La révolution Française et les expériences politiques jusqu'en 1851.

Une révolution est une rupture avec ce qui s'est fait fait auparavant, ce sont des expériences inédites dans tous les domaines : politques, économiques, socials et culturels.

Pour certains historiens, la révolution va jusqu'en 1815, elle englibe l'empire de napoléon.

Partie 1 : 1789 – 1790 : De nouveaux principes, la mise en place d'une monarchie constitutionnelle.

Comment l'ancien régime est-il renversé entre 1789 et 1791?

A) Les révolutions de 1789.

Il y la révolution des députés du tiers état : Louis XVI a convoqué les états généraux pour essayer de résoudre les difficultées importantes que connait la France ( la dette, les mauvaises récoltes, les guerres...).

Les députés du tiers états souhaitent un vote par tête. Le 5 mai 1789, à l'ouverture des états généraux, le tiers état constate que le vote se fera par ordre et qu'ils sont séparés de la noblesse et du clergé pendant les débats.

Le 17 juin 1789, les députés du tiers états se proclament assemblée national. Il s'agit d'une révolution car le tiers état prétend représenter l'ensemble de la nation, il ne tient pas compte des deux ordres privilégiés.

Le 20 juin juin 1789, c'est le serment du jeu de paume. Le roi a fait fermer la salle de réunion du tiers état qui se regroupe dans la salle de paume à Versaille.

Ils prêtent serment de ne pas se séparer jusqu'à ce que la France soit dotée d'une constitution.

Ctte constitution remet en cause le pouvoir du roi qui est normalement le seul à décider des lois.

Le 27 juins, Louis XVI accepte la création d'une assemblée national, il demande au clergé et à la noblesse de rejoindre le tiers état.

Le 9 juiller, l'assemblée national constituante est crée, c'est la fin de la monarchie absolue.

Il y a aussi la révolution du peuple de paris avec la prise de la Bastille le 14 juillet 1789. La Bastille symbolise le pouvoir absolue qu'on appel l'arbitraire royal, c'est également un dépôt de munition et les Parisiens décident de s'armer face aux menaces qui pèsent sur eux.

Il y a une violente crise économique, le prix du pain à flambé.

Louis XVI est inquiet, il a rappelé autour de paris et de Versaille des régiments. Il a renvoyé Necker, un ministe apprécié par la population.

Le 5 octobre 1789, il y a la marche des femmes sur Versaille. Elles souhaitent que le roi trouve une solution face aux prix et au manque de pain. Elles souhaitent également l'application de la D.D.H ( 1789).

Elles ramènent la famille royal à Paris, cette dernière sera surveillée au palais des tuileries.

Il y a aussi une révolution en provence qui a des conséquences nationales. En juillet-août 1789, c'est la "grande peur". Elle repose sur des rumeurs, des incompréhensions.

La population craint un complot des nobles en réponse aux réformes décidées par les députés du tiers-état.

Les rumeurs prétendent que les nobles ont armés des brigands pour massacrer les paysans.

Donc, les paysans attaquent les châteaux, ils brûlent les registres où sont consignés les impôts, les droits féodaux.

Le 4 août 1789, c'est l'abolition de tous les privilèges et d'une partie des droits ségnauriaux par l'assemblée constituante.

La société d'ordre est abolit, l'égalité de tous est proclamée, c'est une égalité en droit. Il y a une différence importante entre la théorie et la pratique en réalité, les nobles et le clergé conservent une partie de leurs droits.

Louis XVI est très réticent face à l'abolition des privilèges, il tarde à appliquer les décisions prises par l'assemblée constituante.

Il y a plusieurs révolutions parralèles en 1789, les évènements s'enchaînent, la révolution n'est pas planifiée, il y a plusieurs acteurs, plusieurs espaces.

A) L'installation d'une France nouvelle.

Sur quelles bases s'effectuent la reconstruction du système féodal et social de la France?

a) La D.D.H : l'affirmation de nouveaux principes.

La D.D.H a été proclamée le 26 août 1789 après 6 jours de débat.

Les auteurs sont des membres de l'assemblée nationale, "les représentants du peuple".

Le 7 juillet 1789, c'est la création de l'assemblée constituante et, le 4 août, c'est l'abolition des privilèges. Ce texte est une déclaration officielle. L'assemblée nationale veut réaliser une constitution, acceptée par tous. Elle se veut la représentante de la nation et de ses doléances.

Les deux femmes représentent la liberté ( chaine brisé, les ailes), l'oeil représente la raison, le triangle qui est équilatéral, l'égalité, les trois ordres sont égaux.

La D.D.H repose sur trois thèmes essentiels, les droits naturels de l'individu, l'organisation de la société conforme aux droits de l'homme et de l'existence d'un état de droit.

Droits naturels : Les libertées avec pour limite celles des autres, par la loi et l'égalité.

L'organisation de la société : il n'y a plus d'ordres ni de privilèges, c'est l'égalité civile.

Un état de droit, c'est la souverainetée de la nation, la séparation des pouvoirs, transparent de l'administration et des impôts.

La loi est l'expression de la volonté générale, les citoyens ou leurs représentants sont chargés de la définir, elle a pour fontion de protéger ou punir, elle n'est pas rétroactive.

La D.D.H exprime les souhaits des cahiers de doléances, elle est le mirroir inverse de la monarchie absolue et de l'ancien régime. Elle s'inspire de différents textes :

  • Déclaration d'indépendance des Etats-Unis.

  • Bill of rights.

  • Hubeas Corpus.

  • Philosophie des lumières.

Ce texte a une vocation universelle. Le roi est opposé à cette D.D.H mais il est contraint de l'accepter. Ce texte est essentiel, il pose les bases de la démocratie moderne, il a été complété au fur et à mesure et a servi de source d'inspiration pour les constitutions Française de 1946 et 1058 et pour la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948.

b) La constitution de 1789 met en place une monarchie constitutionnelle.

On peut parler de régime représentatif car les représentants de la nation sont élus. Il y a un suffrage censitaire et indirect, tous ceux qui payent les impôts peuvent voter.

Le roi dispose du pouvoit exécutif mais il est limité, il nomme les ministres, fait éxécuter les lois, il peut par contre bloquer l'application des lois grâce à son droit de vétaux. Il y a donc une réelle séparation des pouvoirs.

Où trouver un professeur histoire ?

c) Une nouvelle société.

Les libertés sont affirmées et garanties par la loi. La liberté de conscience est proclamée, le catholisisme n'est plus l'unique religion officielle.

Le 12 juiller 1790 est mise en place la constitution civile du clergé, les clercs deviennent des fonctionnaires élus et payés par l'état, ils ne sont plus nommés par le pape et doivent prêter un serment de fidélité à la constitution. L'état confiste les biens du clergé.

On assite à une nouvelle organisation de la société civile : une société plus égalitaire, plus libre mais, il y a des limites à l'application des principes de la D.D.H :

  • Les femmes ont l'égalité civile mais pas politique.

  • Il y a toujours des esclaves dans les colonies. Il n'y a pas de droit de grève ni la liberté d'association.

Les Français font l'apprentissage de la vie politique par l'intermédiaire des journeaux ( 335 titres à Paris et 400 en province). Ils sont de toutes les tendances, leurs contenus est surtout politique et on trouve des faits divers et des formes de publicités.

Les lectures publiques permettent l'accès des infirmations à tous.

Les députés craignent les débordements liés au dévellopement de la presse. La loi Touret est votée le 23 août 1791, elle condamne les provocations de désobéissance à la loin, la résistance aux pouvoirs publiques, la difflamation...

La population accède à la politique par l'intermédiaire des clubs et des sociétés populaires. Une populations assez nombreuses assiste également aux débats de l'assemblée.

C'est aussi le début de la division droite / gauche. Le 28 août 1789, on se regroupe à droite ou à gauche du président de séance pour voter pour ou contre le vétaux royal.

Il y a de nombreux scrutins en 1790 et 1791. En janvier et mars 1790, c'est l'élection des conseillés municipaux et en août 1791, on élit les députés de l'assemblée législative.

La France et les Français se transforment radicalement entre 1789 et 1791. Ils ont conscience de former une nation avec de nouvelles valeurs, institutiopns ( monarchie constitutionnelle avec 3 piliers : le roi, la loi et la nation).

Les principes affirmés dans la D.D.H ne sont pas complètements appliqués ( maintien de certains privilèges).

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,67/5 - 3 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !