I) La croissance économique depuis 1950 : rythme, répartition et conséquences :

Problématique
: Qu'est-ce que la croissance économique ? Quelle importance
a-t-elle dans les sociétés ?

1. Le
PIB et la croissance économique mondiale :

a)
Accroissement inégal de la richesse : Au lendemain de la
Seconde Guerre Mondiale, la production de biens de consommation et de
services a fortement augmentée. Le PIB mondial a été
multiplié par 7 en 50 ans pour atteindre 36 500 milliards de $
en 2000. Mais sa répartition est très déséquilibrée.
L'Occident (E.U, Europe de l'ouest) et le Japon ont longtemps
monopolisés la richesse mondiale. L'Afrique a été
et reste encore le continent de la pauvreté, 3,8 % du PIB
mondial en 1950 et 3,2 % en 2000.

Actuellement
l'émergence de nouveaux pays industrialisés en Asie
(Corée, Chine, Inde, ...) redistribue la richesse, l'Asie
compte en 2000 pour près de 40 % de celle-ci.

b)
Les rythmes de la croissance : De
1945 à 1975, la France connait une période de forte
croissance avec des taux de 4 à 7 % par an. L'économiste
Jean Fourastié a baptisé cette phase « les
Trentes Glorieuses ». Cette expression désigne une
époque de croissance démographique (baby-boom) et
d'enrichissement des ménages qui voient leur niveau de vie
progresser. Le bien-être se mesure alors par la multiplication
des services et des biens de consommation (voiture, téléviseur,
...) qui deviennent accessibles aux Français. Leur production
demande beaucoup de main d'œuvre et entraine le plein-emploi.

Après
le premier choc pétrolier de 1975, la croissance sans
disparaître se ralentit. Avec des taux de 1 à 3 % par
an, elle ne suffit plus à assurer le plein-emploi, un chômage
de masse apparait. En 1973, il y avait moins de 100 000 chômeurs,
il y en a officiellement 2,7 millions en 2005.

2.
Causes, conséquences et limites de la croissance : Tableau à
compléter

Tous
les pays n'ont pas bénéficié des fruits de la
croissance. Les pays développés du Nord ont connu
depuis 1950 une forte croissance de leur niveau de vie. Quelques pays
du Sud, Corée du Sud, Taiwan, Singapour, se sont
industrialisés. Mais la majorité des pays d'Asie,
d'Amérique latine et d'Afrique n'ont pas vu leur production
progresser autant que leurs populations qui manquent de tout.

Même
dans les pays riches, les inégalités sociales ont
augmenté et une nouvelle pauvreté liée au
chomage est apparue.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (24 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (124 avis)
Chrys & chris
78€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (12 avis)
Diego
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
150€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rémy
4,8
4,8 (24 avis)
Rémy
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelina
5
5 (20 avis)
Angelina
39€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chemsa
5
5 (14 avis)
Chemsa
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Hugo
5
5 (9 avis)
Hugo
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

II) La croissance démographique : les contrastes mondiaux

Problématique
: Quelles sont les caractéristiques de la croissance
démographique mondiale depuis 1950 ?

1.
Explosion démographique ?

En
1950, le monde comptait 2,5 milliards d'habitants. Fin 2005, il y
avait 6,5 milliards de terriens, 4 milliards de plus, soit une
croissance de 160 % en 55 ans. C'est au cours des années 60 et
70 qu'a lieu une véritable explosion démographique qui
est due à l'abaissement de la mortalité alors que la
natalité progresse jusqu'aux années 70 dans les pays
riches et aux années 80 dans les pays pauvres, avant de
baisser presque partout dans le monde. En 1985, l'indice synthétique
de fécondité (ISF) mondial était de 3,7, il
n'est plus que de 2,7 en 2005.

La
baisse de la mortalité résulte des progrès de la
médecine et de l'amélioration de l'état
sanitaire des populations qui sont mieux alimentées. La baisse
de la natalité est souvent liée à l'urbanisation
des populations, à la hausse du niveau de vie, à
l'éducation et au travail des femmes. Certains pays comme la
Chine ont mis en place des politiques antinatalistes pour limiter le
nombre d'enfants par famille. En 2005, l'ISF de la Chine est
inférieur à celui de la France (1,6 contre 1,9).

Actuellement,
la croissance démographique se ralentit, la population
mondiale tend à se stabiliser (9,1 milliards en 2050) et
pourrait par la suite baisser. L'avenir démographique de la
planète est incertain car la baisse de la fécondité
est très inégale, l'iSF est de 1,3 en Allemagne mais de
8 au Niger.

2. La
situation des pays en voie de développement :

Elle
présente de larges contrastes. En Afrique tropicale et dans
une partie de l'Asie, l'explosion démographique se poursuit.
L'Afrique devrait passer de 906 millions en 2005 à 1,35
milliard en 2025. En revanche, l'accroissement naturel s'est
fortement ralenti en Chine, Inde, au Maghreb ou en Amérique
latine.

Dans
les PVD, la croissance démographique pose de nombreux
problèmes. La part des jeunes devient considérable, en
moyenne 45 % de la population. Leur éducation, leur logement,
leur alimentation et leur insertion sur le marché du travail
sont des défis insurmontables pour de nombreux pays.

3. Le
vieillissement des pays développés :

Depuis
la fin du Baby boom, les pays développés voient leur
croissance diminuer : aujourd'hui, elle est très faible, voire
nulle ou négative, selon les pays. En 2005, l'Espagne avait un
taux de natalité de 11 pour 1000 et un taux de mortalité
de 9 pour 1000. Sans le recours à l'immigration le pays
perdrait des habitants.

Dans
ces pays, la faible natalité et l'allongement de l'espérance
de vie entrainent un vieillisement de la population. En Europe, les
moins de 15 ans représentent 16 % de la population et les 65
ans et plus aussi. Mais en Italie, Espagne ou Grèce les plus
de 65 ans sont plus nombreux que les jeunes.

Ce
déclin démographique a des conséquences sur le
marché du travail où se fait sentir une pénurie
de main d'œuvre et met en péril les systèmes de
retraite. Dans quelques années, il n'y aura pas assez d'actifs
pour payer les retraites des personnes agées.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (3 note(s))
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !