La dictature Stalinienne

Staline met un place une véritable dictature : les libertés de presse et d’expression sont supprimées. Seul le parti communiste est autorisé. Staline crée une police politique (NKVD) chargée de surveiller et de terroriser la population. Tous les opposants supposés sont emprisonnés, exécutés ou déportés dans les camps de travail du Goulag en Sibérie où ils sont réduits à l’esclavage. Pour devenir les maître absolu, Staline organise les procès truqués de Moscou pour éliminer les membres gênants du parti et terroriser la population. En 1936-1938, il met en place la grande Terreur (plus de 1000 personnes sont exécutées par jour).

La soumission des esprits

Contrôlés par l’état, les médias font une propagande incessante et entretiennent le culte de la personnalité de Staline adoré comme un dieu. L’état ment en truquant les chiffres de la production. L’image de Trotski est même effacée des photos d’époque. La population et la pensée sont contrôlés par l’Etat. A l’école, on enseigne le communisme stalinien comme un nouveau catéchisme. L’URSS de Staline fut un régime totalitaire qui, par un ensemble de moyens (propagande, terreur) a obtenu la soumission et l’obéissance totale de la société.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide