Naissance de la Démocratie

Au VIIe siècle avant notre aire, le pouvoir politique est exercé par les aristoï qui forment l'aristocratie. En 594 avant notre aire, Solon, le premier réformateur athénien fait adopter des lois qui interdisent l'esclavage pour dette, et surtout mette en place l'isonomie, c'est-à-dire l'égalité devant la loi (cosmos circulaire).  Au Vie siècle avant notre aire le régime politique a prit la forme d'une tyrannie (pouvoir autoritaire). A la fin du VIe siècle avant notre aire, en moins 507, la tyrannie est renversé. Clisthène, répartit les citoyens en dix tribus, chacune d'entre elles équitablement repartit. Lors des guerres médiques, Athènes est sauvée grâce à l'action de ses citoyens :

  • en 490 avant notre aire, à la bataille de Marathon
  • en 480 avant notre aire, à la bataille de Salamine.

Ils ont gagnés le droit de participer au gouvernement de la ville. On crée le mysthos, une indemnité versé au citoyens qui remplissent certaines fonctions afin de permettre même au plus pauvres de participer au gouvernement de la cité. Athènes devient une démocratie.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert>

Devenir citoyen à Athènes

Seuls les hommes peuvent devenir citoyens. Il faut être né de père citoyen et de mère fille de citoyens. Mais on peut  aussi perdre sa citoyenneté, en étant ostracisé (exiler pour 10 ans celui qui met en dangers la démocratie). Le premier devoir du citoyen est de défendre la terre de ses ancêtres, sa cité. A 18 ans le jeune athéniens, l'éphèbe, effectue son service militaire (2 ans), il devient ensuite citoyens. Les citoyens les plus riches sont les cavaliers, les moins riches les fantassins, hoplites (à pied) et les plus pauvres sont rameurs.

Les plus riches doivent payer un impôt de guerre qui sert à équiper pendant un an une trière. Le citoyen exerce son pouvoir civique en assistant au débat de l'Ecclésia. Les citoyens doivent également assister aux sacrifices et participer aux grandes fêtes religieuses de la cité comme les Panathénées. Participer aux dépenses de la cité est un honneur (liturgie). La religion est civique chez les grecs.

Le fonctionnement de la démocratie

L'ensemble des citoyens, le démos, exerce sa souveraineté en participant à l'Assemblé des citoyens, l'Ecclésia qui se réunit tous les 10 jours sur la colline de la Pnyx. La Boulé est composé de 500 citoyens, tirés au sort qui préparent les lois et contrôlent les magistrats.

Le tribunal de l'Héliée est composé de 6000 citoyens tirés au sort. Ils jugent les affaires privées au publiques. Les citoyens choisissent aussi des magistrats. Les magistrats les plus prestigieux sont les 10 stratèges. Ils commandent l'armée et dirigent la cité (Périclès en faisait partit)

Les non-citoyens

Les femmes de font pas partie du démos. Elles sont dépendantes de leur oncle et de leur mari. Leur rôle est d'épouser un citoyen afin de mettre au monde des enfants citoyens. Le gynécée est une pièce qu'il leur est réservées ou elles tissent ou cousent. Les hommes libres installés à Athènes mais étrangers sont les métèques. La plupart des métèques ont un rôle dans la vie économique de la cité : les artisans et les commerçants, ils participent à l'enrichissement de la cité.

Ils peuvent être soldats, faire des liturgie, participer aux grandes fêtes. Ils ne possèdent aucun droit politique et leurs droits civils sont limités. Ils ne peuvent ni posséder de terre, ni épouser des femmes filles de citoyens.  Les esclaves sont définit de manière négative : ce sont des hommes et des femmes non libres.

Ils n'ont aucune existence juridique et non aucuns droits. La loi athénienne interdit cependant de tuer les esclaves sans raison. Leur travail est cependant indispensable. Il permet au citoyen de se consacrer à la vie politique. Les esclaves peuvent être affranchis, c'est-à-dire obtenir leur liberté. C'est aussi pour avoir une clientèle.

La cité unie par les dieux et le théâtre

Il n'existe pas de séparation entre les affaires politiques et la religion. Un sacrifice et un prière ouvrent chaque séance de l'Assemblée. Les sacrifices doivent être accomplis devant tous les membres de la cité. Le terme de religion civique désigne les cultes rendus aux d.ieux considérés comme essentiels pour la vie de la cité. A Athènes les cultes les plus importants sont rendus à Athéna, déesse protectrice de la cité. Les femmes participent aux célébrations civiques.

Elles peuvent être prêtresse d'Athéna Polias, faire partie du groupe d'arrhéphores. Les jeux sportifs et le théâtre jouent également un rôle civique. Lors des Panathénées, des concours athlétiques célèbrent Ahténa : ceux sont les jeux olympiques. Les fêtes en l'honneur de Dionysos donnent lieu à des représentations théâtrales. Les tragédies jouent un rôle civique essentiel, montrant aux citoyens la grandeur de leur patrie, de ses combats. Les comédies d'Aristophane dénoncent  les travers de la vie politique et les défauts des citoyens.

A chaque début d'année ont lieu les panathénées et tous les 4 ans les Grandes Panathénées. La grande procession, conduite par les magistrats parcourt la ville, empruntant la voie sacrée qui traverse l'Agora et monte l'Acropole. Un grand voile brodé est offert à Athéna par des jeunes filles vierges. Un sacrifice est offert à la déesse suivi d'un banquet collectif, d'un concours de poésie et de jeux sportifs.

La procession s'achève au Parthénon. Ce temple est décoré d'une frise représentant les principaux moments religieux de la fête. Religion, fête, sport, art célèbrent ainsi l'unité de la cité autour de sa déesse protectrice Athéna.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,67/5 - 3 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !