Question 1. Présentation

Ce document est une traduction du
discours prononcé par Périclès, grand stratège
Athénien, en l'honneur des soldats morts au combat, durant la
guerre du Péloponnèse ( Conflit opposant Athéniens
et Spartiates ). Cette traduction, issue du livre II de l'histoire de
la Guerre du Péloponnèse, écrit en 423-411 avant
JC, est l'oeuvre de Thucydide, historien Grec réputé
considéré comme l'un des plus grand et le premier à
expliquer les événement par la raison, en les
distinguant de la Mythologie et de l'intervention des Dieux.
Périclès, tente, à travers ses dires, de
démontrer les différences de son système
politique, où tous, peuvent être récompenser et
intervenir dans le gouvernement de la Cité ( Riches comme
Pauvres. ).

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Question 2. Définition de la Démocratie ? Fonctionnement ?

Pour Périclès, la démocratie « sert
les intérêts de la masse des citoyens et pas seulement
d'une minorité » à la différence
d'un régime oligarchique.

A Athènes, il s'agit d'une démocratie directe.
Périclès le rappelle en disant que « nous
intervenons tous personnellement dans le gouvernement de la cité
au moins par le vote ou même en présentant à
propos nos suggestions ». En effet, tous les 10 jours
environ, les citoyens se réunissent en assemblée (
L'Ecclésia ) sur la colline de la Pnyx pour décider de
toutes les affaires importantes et voter les lois à main
levée. Chaque citoyen dispose d'une entière liberté
de parole et peut proposer des amendements sur les projets de lois,
proposés par la Boulé.

Celle-ci est un conseil de 500 membres, choisis par tirage au sort
pour un an. Elle prépare les séances de l'Ecclésia,
fait appliquer ses décisions et surveille les magistrats.

Deux tribunaux se partagent les affaires de justice : L'aréopage
( Qui juge les meurtres ) et l'Héliée, composé
de 6 000 citoyens tirés également au sort pour un an.
Les désignations des bouleutes et héliastes par tirage
au sort donne à tous les citoyens des chances égales
d'exercer des fonctions politiques.

Enfin, les magistrats veillent à l'exécution des lois.
Les plus importants sont les dix stratèges qui dirigent
l'armée et la politique extérieure d'Athènes.
Par contre, ces stratèges étaient selon Périclès
« désignés selon leur mérite plutôt
qu'à tour de rôle ». En effet, il était
vital pour la cité de désigner les citoyens les plus
compétents pour les fonctions majeures, aussi les stratèges
sont-ils élus par l'Ecclésia pour un an renouvelable.

Question 3. Égalité ? Distinctions entre Citoyens ? Description exacte ou à nuancer ?

Périclès le proclame « nous sommes égaux
devant la loi ». En effet, à Athènes,
l'égalité est assurée en droits, juridiquement,
c'est l'isonomie. Les citoyens qu'ils soient riches ou pauvres,
bénéficient de droits politiques et civils et ont les
mêmes devoirs. Seul « le mérite »
peut introduire des distinctions dans ce système, d'où
l'élection des stratèges plutôt que leur tirage
au sort.

Si Périclès présente la démocratie
Athénienne comme un régime d'égalité
devant la loi et dans la « discussion »
politique, cela n'est pas vrai pour tous les Athéniens :

○ D'abord, la citoyenneté n'est accordée qu'à
une faible minorité de la population. Les femmes, les
métèques, les esclaves en sont exclus.

○ On peut aussi noter un problème de participation aux
séances de l'Ecclésia pour les ruraux éloignés
de la ville ou pour les plus pauvres pouvant difficilement se
permettre de perdre une journée de travail, même si le
misthos compense en partie cette perte de revenus ( pour les citoyens
tirés au sort et devant siéger à la Boulé
ou à l'Héliée par exemple ).

○ Les Magistratures importantes restent encore, quoiqu'en dise
Périclès, réservés aux citoyens les plus
riches.

○ Enfin, les assemblées subissaient l'ascendant de brillants
orateurs, ayant reçu une éducation coûteuse (
cours de rhétorique ). Aussi, dans une cité où
l'art de la parole était prépondérant, l'égalité
entre tous les citoyens était en partie théorique.

Question 4. Les Fêtes religieuses ne sont -elles que des « occasions de divertissement » ?

Non, à Athènes comme dans toutes les cités
grecques, la vie religieuse fait partie intégrante de la vie
civique. Même si elles sont marquées par des
réjouissances, banquets, concours d'art dramatique, ces fêtes
comme celles des Panathénées, sont l'occasion
d'affirmer l'unité, la grandeur de la cité et de souder
l'empire Athénien, puisqu'elles rassemblent toutes la société
Athénienne : Femmes, Métèques, ainsi que des
délégués des cités alliées y
participent.

Question 5. Avantage qu'Athènes tire de sa puissance ? Est-elle aussi « généreuse » envers les autres cités que Périclès l'affirme ?

D'après Périclès, Athènes rayonne sur
« toute la terre », en réalité
plus modestement dans tout le bassin méditerranéen.
Elle semble être un carrefour commercial attirant toutes « les
productions des autres peuples ». En effet, la
suprématie Athénienne dans la ligue de Délos
assure à Athènes une expansion commerciale, un contrôle
des routes maritimes et probablement un contrôle d'une partie
des productions des cités alliées.

A ce propos, la « générosité »
d'Athènes proclamée par Périclès doit
être sérieusement remise en question. En effet,
bénéficiant d'un immense prestige à la suite de
ses victoires contre les Perses ( Marathon et Salamine ), Athènes
va regrouper autour d'elle un grand nombre de cités grecques
au sein de la ligue de Délos. Mais celle-ci, va devenir un
véritable empire sous contrôle d'Athènes. Les
cités alliées devant un serment d'obéissance, le
paiement d'un tribut en argent ( d'ailleurs détourné
par Athènes pour l'embellissement de l'Acropole à ,
ainsi que des garnisons Athéniennes. Toute révolte ou
refus d'obéissance est sévèrement puni. Aussi,
plutôt que de générosité Athénienne,
il faut bel et bien parler d'impérialisme et d'une domination
sans pitié.

Question 6. Dégagez l'intérêt historique du document.

Ce document, nous renseigne sur l'idée que les Athéniens
avaient de leur système politique et d'eux-mêmes. Ainsi,
Thucydide l'Athénien, par la bouche de Périclès,
donne une vision idéalisée de la démocratie de
sa cité alors en pleine guerre pour sa survie. Ce texte résume
bien les principes, les fondements du régime Athénien
du Ve siècle avant J-C, mais en masque les limites.
De même qu'il passe sous silence l'attitude outrageuse
impérialiste d'Athènes, une des principales causes de
la guerre du Péloponnèse.

Ce court passage ne doit toutefois pas nous induire en erreur, en
effet, on peut avoir l'impression que Thucydide est d'une grande
partialité, or en réalité, son livre est, de
l'avis de l'ensemble des historiens, d'une assez grande objectivité.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,85/5 - 13 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !