lettre d’Emile Zola au président de la République. Il reprend les démonstrations du journaliste Bernard Lazare pour obliger justice à reconnaître l’innocence de Dreyfus à procès en diffamation.

- Jean Jaurès publie dans la Petite République série d’articles où il démontre cette innocence.

- 1901, publication du journal de Dreyfus (tenu pendant ses 5 années de déportations) qui relance l’ « Affaire » et permet en 1906 sa réhabilitation.

Dreyfusards et antidreyfusards

- Deux camps se livrent guerre de mots et d’images. C’est à travers les éditoriaux, les pamphlets, les caricatures… que la presse antidreyfusarde développe discours militaristes, nationalistes et antisémites. 85% presse Parisienne, encore opposée révision du procès en 1899 (année Dreyfus est libre).

- Journaux (l’Aurore, Le Siècle) s’opposent pétitions et écrits des intellectuels, lettres de Dreyfus et enquêtes. Editeurs (Fasquelle et Stock) offrent tribunes Dreyfusards.

Presse et radio face à la crise du 6 février 1934

Presse profondément divisée

-  Presse de 1930 ouvre moins ses colonnes contrairement au XIXe siècle.

-  Lendemain manif antigouvernementale 6 février, le grand journal de la SFIO titre « le coup de force fasciste a échoué »

- On parle de complot antiparlementaire, appel est lancé à un front républicain à instrumentalisation politique immédiate de la crise par la presse socialiste.

- Grand journal nationaliste titre « après les voleurs, les assassins » accusant gouvernement, déjà compromis dans scandales politico-financiers (affaire Stavisky), d’avoir fait tirer sur manifestants.

Radio publique contrôlée

- 1933, Etat accorde grande importance essor radio et rachète Radio Paris (puissante station privée).

- Ministère Intérieur donne ordre de ne communiquer que 2 messages rassurants et brefs sur manif du 6 février.

- Scandale éclate quand Le Figaro se procure la note du directeur service radiodiffusion prouvant ingérence gouvernant dans informations radiodiffusées.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (25 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (25 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Médias et opinion publique 1940-1958

Médias entre collaborations et résistance

Presse et radio officielles

- Suite défaite 1940, grands titres se rallient à la politique Allemande comme le Petit Parisien, Le Matin.

- Dans zone d’occupation nazie se met en place section de propagande qui développe réseau régional de contrôle de médias et spectacles. Radio Paris ouvre antenne collaborationnistes les plus virulents, ce qu’ironise Jean Oberlé sur BBC : « radio paris ment, radio paris ment, radio paris est allemand ».

- Dans zone contrôlée par Régime Vichy, tentatives françaises pour créer système de propagande échouent dès 1943.

- Titres populaires crées pour redonner illusion retour vie normale aux Français et rallier ouvriers à la collaboration.

Vous souhaitez progresser en cours histoire ?

Presse et radio clandestines

- Hormis certains résistants de la 1ère heure, la presse clandestine reste au départ le fait d’individus isolés.

- Monotonie de la presse de collaboration entraîne besoin d’informations chez Français. Entre 1940 et 1944, plus de 1200 feuilles clandestines paraissent en France.

- Unification réseau presse écrite voit le jour. 1942, Jean Moulin crée Bureau d’Information et de Propagande, agence presse clandestine. 1943, représentants des grands titres crées Fédération Nationale de la Presse Clandestine.

- BBC envoie messages codés dans émission quotidienne « Les Français parlent aux Français » paroles qui annoncent débarquement en Normandie (1944).

Rôle médias audiovisuels dans retour de de Gaulle au pouvoir en 1958

Les événements en direct de Radio Algérie

- Entre 1950 et 1956 innovations techniques permettent élargir lieux et modalités utilisations radio. En 1952, 65% ménages français possèdent radio, couverture territoire en voie achèvement.

- Studios Radio Algérie deviens radio de propagande gaulliste.

- Elle permet de convaincre pieds-noirs et armée de la nécessité retour de de Gaulle. Elle retransmet en direct allocutions leaders du CSP et émission soir popularise tambourinement 5 notes d’ « Al-gé-rie FRAN-CAISE ».

- 25 mai, gouvernement Pflimlin censure nouvelles provenant d’Alger et brouille ondes Radio Algérie. Décision qui renforce dramatisation situation + idée recours de Gaulle.

Revirement des Actualités Françaises

- Journal TV Actualités Françaises fait une large part aux événements d’Algérie.

- Edition spéciale de 8minutes réalisée à l’occasion de l’arrivée de de Gaulle au pouvoir. Contexte coup d’éclat gommé et remplacé par l’image du résistant de 1940 et du sauveur de 1958.

- Cela annonce contrôle que le Chef d’Etat exercera sur audiovisuel.

Prêt pour un cours histoire ?

Médias et opinions publiques de 1968 à nos jours

 Un 4ème pouvoir en mai 1968 ?

Médias boudés par les contestataires

- 1968, 91% ménages possèdent radio et 62% télévision. Mais audiovisuel reste monopole d’Etat comme en témoigne inauguration 1963 Maison de la Radio et création 1964 ORTF (office radiodiffusion télévision française).

- Presse quotidienne plein essor, 60% population lit journal tous les jours.

- Le manifeste de Guy Debord en 1967, dénonce la « société du spectacle », une opinion publique manipulée par les médias soumis dirigeants politiques et économiques.

- Contestation société de consommation passe par médias alternatifs « toute la presse est toxique, lisez tracts, affiches, journal mural » slogan de mai 1968

Information sous contrôle

- Affiches montrent presse bâillonnée, condamnée à mentir, journaux empoisonnent « moutons » qui avalent informations, une ORTF et radios périphériques (RTL, Europe1) aux mains Etat policier, intoxication par les sondages et TV.

- Journalistes TV entrent en grève, car présentent faux-événements.

- Grève s’intensifie mais sanctions tombent : licenciement, retraite anticipée, mutations… dès 1er tour législatives 23 juin.

- Rédactions très contrôlées, 1969 ORTF placée sous tutelle 1er ministre.

Encore et toujours « Général Micro »

- De Gaulle tire leçon de sa mauvaise prestation audiovisuelle 24 mai, lorsque son annonce d’un referendum perçu, par manifestants, comme départ possible.

- 30 mai, seconde allocution seulement publiée radio après-midi, permet renouer avec sa légende d’homme providentiel et de patriarche.

- Intervention et manif qui s’en suit, victoire car permet de Gaulle retourner opinion et renverser situation.

Crise médias et démocratie d’opinion depuis années 1990

Médias entre désinformation et manipulation

- Mise en cause info issues des médias à grandes audiences (TV, monde politique)

- Théories du complot politico-médiatique et militaro-industriel qui se développent (remise en cause attentats 2001, rumeurs programme Apollo, Illuminati,…)

- Crise médias mise en parallèle avec montée journalisme participatif sur Internet perçus comme outil journalisme alternatif, contre-info.

Opinion et gouvernement

- Apparition sondages, émerger notion opinion publique (citoyens).

- Conséquences : dvlp mode de fonctionnement politique où décisions prises après sondages ou enquêtes à démocratie opinion.

- Danger : donner grande place mvt d’opinion et émotion + nier modèle représentatif, role parti politique, suffrage universel et referendum

          Ainsi, les médias ont été de puissants révélateurs des grands mouvements de l'opinion publique, mais aussi du passage à une information destinée aux masses et non plus seulement à une élite. Dans chacune des crises politiques, les médias ont été le témoin de l'intensité de la vie politique et de l'engagement des citoyens. Elles ont été aussi un enjeu que le pouvoir a souvent tenté de contrôler.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00 (1 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !