Vocabulaire

Nationalisme : Sentiment agressif fondé sur l'intolérance à l'égard des autres nations.

Mutineries : Révoltes de soldats.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Les origines de la guerre : 1ere Guerre Mondiale

En Europe au début du XXe siècle les rivalités territoriales, économiques entre les deux système d'alliance (la triple-entente et la triple-alliance) constituent une menace pour la paix aggravé par une dangereuse course aux armements.

C'est dans cette période de très fort nationalisme que s'inscrit l'assassinat le 28 Juin 1914 de l'héritier d'Autriche-Hongrie : François-Ferdinand.

L'engrenage fatal des alliances débouche un bon bon mois plus tard sur le premier conflit mondial.

Le déroulement de la Guerre

L'échec de la Guerre de mouvement (1914)

Tout les plans militaires prévoyait une guerre courte et de mouvement, très rapidement les grandes offensives sont des échecs, les fronts se stabilisent, la guerre s'enlise.

La Guerre de tranchée (1915-1918)

Le front de l'ouest va de la Suisse ) la Mer du Nord, les offensives sont des percées, elles échouent les unes après les autres et sont très meurtrières : les canons, les mitrailleuses, les gaz faisant des ravages. La seule bataille de Verdun (1916) a tuée plus de 600 000 soldats.

En 1917 de nombreux soldats de toutes les armées se révoltent devant cette "boucherie" : ces mutineries sont impitoyablement réprimandées.

La victoire alliée (1918)

1918 voit la reprise de la guerre de mouvement grâce à l'aide Américaine et aux tanks la triple-entente remporte la victoire finale : l'armistice est signée le 11 Novembre 1918.

Une Guerre totale

Pour remporter la victoire les gouvernements bâtissent une véritable économie de guerre : toutes les ressources du pays sont mobilisés.

Les ressources humaines

Les militaires

La mobilisation des hommes à été exceptionnelle, pour la seule France plus de huit millions d'hommes ont portés l'uniforme auxquels il faut ajouter un contingent colonial.

Les civils

Ici, le rôle des femmes à été très important à l'arrière. Que ce soit dans les travaux agricoles que dans les usines d'armement ("mutritionnetes") elles ont participés grandement à l'effort de guerre.

Les ressources industrielles

Cette guerre a été la première guerre véritablement industrielle. La priorité est donnée aux usines d'armements certains industriels comme Renault reconvertisse leurs usines.

Ressources financières

La guerre coûte très cher, pour la financer les Etats font appels aux dons à l'impôt mais aussi aux emprunts intérieurs et extérieurs.

La mobilisation des esprits

Pour que les civils gardent le moral, les Etats font de la propagande. Les communiqués militaires ne rendent compte que des bonnes nouvelles, la presse est censurée, le courrier en provenance du front est contrôlé. Les soldats, qui connaissent la réalité, parlent de "bourrage de crâne".

Le bilan de la guerre

Un désastre humain et matériel

En raison d'une durée inhabituelle (4 ans), de son extension géographique exceptionnelle (toute l'Europe, mais aussi le reste du monde) et bien sûr à cause de l'emploi d'armes terriblement destructrices, le bilan humain  de la première guerre mondiale est très lourd : 10 millions de morts il faut y ajouter les millions de civils emportés par la grippe espagnole.

Les blessés se comptent par millions : toute une génération se trouve mutilée ces "gueules cassés" s'ajoutant aux veuves et aux orphelins.

Cette hécatombe est aggravée par le déficit de naissances (les classes creuses) dû au départ des hommes au front.

Les destructions sont sans précédent sur les régions situés sur les front (France du Nord) sont ravagés. L'Europe auparavant le centre du monde apparaît ainsi diminuée, lourdement endêtée vis-a-vis des Etats-Unis.

Une paix très difficile à construire

Une conférence de la paix se tient à Paris en 1919, elle réunit les pays vainqueurs (la France est représentée par Clemenceau) qui imposent aux vaincus leurs volontés.

Le plus célèbre de ces traités est celui de Versailles : il concerne l'Allemagne.

Conclusion

Ainsi malgré une modification considérable des frontières à l'intérieur de l'Europe et la création d'un parlement internationale (la société des nations), les traités n'ont pas gommé tout les conflits et la haine entre les peuples.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,80/5 - 5 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !