Lorsque les eaux se furent retirées de sur la face de la terre et que les arbres et les plantes eurent recommencé à pousser, Noé et sa famille sortirent de l'arche. Ils étaient les seules personnes vivantes sur la terre - huit - pour recommencer la vie. Ils allaient pouvoir oublier les méchants qui vivaient avant le déluge et ils pourraient désormais servir Dieu librement.

Noé avait trois fils: Sem, Cham et Japhet. Chacun d'entre eux se construisit une demeure, planta un jardin et eut du bétail. Et bientôt, ils eurent des enfants. Lorsque les enfants grandirent, à leur tour ils fondèrent des foyers et eurent des enfants, si bien qu'un grand nombre de personnes peuplèrent de nouveau la terre. Sem et Japhet ainsi que leurs enfants aimaient Dieu et le servaient.

Ils aimaient et respectaient leurs parents, mais Cham n'enseigna pas à ses enfants le respect qui est dû aux parents. Il s'ensuivit qu'ils ne voulurent pas servir Dieu. Et naturellement ceux qui refusaient d'obéir à Dieu ne voulaient pas vivre dans la société des enfants de Dieu. Ils décidèrent d'aller habiter dans la magnifique plaine de Schinear qui était traversée de vallées et de rivières. Bientôt, tous ces gens devinrent riches et possédèrent de magnifiques demeures et de très grands troupeaux. Ils se choisirent même un chef qui se nommait Nimrod.

Un jour, Nimrod dit: « Faisons-nous des briques, et cuisons-les au feu... bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel. » Et ils dirent encore: « Faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. » La volonté de Dieu était justement que les gens ne restent pas tous ensemble, mais qu'ils se dispersent.

Les descendants de Cham ne voulaient pas faire la volonté de Dieu. Alors ils prirent de l'argile et se mirent à fabriquer des briques et ils les firent cuire au feu jusqu'à ce qu'elles soient aussi dures que de la pierre. Puis ils cimentèrent ces briques ensemble et bientôt, chacun aidant, ils étaient les habitants d'une belle et grande ville cependant que la tour s'élevait de plus en plus haut. Comme ces gens étaient fiers de leur travail ! Et ils se disaient entre eux: « Si un nouveau déluge se produit nous n'aurons qu'à monter sur le sommet de la tour et nous serons à l'abri. » Dieu avait pourtant promis qu'il n'y aurait pas un second déluge, mais ces gens ne croyaient pas en lui.

Alors, « l'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes ». Ce qu'il vit lui déplut très fort; il savait que ces gens deviendraient de plus en plus mauvais aussi longtemps qu'ils vivraient ensemble dans cette ville et que ce qu'il fallait faire, c'était les disperser.

Et Dieu dit : « Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue les uns des autres. » Et voici que soudain les ouvriers occupés à construire la tour ne se comprenaient plus entre eux. Si un ouvrier travaillant au sommet de la tour demandait quelque chose aux ouvriers qui étaient en bas, ceux-ci ne le comprenaient point. Et naturellement les hommes se fâchèrent les uns contre les autres, et il y eut une grande confusion. Tous criaient, vociféraient et personne ne comprenait ce que disait l'autre.

Ainsi, la tour ne put être achevée. Cette tour reçut le nom de Babel, ce qui signifie « confusion ».
Et c'est ainsi que Dieu les dispersa sur toute la terre. Ils s'en allèrent par petits groupes; ceux qui parlaient la même langue demeurèrent ensemble. Bientôt, la grande ville et la tour furent abandonnées.
Pourtant, les habitants ne revinrent pas à Dieu; ils n'enseignèrent pas à leurs enfants à servir leur Créateur, mais ils s'éloignèrent de lui de plus en plus.

 

Noé, qui connaissait si bien Dieu, qui l'aimait et lui obéissait, était encore en vie. Il vécut encore pendant trois cent cinquante ans après le déluge. Il continuait à enseigner qu'il y a un Dieu au ciel et qu'il est le Créateur de tout ce qui existe, mais les méchants ne parlaient même plus la même langue que Noé. Au lieu de servir Dieu, ils choisirent de servir Satan, l'ennemi de Dieu.
Les hommes qui construisirent la tour de Babel firent exactement ce que Caïn avait fait: ils firent leur volonté au lieu de faire la volonté de Dieu. Et de même que, par sa désobéissance, Caïn s'isola des enfants de Dieu, de même ces gens se séparèrent de ceux qui aimaient et servaient Dieu.
Mais l'Éternel ne les rejeta pas, car il les aimait encore et désirait les sauver.
>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (4 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !