La belle époque est une construction plus mémorielle qu’historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale. Ces années ont été identifiées ainsi à posteriori, dans les années 1920. Cette période d'avant-guerre était alors vue comme un paradis perdu, une ère d'insouciance et de prospérité dans une France à son apogée sur la scène mondiale.

èLes années 1900 constituent-elles véritablement l'apogée de la France contemporaine?

La France du début du XXème siècle est-elle le pays créateur, prospère et puissant que l'on décrit en se retournant vers le passé, après l'épreuve de la Première Guerre Mondiale?

I) Un modèle républicain stabilisé

En 1900, le régime est la IIIème République. La population s'épanouit-elle dans ce cadre politique?

Les débuts de la République

Caractéristiques du régime - plan institutionnel, livre p.141

Trois lois constitutionnelles remplacent une Constitution (texte unique) pour définir le fonctionnement du régime. Elles ont été votées entre janvier et juillet 1875.

Le processus fut d'autant plus long que la République a été proclamée le 4 septembre 1870, et le pays fut gouverné pendant 5 ans par des institutions provisoires.

-   régime démocratique. Suffrage universel masculin qui permet d'élire la Chambre des Députés, ainsi que le Sénat par l'intermédiaire d'élus locaux. La Chambre et le Sénat, rassemblés en une Assemblée Nationale, élisent le président de la république.

-   régime parlementaire : responsabilité du gouvernement devant le Parlement

-   députés élus pour 4 ans, Président pour 7 : ils peuvent être de couleurs politiques différentes.

Le président possède des pouvoirs importants : il dirige les armées, dispose seul du droit de grâce, promulgue les lois et en a l’initiative avec le Parlement, nomme le Président du Conseil.

En effet, ce régime est en réalité un compromis entre des républicains et des monarchistes qui pensaient pouvoir réinstaurer la monarchie.

ž La République a été proclamée mais pas admise d'emblée par tout le monde, certaines forces politiques ne souhaitaient pas un régime démocratique et libéral, mais une restauration de la monarchie.

Mars-mai 1871 : la Commune de Paris (livre p.138-139)

Certains parisiens ont montré qu'ils ne voulaient pas de la république modérée, de ce régime conservateur pas assez démocratique et libéral (voire libertaire).

Ce fut une insurrection, une tentative de sécession inspirée par des idées socialistes et anarchistes.

ž La Commune pensait se diffuser en province, et s'associer avec les autres communes de France pour gérer le territoire de manière non centralisée.

Fin tragique : assaut des Versaillais sur le peuple parisien.

Adolphe Thiers (monarchiste libéral) envoie les restes de l'armée française réprimer l'insurrection :  Semaine sanglante, la dernière de mai 1871

è Débuts difficiles pour la IIIème République

Un président monarchiste

Mac Mahon, président depuis 1873, échoue dans sa tentative de restauration monarchique. Il voulait mettre le comte de Chambord au pouvoir.

Les institutions françaises sont donc républicaines mais peuplées d'anti-républicains qui veulent réinstaurer la monarchie.

Mac Mahon se retire après une épreuve de force contre la Chambre des Députés. Au cours de la crise du 16 mai 1877, il dissous la Chambre. Il espère ainsi retrouver une majorité conservatrice. Malgré les pressions exercées sur la population et les républicains, ceux-ci sont réélus en octobre 1877.

Mac Mahon accepte la décision du pays, renonce à ses pouvoirs et démissionne en 1879 après la victoire des républicains aux élections locales et sénatoriales. La République est enfin assurée.

-> Election du républicain Jules Grévy en 1879

La "République opportuniste" : les modérés au pouvoir

Il aura fallut 9 ans pour que la république proclamée en soit réellement une dans les faits. Les premiers gouvernements sont appelés "opportunistes", car ils ont saisi chaque occasion pour renforcer la république, par la modération et les réformes progressives.

Jules Ferry, homme politique de premier plan, insiste sur l'importance de l'école non seulement pour éduquer la population mais aussi pour lutter contre le cléricalisme, en plaçant des instituteurs dans chaque communes pour propager l'esprit républicain : ambition politique

Malgré leur anticléricalisme, ces républicains modérés sont critiqués par les républicains les plus à gauche, qui dénoncent leur modération et leur manque d'imagination en matière économique et sociale. Le chef de file de ces radicaux est Georges Clemenceau.

Un contexte politique difficile : la République en crise (1885-1899)

Jusqu'à la fin du XIXème, le régime est discrédité par des scandales : affaire Dreyfus, scandales financiers, corruption (compagnie de Panama)

Impact négatif sur la popularité du régime, qui entraîne la naissance de l'antiparlementarisme.

Brillant officier polytechnicien d'origine juive, Dreyfus est accusé d'avoir fourni des renseignements militaires à l'Allemagne, acte de haute trahison. En 1894, l'affaire ne passionne pas encore la France.

Il est condamné au bagne, déporté en Guyane. En 1896, le ministère de la guerre se rend compte que Dreyfus est innocent. Esterhazy, un collègue de Dreyfus, est coupable. Cette erreur est relevée par le colonel Picquart, défenseur de Dreyfus, mais l'ancien supérieur de Dreyfus fabrique un faux courrier pour l'accuser de plus belle. Picquart sonne l'alerte en 1898, et l'affaire prend toute son ampleur. Zola publie une lettre ouverte au Président de la République. L'auteur encourt un procès et des poursuites judiciaires.

žPourquoi cette affaire passionne-t-elle Zola au point qu'il s'expose pour faire triompher la vérité?

Doc 2

Les personnes dénoncées par Zola sont de hauts fonctionnaires de l'Etat (hauts gradés, militaires ou personnalités importantes du ministère de la guerre)

Selon Zola, le lieutenant colonel Paty de Clam n'aurait pas voulut reconnaître son erreur judiciaire et, à cette fin, masqua l'innocence de Dreyfus. Le général Mercier n'aurait pas voulut faire éclater la vérité par couardise. Le général Billot aurait étouffé les preuves qu'il avait de l'innocence de Dreyfus dans un but politique et pour ne pas compromettre l'état major. La passion cléricale a motivé certains militaires ainsi que le refus de reconnaître leur erreur.

Cléricalisme = intervention de l'Eglise dans la vie publique – Eglise conservatrice

Mercier (1894) et Billet (1897) sont ministres de la guerre.

Les autres ont eu affaire directement à Dreyfus.

Paty de Clam est le supérieur de Dreyfus

Boisdeffre et Gonse sont les supérieurs de Paty de Clam.

Motivations :

-          politiques

-          corporatistes (réputation de l'armée, "l'arche sainte inattaquable"

-          cléricalisme (pôle conservateur, contre la République, qui préfère des régimes politiques où le principe d'autorité prime sur celui d'égalité, et aussi contre les droits de l'homme que promeut la république.)

+ Antisémitisme par les antidreyfusards (partisans de la condamnation de Dreyfus).

Dreyfus est le symbole de la division de la nation. Les dirigeants entendent affaiblir le pays en s'attaquant à l'armée.

La République radicale (1899-1914)

Juin 1899 - Politiquement, l'axe de la République se déporte à gauche

W. Rousseau forme un gouvernement de défense républicaine : modérés + radicaux + un socialiste (A. Mitterrand). La république penche à gauche. Des mesures très fermes sont prises contre les ligues mais aussi contre l'Eglise. En juillet 1901, une loi sur les associations autorise la création de toute forme d'association (politique) mais qui soumet à autorisation l'existence de toute association religieuse (congrégations religieuses) ž instrument de lutte contre l'influence de l'Eglise dans la société.

Près de 3000 écoles privées sont fermées. Cette loi donne la base légale à la formation de partis politiques modernes.

A ce gouvernement succède le Bloc des Gauches : 100 modérés (moins attachés à la question sociale), 200 radicaux. G = parti radical   ;   D = alliance républicaine

*Politique anticléricale menée par Emile Combes, prédisent du Conseil

Rupture avec le Pape après l'interdiction totale de l'enseignement religieux.

Rouvier, 9 décembre 1905 : loi de séparation entre les Eglises et l'Etat.

La religion est refoulée dans la sphère privée. La France n'a plus de religion d'Etat.

Question épineuse : inventaire des biens de l'Eglise. En 1906, l'Etat en prend une partie, ce qui suscite une réaction violente de la population : intervention de l'armée.

*La question sociale

On reproche aux radicaux leur incapacité à régler les problèmes sociaux. De plus en plus d'ouvriers demandent une amélioration des conditions de vie et de travail. Quelques mesures sont prises mais jugées insuffisantes ž1026 grèves en 1904, plus de 1300 en 1906 ;

Création de la CGT (confédération générale du travail) ; différente du réformisme (passer par les élections). Dans sa charte d'Amiens, le syndicalisme révolutionnaire est prôné, ce qui est symptomatique du caractère urgent du problème social.

Clemenceau "briseur de grève" : président du Conseil (1906-1909), il réprime violemment les grèves.

En 1906, les radicaux créent le ministère du travail, et tentent de faire passer une fois de plus une loi sur les retraites ouvrières, mais le Sénat fait obstruction jusqu'en 1910

L'impôt sur le revenu ne passe qu'en 1914

à En 1909, Clemenceau doit démissionner. Les modérés reviennent au premier plan.

Période d'avant 1914

Contexte international : les questions militaires prennent le pas (service militaire réduit à 2 ans en mai 1912 mais aussitôt rallongé à 3 ans en août 1913 car l'armée allemande à commencé un programme d'armement en janvier 1913)

Les socialistes, fédérés par Jean Jaurès, s'opposent au rallongement du service militaire. Jaurès défend des thèses pacifistes, sans être pour autant antimilitariste. Dans son ouvrage L'armée nouvelle, il défend l'idée d'un devoir militaire défensif fondé sur une armée populaire et démocratique.

žBut : ne pas envenimer les relations avec l'Allemagne avec le rallongement du service militaire.

Sur la scène française

Il récolte en juin 1913, grâce à une pétition, 700.000 signatures contre les 3 ans.

Sur la scène internationale

Ile se démène dans les congrès de l'Internationale Ouvrière, et cherche un accord avec l'ensemble des dirigeants, en particulier les sociaux-démocrates allemands.

žBut : mobiliser les ouvriers pour empêcher la guerre.

La débat tourne à l'avantage des nationalistes, grâce entre autres au rôle important de la presse, qui dramatise les crises avec l'Allemagne. L'école de la République est une école du patriotisme qui prépare les jeunes français à un effort de mobilisation.

Symboliquement, Jean Jaurès est assassiné la veille de la guerre, par le nationaliste Raoul Villain. Celui-ci n'écope que de 5 ans de prison, et c'est la veuve de Jaurès qui doit s'acquitter des frais de justice, ce qui montre le climat belliciste qui régnait à l'époque.

è Modèle républicain stabilisé du fait du consentement à la république et de la culture républicaine qui se répand dans le pays.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

II) Les contrastes économiques et sociaux de la Belle Epoque

A] Une économie en voie de modernisation

La France est une nation moderne, avec un bon taux de croissance économique après la Grande Dépression des années 1870. Elle est relativement dynamique bien que son taux de croissance soit derrière celui des USA, de l'Allemagne ou du Royaume-Uni.

Le potentiel industriel peut se diviser en deux catégories :

1.les vieilles industries qui s'essoufflent : le textile, en ralentissement, (bien que représentant 40% de la population ouvrière) et le charbon sont des secteurs qui stagnent

2.les industries de la 2nde génération qui tirent le pays vers le haut : chimie, métallurgie (la production de fer a été multipliée par 4 entre 1900 et 1914)  car la demande est accrue dans le domaine automobile : la production automobile se rationalise (1895 : 300 voitures/an ; 1914 : 107000 voitures/an). C'est un produit de luxe qui se démocratise.

- Secteurs de pointe : industrie culturelle, cinéma (Pathé, Gaumont)

- Aéronautique (beaucoup d'innovations)

à Le pays reste cependant fondamentalement agricole. En 1914, 22 millions de français vivent à la campagne, sur 40 millions, soit plus de la moitié.

Le monde rural (agriculture et artisanat) représente 50% du PIB nationale.

Cette agriculture prédominante est souvent d'autoconsommation, bien qu'un agriculture commerciale tende à naître : fruits, fleurs, légumes, vin, betterave à sucre

è La France reste assez archaïque de par cette autarcie du monde rural.

L'exode rural est important, à cause du surpeuplement des campagnes. Les petites exploitations sont très nombreuses : ¾ sont inférieures à 10 hectares, tandis qu'en ville l'industrie requiert beaucoup de main d'œuvre.

B] L'augmentation du niveau de vie

Bien que l'Allemagne présente de meilleures performances économiques, la France possède un niveau de vie globalement plus élevé. Il existe de fortes disparités : la classe ouvrière vit dans les conditions les plus difficiles, les banlieues sont sordides, il y a une pénurie de logements. A Paris, les familles ouvrières vivent dans 15/20 m².

La puissance publique tente d'améliorer les choses. La loi Siegfried (1894) met en place les ancêtres des HLM : les HBM (habitations bon marché).

Les familles vivent dans la misère, la demande de logement est très forte à cause de l'industrialisation et de l'exode rural.

Ce propos est nuancé par les classes moyennes et aisées, de plus en plus importantes du fait de la croissance économique et de l'urbanisation : elles représentent environ 5 millions de personnes, soit 1/8 de la population. Ces classes entrent presque dans la société de consommation. On voit apparaître et se développer les grands magasins, que Zola qualifie de "cathédrales du commerce". Le luxe se démocratise, l'abondance de production incite à l'achat.

Par exemple, la consommation de pain à tendance à baisser, concurrencée par celle de viande, en augmentation, qui représente ¼ des dépenses même dans les familles ouvrières.

Mais la consommation d'alcool est également importantes : dans les familles ouvrières, environ 15% du budget est consacré au vin.

è Certes, à la Belle Epoque les choses vont beaucoup mieux qu'au XIXème siècle, mais tout n'est pas en progression. La France reste assez archaïque pour la moitié de la population qui vit dans les campagnes, et dans les villes la classe ouvrière est défavorisée quant aux conditions de vie et de travail.

III) Le rayonnement de la France

A] Le rayonnement politique

La France est un pays puissant qui bénéficie encore de la grande époque révolutionnaire et napoléonienne, sur le plan des rapports avec les autres pays. Napoléon III en particulier a voulut diffuser les principes de liberté, égalité et fraternité contre les régimes autoritaires allemands (Prusse+Autriche)

Napoléon III et l'unification de l'Italie

Les victoires françaises sanglantes de Magenta et Solferino, en 1859, contre l'Autriche, ont contribué à l'unification de l'Italie (royaume de Piémont Sardaigne)

ž Au XIXème siècle, avec Napoléon III, la France reste dans la tradition de la Grande Nation pour "défendre les droits des peuples contre l'oppression monarchique".

La Royaume-Uni

C'est un pays libéral et démocratique, mais avec un cadre monarchique. Le monarque représente l'Etat, la Nation. Au XIXème, le RU est un farouche ennemi de la France.

Le RU n'a pas la même instabilité politique que la France, car son modèle politique n'a pas changé brusquement.

ž Ce pays est un pôle démocratique et libéral.

La Suisse est aussi une République, ainsi que le Portugal depuis 1910.

Sinon, l'Europe est surtout constituée de :

* régimes autoritaires (monarchies ou empires)

-          Russie rétrograde, de tradition autocratique. Le tsar a tous les pouvoirs

* régimes qui intègrent une dose de démocratie et de libéralisme

ex. L'Allemagne.

C'est un empire, dirigé par le roi de Prusse. Pour maintenir l'autoritarisme, le chancelier Bismarck introduit une législation sociale révolutionnaire, faisant bénéficier les ouvriers d'assurances maladies, chômage et vieillesse. ž ainsi, il sape les organisations socialistes (SPD)

à Pays avancé sur le plan social mais pas politique.

La  France et le RU, grands pays démocratiques, sont des modèles pour les habitants des pays autoritaires.

La France s'allie à des pays qui ne lui ressemblent pas

* Le RU : l'ennemi héréditaire devient allié, c'est l'Entente Cordiale

Ce retournement est du en parti à un ressentiment commun contre l'Allemagne.

* La Russie : alliance depuis 1893-94, alors que c'est un ennemi lors de la guerre de Crimée en 1850.

ž L'Allemagne est enserrée entre des alliés de la France.

L'apogée des Empires : l'empire colonial

La France exerce une influence sur le monde entier, grâce à ses 10 millions de km² d'empire colonial (20 fois la France), bien que les territoires soient peu peuplés (50,000 millions d'habitants). C'est le 2nd empire colonial du monde, loin derrière le RU (30 M km², 400 M habitants)

L'empire colonial français se divise en trois grandes fédérations :

-          L'AOF (Afrique occidentale française)

-          L'AEF (Afrique équatoriale française)

-          L'Union Indochinoise

Pourtant, la France a déjà eu un empire colonial, mais ceci était contraire à l'idéal révolutionnaire. Le pays revient cependant à la charge au XIXème, dans un élan impérialiste général.

La France avait l'intention d'en faire des territoires français, d'assimiler les indigènes et d'en faire des citoyens français, afin de répandre l'idéal républicain. Mais les habitants des colonies ont été exploités, ce qui a réveillé le nationalisme.

è Rayonnement politique fort par le biais de l'impérialisme, la présence politique française est établie un peu partout dans le monde.

B] Rayonnement culturel

A l'époque, la France est souvent vue comme la capitale des arts et des lettres. Paris, la "ville lumière", exerce une influence mondiale, car la capitale est à la pointe de la technologie. La première ligne de métro est inaugurée au moment de l'exposition universelle de 1900.

L'Exposition Universelle

Il s'agit d'une compétition pacifique de savoir-faire, dans lequel les pays exposent ce qu'ils savent faire de mieux en matière de sciences, innovations matérielles, culture, technologie.

Le Petit et le Grand Palais ont été construits en 1900 à cette occasion, pour accueillir les 83,000 exposants et 50 M de visiteurs.

Paris s'impose sur le plan culturel. On y trouve de nombreux savants et artistes de renom mondial :

-          Pierre et Marie Curie (Prix Nobel de Physique en 1903, de Chimie en 1911)

-          Monet, Manet, Pissarro, Matisse, Picasso…

Picasso est un espagnol né à Malaga, qui arrive à Paris à 23 ans. Il fréquente musées et artistes parisiens, et produits des œuvres dès 1906, qui font scandale.

On voit l'influence de "l'art nègre", ou des gens comme Picasso recherche l'inspiration.

Le cubisme permet de montrer différents aspects d'un objet sur une surface plane, en juxtaposant l'ensemble des perspectives.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !