La république de Weimar

La
défaite provoque une révolution en Allemagne. Le
mouvement prend naissance dans la flotte de Kiel. Il gagne peu à
peu toute l'Allemagne où les conseils se mettent en place.

Le
9 novembre, Guillaume II abdique et s'enfuit. La république
est proclamée deux fois : par le SPD Scheideman et le
spartakiste Karl Liebknecht.

Dès
l'origine, la division pèse sur le mouvement. Le SPD,
majoritaire, souhaite éviter une situation analogue à
celle de la Russie. Face à la radicalisation du mouvement et à
la poussée des spartakistes qui se transforment en parti
communiste, il s'attache, avec l'aide de l'armée et des corps
francs, à contrôler le mouvement : mise à l'écart
des conseils au profit d'une assemblée élue, 'semaine
sanglante' contre les communistes à Berlin, répression
en Bavière.

La
révolution échoue en Allemagne et les élections
à la Constituante, qui siège à Weimar, donnent
une majorité à une coalition composée du SPD,
des démocrates et du Zentrum catholique. Le poids des forces
conservatrices hostiles au nouveau régime reste important. Un
fossé profond se creuse entre socialistes et communistes.

Le
nouveau régime connaît des débuts difficiles. La
coalition parvient à un compromis sur le plan institutionnel :
une constitution libérale et démocratique est élaborée
mais le nouveau régime hésite entre système
parlementaire et système présidentiel.

Il
est surtout confronté à d'importantes difficultés
sur le plan intérieur. La situation économique est très
difficile à l'issue de la guerre. En 1923, l'occupation de la
Ruhr provoque un effondrement monétaire qui ruine les classes
moyennes et entraîne la poursuite de l'agitation sociale et
politique. Le traité de Versailles, rejeté par le pays,
provoque l'opposition des nationalistes.

La
vie politique est très agitée. Droite et extrême
droite multiplient les attaques contre le régime : assassinat
de responsables ayant accepté l'armistice (Erzberger,
Rathenau), tentative de putsch (Kapp, Hitler qui crée le parti
nazi). Le parti communiste (KPD) voit son audience s'accroître,
lance parfois des actions violentes (Ruhr, 1920, Saxe et Thuringe,
1923) mais, isolé, fait l'objet d'une répression
importante.

A
partir de 1924, la situation se stabilise. Une nouvelle monnaie
(Rentenmark) permet un rétablissement de la situation
économique. La croissance repart de façon remarquable.
Les infrastructures sont modernisées. La concentration
progresse (IG Farben). Mais la situation de l'agriculture reste
précaire et le poids des capitaux étrangers est
important.

Sur
le plan politique, Stresemann anime une politique étrangère
qui vise à la réintégration de l'Allemagne dans
la communauté internationale. Communistes et extrême
droite reculent.

Mais
l'influence du parti populiste et l'élection de Hindenburg à
la présidence du Reich, en 1925, montrent que cette
stabilisation se fait au profit de la droite et des forces
conservatrices. Une instabilité gouvernementale persiste. Né
de la défaite et de l'échec de la révolution, le
régime reste fragile.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert>

L'arrivée de Hitler au pouvoir

En
1918, la défaite militaire s'accompagne du développement
d'un fort courant nationaliste qui rejette le traité de
Versailles et rend la république de Weimar responsable de la
situation. Dans ce contexte apparaît en Bavière un
nouveau parti créé par Hitler, le parti nationale
socialiste (nazi). Fondé sur une idéologie raciste et
antisémite, violemment nationaliste, ce parti prend appui sur
une force paramilitaire, le SA, et prône un Etat fort
s'opposant aux communistes et à la démocratie. En 1923,
Hitler tente de prendre le pouvoir par un putsch. Son échec le
met dans une situation marginale mais il en profite pour organiser le
parti nazi sur toute l'Allemagne et il décide de parvenir
légalement au pouvoir. La crise de 1929 va lui en fournir
l'occasion.

Celle-ci
frappe l'Allemagne avec une violence particulière. La
production industrielle chute de moitié. Le chômage
touche classe ouvrière et couches moyennes. Il passe d'un
million et demi en 1929 à six millions en 1932. La politique
de déflation mise en oeuvre par Brüning est inefficace.

Reprenant
des thèmes anticapitalistes et antisémites, Hitler
cherche, par sa démagogie sociale et son nationalisme, à
séduire toutes les couches de la population. En même
temps, il se rapproche des milieux d'affaires. Avec les SA, il
multiplie les pressions violentes dans la rue contre ses adversaires
socialistes et communistes.

Les
élections de 1930 révèlent les progrès du
parti nazi qui devient donc le premier parti d'Allemagne. Alors que
l'audience des communistes s'accroît et que le régime
est de plus en plus déconsidéré, Hitler apparaît
comme un recours pour les couches moyennes frappées par la
crise et pour les industriels inquiets.

La
crise politique s'accentue. A l'élection présidentielle
de 1932, Hitler affronte Hindenburg au deuxième tour et
apparaît comme une alternative à ce dernier. Après
l'échec des ministères von Papen et von Schleider,
Hindenburg fait finalement appel à lui comme chancelier en
janvier 1933. Il constitue alors un gouvernement de coalition.

Le fascisme hitlérien

Très
vite, Hitler impose sa dictature au pays. Le Reichstag est dissout.
En février 1933, durant la campagne électorale,
l'incendie du Reinchstag, provocation montée par Goering, lui
permet de renforcer la répression contre les communistes et
d'obtenir les pleins pouvoirs.

Le
pays est mis au pas. Les partis politiques et les syndicats sont
interdits ou se dissolvent. Les libertés de presse et de
réunion sont supprimées. La répression se
développe et les premiers camps de concentration sont ouverts.

Le
30 juin 1934, lors de la 'Nuits des longs couteaux', Hitler conforte
son pouvoir en épurant le parti. Röhm, responsable des
SA, et d'autres chefs de l'aile gauchisante du parti sont arrêtés
et exécutés ainsi que certains dirigeants conservateurs
et catholiques. Le 2 août 1934, à la mort de Hindenburg,
Hitler devient Reichsführer et concentre tous les pouvoirs. Un
régime totalitaire se met en place.

Sur
le plan institutionnel, le Führer dispose de tous les pouvoirs
et dirige l'armée. Il s'appuie sur un parti unique et fait
l'objet d'un culte important.

Un
encadrement politique et idéologique se met en place dans le
pays : contrôle de l'enseignement, embrigadement de la jeunesse
dans les Hitlerjugend, propagande intense sous la direction de
Goebbels. L'appareil policier est renforcé. Les deux
instruments de cette politique de répression sont les SS,
véritable Etat dans l'Etat, et la police secrète, la
Gestapo.

Les
lois de Nuremberg mettent en place une politique antisémite.
En 1938, 'la Nuit de cristal' marque le début des persécutions
raciales.

Pour
relancer l'économie et soutenir ses revendications
nationalistes, Hitler instaure, avec le soutien de la grande
industrie, une politique dirigiste (plan de quatre ans) et entame le
réarmement du pays. Il s'attache à remettre en cause le
traité de Versailles et sa politique agressive conduit à
la guerre.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !