• l’émancipation des femmes

Emancipation : processus par lequel l’individu se libère d’une tutelle économique et/ou juridique ou d’une oppression morale.

1944 : " les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes " (article 17)

Autorité paternelle jusqu’en 1970, accès à la vie politique jusqu’au années 80, elles restent tout de même loin de la vie politique.

Les femmes et le travail : évolution du taux d’activité, peu pendant les Trente Glorieuse, décollage vers les années 80’ (1954 : 37% _ 1975 : 42%)). Le changement a surtout lieu dans les années 50, les femmes sont toujours considérées comme des femmes au foyer qui s’occupent des enfants et de la maison.

Part des femmes dans la population active : 33% en 1954, 37% en 1975, 46% en 2009. A partir de 1960, les femmes mariées et celles qui ont des enfants vont entrer dans le domaine du travail.

Evolution des charges de travail des hommes et des femmes vivant en couple pour les taches domestiques. Les nouveaux appareils ménagers et électroménagers permettent aux femmes de gagner du temps (" Moulinex libère la femme "), le développement de nouveaux produits qui permet de gagner du temps en cuisine (boîtes de conserves).

Etat providence qui va créer des crèches ou d’écoles maternelles pour les enfants, ce qui permet de décharger la femme. Ce qui facilite aussi les emplois pour les femmes, les études secondaires et supérieures pour l’obtention de qualifications qui leur serviront dans le monde du travail.

Les métiers dans lesquels elles sont employées : agricultrices dans milieu rural, stabilité du taux d’ouvrières autour de 20% (surtout dans le domaine du textile, agroalimentaire, électronique), et de plus en plus de femmes dans les services (profession libérale, cadre, employé de service_ taches de secrétaires, vendeuses, institutrices, infirmières).

Les avantages que tirent les femmes de leur travail, l’émancipation : droit d’ouverture de compte et de prendre un travail sans le consentement du mari, changement dans la famille le salaire de la femme permet une source de revenu importante. Les salaires des femmes restent 20% inférieurs à celui de la femme. Les femmes sont d’avantages touchées par le chômage que les hommes, et du temps partiel contraint. En 1965, proclamation d’une loi qui protège la femme enceinte par la législation pour les empêcher d’être virée de leur entreprise. Les femmes n’ont pas accès à tous les domaines du travail. Ce qui change dans les années 60 c’est que le modèle de la femme au foyer évolue.

Maîtrise du corps de la femme : législation longtemps dure, traditionnellement l’avortement est passible d’un emprisonnement. Combat des femmes pour obtenir des droits en matière de maîtrise de leur corps. 1956 création du Mouvement Français pour le Planning Familial → création de centre de planning familial mais qui sont hors la loi, à l’époque même les pubs pour les contraceptifs sont interdites.

1955 : invention de la pilule contraceptive aux Etats-Unis.

1966 : acceptation et diffusion de la pilule en France

1967 : loi Neuwirth autorisant l’usage du contraceptif

1971 : Manifeste des " 343 Salopes ", 343 femmes qui avouent qu’elles se sont faites avortées et un certains nombres de médecins qui avouent le pratiquer.

1972 : Procès de Bobigny : une jeune fille comparée pour un avortement après un viol → marque une pas dans l’acceptation de l’avortement dans al société. En 1970 : Création du MLF (Mouvement de libération des Femmes).

1975 : Loi Vell, dépénalisation de l’avortement pour 5 ans, de façon définitive à partir de 1979→ principe d’égalité → l’IVG est remboursé par la sécurité sociale en 1975.

 

Le mariage : de l’âge d’or au déclin relatif

Hausse des mariages après la guerre. A partir des milieux 60 → génération du baby-boom donc augmentation des mariages. Age moyen au premier mariage diminue. Autre facteur explicatif le développement des moyens contraceptifs, auparavant on associait mariage et conception.

Cas des remariages → au milieu des années 60,70 de plus en plus de divorcés qui se remarient.

La cohabitation : alternative au remariage puis au mariage

Depuis 1970, de plus en plus d’enfants de couples non mariés

1975 : loi qui permet le divorce pour le consentement mutuel. Augmentation des familles monoparentales et des familles recomposées.

→ En ce qui concerne le mariage : une grande stabilité dans les années 50-60 et ont se maris de plus en plus jeunes. A partir de 70 baisse, on se marie moins et plus tardif, âge moyen actuellement pour le mariage (29ans pour les hommes, 27ans pour les femmes). De plus en plus de naissance hors mariage à partir de 1970, aujourd’hui cas majoritaire. Le divorce reste rare jusqu’au milieu des années 60, évolution du statut du mariage. Le modèle familial qui va s’imposer c’est celui de la famille avec deux enfants, diminution des familles nombreuses : mortalité enfantine divisée par 2 (50 pour 1000, aujourd’hui 5 pour 1000), contrôle des naissances…De plus en plus de familles monoparentales et de familles recomposées.

 

  • Jeunes et vieux dans la société française

Société française quoi rajeunie, les jeunes vont peser un poids important dans la société. Dans les années 60 : 1/3 des Français a moins de 20 ans, mélange des sexes : mixité dans le domaine scolaire à la fin des années 50 → groupe de plus en plus homogène, rejet de l’autorité par les adolescents, épanouissement personnel. Sur le plan de l’éducation scolaire : le phénomène de massification, de plus en plus accède au secondaire et au supérieur, ce qui implique la construction d’infrastructure et de recrutements d’enseignants…

1959 : mixité scolaire

1966 : création des IUT

1975 : Loi Haby : collège unique

La jeunesse demande à s’exprimer car elle n’a pas le droit de vote, il faudra attendre que la majorité baisse à 18ans pour obtenir ce droit de vote. Crise de mai 1968 → conflit de génération, les jeunes essayent de faire reconnaître leur valeur, une critique de la société de consommation. La génération du baby-boom est la génération de l’argent de poche pour les 15-21ans.

Baisse de la natalité, allongement de l’espérance de vie. Taux d’activité le plus faible pour les plus de 50ans, ils consomment, ils profitent des loisirs. Apparition du 4ème âge après 75ans → nécessité de mise en place de structures spécifiques face à l’augmentation de cette population. Mais pose problème dans le financement des retraites, ont met davantage d’argent de côté.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !