1)L'Allemagne est touchée par la crise économique.Le chômage augmente donc, surtout en 1929, où le taux a été multiplié par 6 en 4 ans. Les résultats du Parti Nazi progressent parallélement : ils étaient très minirotaires en 28 (2,6 %), ils obtiennent plus d'un tiers des voies en 32. Les Nazis se servent de la crise pour séduire les électeurs qui leur font confiance pour résoudre le problème du chômage. Les allemands se plaignent de l'inéficacité du gouvernement. Car les députés du Reichstag sont divisés. Les nazis promettent de mettre fin au chômage, réunifier l'Allemagne et mettre fin au Traité de Versailles.

2)Changement de gouvernement fréquent, instabilité = cela souligne la fragilité de l'Allemagne, et favorise la montée du nazisme. Suite aux campagnes électorales, Maréchal est réelu en 1932, car Hitler n'est pas encore majoritaire. En 1933, Hitler est nommé chancelier (chef du gouvernement allemand). Hitler élimine ses anciens compagnons dans la Nuit des Longs Couteaux. Il hadèrent au SS.

3) Ils se maintiennent au pouvoir avec des mesures très brutales : le IIIeme Reich s'emploi surtout à surpprimer toute formes d'oppositions en utilisant la terreur systématique. Le premier camp de concentration à Dachaw est ouvert dès Mars 1933. Ce caractère répressif du Régime s'accentue tout au long des années 30. Le Parti Communiste discrédité est accusé de l'incendie du Reichstag. La dissolution du Reichstag est encore un moyen de s'assurer une large majorité au Reichstag.

4) Hitler impose sa dictature par la propagande, les grandes manifestations, les discours, etc...Les médias et l'ensemble de la production artistique sont mobilisés et contrôlé par le Régime. A la tête de l'information et de la propagande, J.Goesbbels contrôle toutes les formes de médias : les plus modernes (cinéma, radios, hauts parleurs...), comme les plus traditionels (affiches, presse...). Toutes doivent vanter les mérites du Régime. La censure est systématique. Les oeuvres juives et étrangères sont interdites ou détruites. L'autodafé du 10 Mai 1933 à Berlin : la cérémonie se veut "purificatrice" -> symbole du feu. La négation du passé démocratique de la République de Veinmarg (dirigée par les socialistes), et affirmation "régénératrice" des nouveaux idéaux nazis (la cérémonie a lieu la nuit.).Cette cérémonie a lieu sous l'oeil du SA (chemises noires et brassards ornés de la croix gammée) devant une foule passive ou enthousiaste (bras levés pour le salut hitlérien). Des ouvrages jugés subversifs sont brulés. Au cours de cette scène, Goebbels s'est adressé en ces termes aux étudiants : "l'âme du peuple allemand peut de nouveau s'exprimer." Ces flammes n'illuminent pas seulement la fin définitive d'une ère, elles éclairent aussi l'ère nouvelle. Les oeuvres de Freud, Voltaire, Proust, Thomsman sont brulées.

5)Le totalitarisme nazi. A la tête de l'Etat et du Parti Nazi, Hitler dote le IIIeme Reich d'une nouvelle devise : "Ein volk, ein Reich, ein Fuhrer". La nation est mise au service de l'Etat totalitaire nazi.
* suppression des autres parts politique, concentration des pouvoirs au Parti Nazi.
* une société contrôlée :
- suppression des syndicats au profit du Front du Travail.
-  persecussion des Eglises opposées au Régime.
- Police Politique, la Gestapo épaulée par les SS. Elle traque tout ceux qui sont suspectés de résistance, voire de passivité.
L'industrie de l'armement augmente alors que l'industrie de bienss publiques baisse, et les salaires n'augmentent pas, contrairement aux heures de travail.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !