Le cycle sabin

Les sabins qui ont perdu leur sabines font la guerre à Rome. C'est ainsi que commence le mythe de Tarpéia, le mythe a une fonction ethnologique qui a pour fonction d'expliquer la roche tarpéienne (on y jetait des traires de cette roche). Qui est Tarpéia ? Elle est la fille de Tarpéus, elle est une prêtresse qui a fait le voeu de chasteté pour promouvoir le mythe sacré. La première version nous est donné par Propus. La première version de l'historien nous donne deux bases : Tarpéia et le motif : pourquoi trahit-elle Rome ? Elle le trahie pour de l'argent, c'est la cupidité qui amène la trahision. Statut de la femme cupide, la femme tellement faible qui cède à l'amour. Il y a une définition négative de l'amour, la passion amoureuse est un état mauvais pour la santé.
Tarpéia reçoit le prix de la traitise et en meurt.
Tarpéia a agi par amour, elle est tombée amoureuse. La passion amène à trahir sa cité, son père qui est le gouverneur et sa fonction de Vestale (Tarpéia était censée rester vierge).
Les sabins peuvent attaquer les romains. Les sabines interviennent, il y a donc leurs pères et leurs maris qui s'affrontent. Donc les sabines vont amener la concorde.
L'intervention des sabines permet la paix et permet la fondation définitive de Rome. Ce texte est donc d'importance capitale. Le texte dans sa construction s'ouvre sur les femmes, les femmes sont sujets (alors que dans la conception romaine antique, les femmes étaient objets, passives et soumises).  On abouti à un traité religieux. La paix implique la concordance entre les trois fonctions : fonction reproductrice et fonction de concorde. Ce texte fonde l'image de la femme : qu'est-ce qu'être femme à Rome. La femme est présentée comme une pleureuse, c'est par ses pleurs qu'elle peut jouer un rôle dans la littérature. C'est autour de la femme que se jouent toutes les relations familiales; l'évocation des relations familiales avec les deux camps: elles sont épouses de, filles de, soeurs de. (mais jamais elles n'ont leur propre titre indépendant). Elles ont un statut de matronnat: c'est à dire qu'elles sont la mère de famille. C'est avec la matronnat, qu'elle peut intervenir. C'est par ce statut qu'elle peut avoir un rôle politique à jouer. La royauté romaine est fondée. Ici on voit l'importance de la communauté politique. La politique est le fruit d'un contract.
Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (12 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (12 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert>

Le viol de Lucrèce

Jusqu'à présent avec les sabins, Rome a été à ses débuts. Un étrusque pour les romains est un étranger. Tarquin a établi un véritable pouvoir étatique, il cite une forte opposition, pourtant personne ne le renverse. Ce qui va provoquer la chute de l'événement c'est le viol de Lucrèce. Spururius Lucrétius. Il va profiter d'une noble matronnat pour la violer, il va lui dire que si elle parle, elle va être accusée d'adultère donc elle est contrainte de ne rien dire. Ce texte est riche de sens et peut se livrer à plusieurs interprétations. Tout d'abord, vis à vis de la femme : la matronnat : la pureté du corps de la femme : le corps de la femme ne doit pas être souillée. On trouve l'importance de la pureté, c'est parce que Lucrèce considère qu'elle a été souillée, qu'elle se suicide. Il y a une gradation pour en faire un exemple par toutes les matronnes, toutes les mères de famille. La matronne ne doit jamais souiller l'aspect pur qu'elle doit préserver.
Le viol est un terme important à la fondation de Rome. Le terme viol fait apparition parce que Mars a violé Lassiva. Le viol est considéré comme un crime aux dieux. Ce n'est pas un hasard que ce crime ait été commis par Tarquin qui est un étrusque, un étranger. C'est ce qui permet d'expliquer la révolte. Le viol va conduire à la fin de la royauté. On voit que le thème de l'amour est un terme qui permet d'expliquer les relations de Rome, la rencontre entre Mars et Vénus que ROme sera fondée.
Le mythe amoureux peut être un marqueur générique
c'est aussi un indicateur littéraire. On ne parle pas d'amour dans tous les genres littéraires. Cela permet de faire la distinction entre la poésie épique et la poésie lyrique. La poésie glorifie les héros et la guerre. L'amour n'a de place dans les récits épiques. Parler d'amour va impliquer d'avoir un regard différent sur l'amour. Pour Homère, l'amour n'est pas un sujet digne d'être raconté, l'amour est un sujet secondaire. Faire de l'amour un sujet primordial implique une évolution dans les mentalités.

La tension entre poésie épique et poésie lyrique

L'affirmation du genre lrique contre le genre épique : Thésée et Ariane.
Thésée est le fils du roi Agé qui est sous domination de la crète, du roi Minos, le roi minos pris de folie s'est uni avec un taureau, cela a donné naissance au minothaure. Il lui demande de donner dix jeunes garçons et dix jeunes filles vierges pour le minothaure.  Thésée séduit Ariane, la fille du roi Minos. Thésée va chercher Ariane dans le labirynthe mais il l'oubli au moment où il va la chercher. Selon la version grecque, il aurait suivi l'ordre d'Athéna, qui lui demande d'oublier l'amour.
Le récit n'est pas un récit neutre d'un poème, c'est Ariane qui va raconter son histoire. IL va y avoir un point de vue féminin sur une relation amoureuse. Il y a une description de Thésée qui est tout sauf érotique. Thésé est perçu comme un séducteur.  Le héros Thésée est réduit à un vil séducteur qui ne respecte pas la foi.
Tous les hommes sont des menteurs, aucune femme ne peut faire confiance à un homme, voilà ce qui en sort de ce cas d'Ariane (généralisation).
Thésée est assimilé aux monstres mythologiques : Scylla et Charybde. La fonction de la mythologie ont pour fonction de débarasser la terre des monstres. Il y a un renversement. Thésée qui a tué le minothaure, il y a un renversement total. Il y a un point de vue féminin, ce qui est rare dans la littérature antique. Catulle insiste sur le pathétique. Il y a une ponctuation sur le pathétique. Il y a l'importance d'un vocabulaire qui présente arianne comme une victime.
Tout ceci abouti à remettre en cause le genre épique. En effet, Thésée qui est le paradigme du héros, le cède au Pathos, ce genre nouveau fait la poésie lyrique. Il s'agit là d'une intonnation romaine. Thésée est soit celui qui tue les monstres.
Ovide a écrit dans les héroides où il donne la parole aux femmes, une de ces lettres, est une lettre que Ariane écrit à Thésée. Le mythe revêt une fonction métasexuelle. Le thème de l'abandon dessine un système de distanciation au profit d'un nouveau genre, mais ce n'est pas le propre à la poésie.
Si on compare la peinture grecque et romaine sur l'abandon d'arianne, il y a deux parties au sein de la représentation. D'un côté, Thésée salue, et du côté droit il y a Ariane arraché par Dionysos.
Athéna entraîne Thésée. Athéna enlève Thésée car Thésée doit fonder la cité. Ce n'est pas Thésée qui a quitté Arianne, la séparation n'a aucun ordre personnel, la spération est d'ordre politique. Thésée porte une couronne de lauriers qui montre que Thésée  a remporté une bataille en se séparant d'Ariane. Toutes ces images insistent sur le caractère héroique.
Sur cette fresque qu'on trouve à Pompéi, on remarque Cupidon représente la dimension érotique.
L'image est construite en deux temps. Position très nette entre le haut de l'image. Thésée est représenté symboliquement par le bateau qui illustre un bâteau. On voit Ariane pathétique qui pleure de cet abandon. Cela rappelera la manière dont Vénus est représenté. Il y a le motif de la vénus endionomède. Ariane reprend les traits de Venus est le symbole de l'amour malheureux.
L'importance : c'est de savoir où se trouvent les fresques ?
Les fresques sont dans les villas romaines des riches où s'organisaient des banquets. Cupidon dans cette fresque est recroquevillé sur lui-même, ce qui illustre la tristesse d'Ariane.
Le mythe aussi signaler la victoire du genre épique sur le genre lyrique.
Livre 4 consacré aux amours : il s'ouvre à une description du trouble amoureux à travers la métaphore filée qui est le feu qui dévore Arianne de l'intérieur. Il y a une image typique que l'on lit dans toutes les poésies érotiques. Le livre 4 des énéides commence comme un livre lyrique. Arianne exprime son trouble amoureux au style direct. On entend la parole directe de son trouble. Elle exprime son admiration pour Enée, (processus de cristalisation développé par Stendal: lorsqu'on tombe amoureuse, on accorde toutes les qualités à la personne aimée en question). L'amour implique une image physique. L'image du feu, evoque la souffrance qu'il génère sur le corps.
(Carthage : Afrique : Tounès => Tunis) A Carthage règne la reine Didon. Histoire la plus célèbre de la littérature romaine.
Il y aussi l'évocation du cas de conscience, elle ne peut céder à son amour parce qu'elle a promis qu'elle serait fidèle à l'amour qu'elle a livré à son défunt. IL y a donc une mise en affrontement de l'amour et de la passion.
Il y a le triomphe total du lyrique (sauf que nous sommes dans une épopée au genre épique). Enée annonce qu'il doit partir. Didon annonce  une veillé avant de s'immoler dans le feu. Cette histoire d'amour se termine de manière bien plus épique et tragique. Description d'Enée comme un perfide. Virgile imite Catule. On peut lire ce texte comme une réécriture épique de Catule. Très vite apparaît le thème de la malédiction.  Ené ne respecte pas les lois de mariage, elle en appelle à Ecathes et aux furies : ce sont des esprits vengeurs, elle appelle les forces du mal, on est dans la pédagogie de la magie. Didon est une magicienne, elle convoque les esprits du mal pourqu'ils poursuivent Enée.
C'est de l'ordre de Jupiter qu'Enée l'abandonne, en revanche ce qu'elle demande c'est qu'il souffre (comme elle souffre). Elle demande aussi qu'il ne profite jamais de sa victoire. Il moura peu de temps après avoir vécu. La malédiction annonce ce qu'il va se passer dans la suite. Elle s'adresse aux descendants d'Enée, elle leur demande de toujours faire la guerre. Cela annonce un événement particulier qui est les guerres puniques
L'histoire de Didon et d'Enée qui commençait comme une histoire d'amour, apparait en fin de compte comme une guerre politique s'inscrivant dans un moment histoirique.
Imiter dans l'antiquité, ne veut pas dire faire pareil.
Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !