La fabrique du poème

Mythe amoureux d'Orphée et d'Eurydice
Orphée et Eurydice sont un couple amoureux, le jour du mariage d'Orphée et Euridyce, Eurydice est poursuivie par un satyre. Eurydice se fait mordre par un serpent en fuyant le satyre et en meurt; Orphée pleurt des larmes de tout son corps, il décide d'aller aux enfers chercher Euridyce. Pluton dieu des enfers, donne une condition à Orphée: il remonte dans les grottes des enfers, Orphée se retourne pour vérifier s'il y a bien Eurydice derrière lui. Orphée est inconsolable
Orphée est le premier poéte, il uni l'amour et la musique. C'est le mythe de l'amour absolu, un poéte capable e vaincre les enfers, et la mort par son pouvoir.
Dans les métamorphoses, Ovide tente de décrire l'histoire du monde, à travers la métamorphose des êtres et des choses. Il écoute par l'histoire
Ovide décrit comment Orphée est découpé en petits morceaux.
Ce texte s'agit d'une réécriture. Ecrire un poème dans l'antiquité c'est réécrire un mythe , imitatio emitatio. Ovide rivalise avec l'autre plus grand poéte latin qui est Virgile dans ses Géorgies, ce sont un ouvrage qui parle d'agriculture. Il évoque le soin des abeilles l'apiculture, il fait référence à la divinité Protée qui lui explique pouruqoi. Aristé a causé la mort d'Eurydice. Proté raconte ce qui est arrivé au poète Orphée. (
L'explication d'Orphée chez Virigile n'est pas évoquée alors qu'elle est largement évoquée chez Ovide. Chez Ovide, il y a l'évocation des grands condamnés aux enfers, Tantale, Sisyphe
La remontée vers la lumière, on a le pathétique la décoratio sur la folie, la comparaison avec une fumée. Euridyce s'évanouit dans les êtres : Ovide
Chez Virgile, il y a une psychologisation des êtres.
Chez Ovide décrit comment les baccantes font pour découper le corps d'Orphée
On peut se demander pourquoi Ovide a voulu se mesurer à Virgile par rapport à Orphée. Ecrire sur le mythe d'orphée, c'est lui donner un caractère aussi noble que celui de Virgile. L'art de virgile est la simplicité, a savoir que son art est un art de sobriété. La mort d'orphée est développée en trois vers. Ce qui intéresse virgile, c'est la sonorité, le rythme, pour y faire naitre une émotion. Chez Ovide, il y a une esthétique de l'excès, il développe en 10 vers. Ovide aime décrire un aspect assez "gore" . Il décrit psychologisation aux faits et aux actes. Chez Virgile, l'acte est central en lui même. Ovide développe pourquoi les personnages font ce qu'ils font. Il imite en faisant différemment, pour caractériser ce style baroque.

L'amour d'un œil politique et sociologique

L'étude du traitement nous permet de mettre à jour des caractéristiques essentielles tant des rapports à l'amour que de la sexualité.
Cette question est abordée d'un point de vue politique et sociologique. Le traitement de la figure de Vénus envisage d'abord la figure de l'amour ou de la sexualité selon la fécondité, ou la postérité d'une descendance. Soutenu du lien social, ils s'autorisent sous la forme du mariage.
Le motif du viol, qui dit toute l'attention interne de l'imaginaire romain entre vénus et mars, ces deux divinités dans la fondation de rome est élémentaire: Romulus né de Lassivia par Mars; Rome commence également du rapt que causent les romains. Ce récit est énoncé une fois que la structure sociale est faite.  Est-ce à dire que les romains méconnaissaient la signification des récits érotiques des mythes amoureux. L'idéologie romaine tend à réguler le désir amoureux afin qu'il ne menace pas la structure sociale. Cependant les peintures romaines nous témoigne que les romains lors des banquets savaient apprécier la légereté de l'amour, mais c'est la revendication de la poésie lyrique à être considéré comme un genre noble qui nous renseigne sur les mentalités romaines avant et après JC. Il ne s'agit pas là d'une simple émancipation générique, mais une émancipation de la partie romaine qui affirme son désir de bonheur. La conscience individualiste rompt avec la tradition polistique traditionnelle.
Tarquin viole Lucrèce provoque une révolution: le viol devient condamné, et il constitue un tabou et un interdit qui menace la structure sociale. Un viol est condamné parce que si une femme est violée elle donne naissance à un batard, sa reconnaissance sociale n'est pas en accord avec celle de la société des romains: qui était une société patriarcale.

L'amour et poésie

Dans L'illiade d'Homère. Achille n'est pas content qu'on lui prenne Préséis c'est parce que cela lui appartient. Achille aime Patrocle. Dans L'odyssée, Ulysse veut reprendre l'appel de Pénéloppe, elle a la garde du royaume, il y a un intérêt politique. La place de l'amour est oublié. Les auteurs vont être influencés par la littérature héllenistique qui s'est développée à Alexandrie, avec des poétes comme Callimaque qui vont parler de l'amour et qui vont évoquer l'amour comme une aventure personnelle. Cette poésie sous la forme de l'égie traduit un changement de mentalité, entre Auguste et Marc Antoine. Cet amour a réveillé un individualisme: vivre heureux pour soi devient quelque chose de légitime. La jeunesse découvre celle de gouter aux plaisirs et ds charmes de l'amour. La poésie érotique romaine apparait comme antiépopée tant par la forme que par les termes. Opposition aux valeurs de Rome; Avoir la liberté d'aimer semble être une revendication naturelle, ce qui n'était pas le cas autrefois à Rome. Avec la littérature on a l'expression  de ceux qui veulent profiter de l'amour, c'est une rupture des mentalités: période des guerres civiles (premier tiers du siècle avant JC; octave auguste à Marc Antoine) IL y a un désir de profiter de la vie.

Les poètes érotiques

Poéme élégiaque : pro-perse Tipus, Galus, Ovide, convité pour parler des poèmes qui parlent d'amour. Properce écrit un poème: il écrit une épopée sur Thèbes. Properce veut montrer que la poésie lyrique et érotique vaut mieux que l'épopée.  On voit dans ce texte une opposition très nette entre deux genres littéraires  : genre épique, et genre lyrique. Ponticus s'assimile au genre du poète..
Ce qui rattache à Properce c'est sl'amour, la souffrance qui s'attache à une maîtresse. Ce n'est plus POnticus contre Properce, c'est plutôt l'épopée contre la poésie lyrique. La poésie lyrique évoque les sentiments que chacun d'entre nous peut éprouver.
Les manières d'aimer sont stéréotypées dans la littérature, et dans ce que la société nous renvoi comme image de l'amour. L'épopée est mise en lumière avec le présent.
Dans la poésie nous voyons des futurs qui se rattachent à l'égie. L'épopée est l'assurance d'être célèbre maintenant. L'élégie permet d'être célèbre pour plus tard. Face à cela, il y a une défense de la poésie élégiaque; qu'est ce à dire? Properce nous définit la poésie élégiatique, il nous parle d'amour : amoures : ovide écrit Les amours. De manière plus précise, on voit que le genre érotique et lyrique est inspiré par les dieux :amour. C'est une poésie qui nait de l'expérience du poètes sur deux domaines: la poésie va nous dire comment séduire une femme.
Le premier traité est la conquête amoureuse ou le coup de foudre  et le deuxième traité c'est souffrir. Cette élégie constitue une réfléxion métalittéraire : on réfléchit sur qu'est la littérature; opposition entre le genre par excellence l'épopée et un genre dit mineur : l'élégie.
Cela nous montre la volonté de rendre le genre élégiaque plus noble et plus majeur.

Le statut du "je" lyrique

Tout le poème sera un je qui va parler. L'erreur à éviter serait de croire que lorsque Properce dit je, est celui dans la bouche d'Ovide. IL l'appelle Lesbos: où habitait la poétesse Sappho. A chaque fois les noms sont de pures conventions

L'éloge de l'adultère

Renversement des rôles sexuels, avec le pouvoir de la domina (la maîtresse) Cela peut être scandaleux. La société romaine est une société patriarcale, les écrits élégiaques remettent en cause cette image, en décrivant les amants esclaves et soumis à leur maîtresse, leur domina. Ce qui donnera naissance à Madame.
Pour un romain c'est un rapport qui perverti les rapports sociaux normaux.
Etude du texte 8: cette élégie est une plainte d'un amant esclave de son amour. En effet, ego, est l'esclave de la domina. On parle d'esclavage, et de joug, l'esclavage est symbolisé par les chaînes et les liens, il a fait perdre à l'ego la liberté à ses paires. L'ego a perdu son statut de uir (citoyen). C'est l'amour qui a imposé cet esclavage. Les cruautés du dieu amour. Description négative de l'amour qui est décrit comme une souffrance. Il y a également le terme important de l'amertume. L'amour suscite la souffrance à la fois psychologiquement et à la fois physiquement; l'individu souffre jour et nuit. IL souffre tellement qu'il ne sait plus écrire. L'élégie, s'oppose au genre noble, épique, didactique. L'élégie est décrite comme une poésie facile censée pour acquérir ses faveurs, la domina. Mais ici, l'ego échoue. IL y a une thématique du mal d'amour que l'on trouvera dans la poésie courtoise et dans la poésie de la renaissance, et qui est mise en scène encore de nos jours dans les films.

L'éloge du plaisir sexuel

Pour comprendre l'enjeu, il faut se placer dans le cadre de la pensée romaine. Vénus était d'abord vue comme la figure de la fécondité, et de la procréation, l'acte sexuel avait d'abord une fonction de procréation. Avec les poètes élégiaques, ils vont évoquer sans tabou le plaisir sexuel. Ovide écrit un poème : les Amours, après avoir passé une nuit d'amour dont le nom est Corinne. Cela est vu comme choquant car la pensée romaine est une cité holistique, alors qu'avec l'amour au sens de prendre du plaisir,c'est quelque chose qui est destructeur pour la pensée holistique.
Texte  caractéristique d'Ovide, où on reconnait ce style léger. On peut noter dans ce texte l'importance de la conquête amoureuse et la relation sexuelle qui suit est décrite à travers un important champ lexical militaire. Le texte va travailler sur cette analogie, le champ de bataille de cette guerre c'est le lit de la femme. Les exploits guerriers seront les exploits sexuels. On peut relever un important champ lexical qui insiste sur les symboles de la victoire. Les palmes du triomphe.
Pour un romain, un triomphe est une cérémonie officielle qui implique un défilé.
Il y a l'assimilation du mari avec le gardien, on trouve ici l'éloge de l'infidélité. De même que dans la guerre, on fait le siège d'une vile, dans l'amour on tient le siège d'une femme pour obtenir ses valeurs. Ovide a l'ars : l'habileté pour séduire et pour devenir un maître et écrire l'art d'aimer.
On trouve le thème de la militia amouris, les poètes élégiaques refusaient le service militaire et prônaient et l'inertia. Ils opposent donc au service militaire, militia amoris, c'est à dire, mot à mort, le service d'amour.
On ne se marie pas avec une femme ou un homme parce qu'on l'aime, le mariage
La femme a Rome peut demander le divorce (ce n'est pas le plus fréquent mais c'est possible). Le mariage est un contrat dans une reproduction, une procréation, l'amour n'y a pas sa place. Auguste va mettre en place des lois pour obliger le mariage. C'est le côté utile qui est avant tout mis en place.
Le détournement des références mythologiques ; références traditionnelles de la poésie épique.
On trouve l'évocation de la guerre de Troie, des lapithes et des centaures, entre les troyens et les ruthules.
Référence à la poésie de la caractéristique épique qui vont être détournées au profit du genre élégiaque,e elles vont être traitées de manière légères.
La femme est à l'origine d'une guerre les plus agréables, et non pas d'un combat sanglant désagréable. Le centre de la poésie épique va être critiqué et dévalorisé en faveur d'une guerre plus douce et agréable.
Cette pièce illustre donc bien à des égards les principes de la poésie élégiaque, à travers le thème central de la militia moris et l'utilisation parodique des références mythologiques. De fait, la poésie élégiaque chez Ovide apparaît de prie abord comme une poésie irrévérencieuse, à l'égard des normes morales de l'époque, irrévérencieuse, à l'égard des normes poétiques admises.
Les poètes vivaient du mécénat, ils faisaient partis de cercles des grands personnages de l'état donc des mécènes; ils vivaient de l'argent qu'ils menaient de cette vie là.
Dans la société romaine  travaillé accordé uniquement aux esclaves, les autres citoyens étaient considérés comme faire des arts libéraux les arts qui rendent libres
Pour que des gens n'aient rien à faire, il en faut d'autres qui fassent tout le reste.
Cette évolution des moeurs, on peut la voir à travers l'iconographie
Au premier siècle, réévaluation du couple amoureux
Conclusion générale :
De nos jours, l'amour semble être la matire poétique par excellence. Or notre étude nous a montré que cette adéquation entre poésie et amour n'allait pas de soi à Rome, et que l'affirmation à Rome d'une poésie érotique implique une double opposition:
Opposition générique aux genres littéraires nobles, et au premier d'entre eux, l'épopée, pour affirmer la dignité littéraire de la matière amoureuse.
Opposition sociologique et politique au valeurs traditionnelles avec les revendications individualistes d'un je qui affirme son droit au bonheur et à profiter des joies de l'existence et qui rejette les contraintes du mors maiorun et de la mentalité traditionnelle.
Aussi, la poésie érotique, bien d'exprimer des poncifs, constitue-elle une rupture majeure dans l'évolution des mentalités romaines tout en touchant à une forme d’universalité par la fiction littéraire qu'elle implique et qui permet à tout lecteur, quelle que soit l'époque, d'y retrouver une expression de ses propres sentiments.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide