La révolution en Russie

1-1)
Une crise aiguë

En
1914, la Russie connaît une crise aiguë. Son économie,
l'argent agraire, reste archaïque malgré
l'industrialisation de quelques régions. L'aristocratie
foncière domine la société. La bourgeoisie est
récente, dépendante et politiquement faible. La masse
des paysans n'a pas accès à la terre. Une classe
ouvrière, peu nombreuse mais très concentrée,
fait son apparition et connaît des conditions de travail et de
vie très difficiles.

Le
régime tsariste, malgré des réformes après
1905, est autocratique. Il s'appuie sur l'Eglise orthodoxe, l'armée
et une bureaucratie puissante. Mais il se heurte à des forces
d'opposition diverses.

Les
libéraux (KD) veulent une transformation du régime.
Populistes (socialistes révolutionnaires) et marxistes
(mencheviks et bolcheviks) souhaitent un renversement révolutionnaire
du tsarisme. Divisés, réprimés et réduits
à la clandestinité, ils semblent peu influents.

La
guerre multiplie les difficultés économiques et
sociales. La crise politique s'accentue et la tsarisme est de plus en
plus isolé.

1-2)
De la révolution de Février à celle d'Octobre

En
mars 1917, une révolution spontanée doit tomber le
régime (révolution de Février). Un double
pouvoir se met en place : gouvernement provisoire et soviets.

Le
gouvernement provisoire, dominé par les modérés
(KD, socialistes-révolutionnaires, mencheviks) ne peut faire
face à la situation. Il assure l'exercice des libertés
démocratiques mais poursuit la guerre et en s'attaque pas au
problème agraire. La situation économique continue à
se dégrader.

Au
sein des soviets, les bolcheviks veulent une radicalisation de la
révolution. Le retour de Lénine, en avril 1917,
renforce leur influence malgré la répression qui les
frappe (journées de juillet 1917). Leur rôle est décisif
dans l'échec du putsch contre-révolutionnaire de
Kornilov. IL renversent le gouvernement de Kerenski en novembre 1917
(révolution d'Octobre).

Le
nouveau régime connaît des débuts difficiles. Les
bolcheviks proclament la paix immédiate, la terre des paysans,
le respect des nationalités, le contrôle ouvrier dans
les entreprises. Cependant, l'hostilité de leurs adversaires
et l'intervention des Alliés, mécontents de
Brest-Litovsk et inquiets d'une contagion révolutionnaire,
débouchent sur une guerre civile qui dure jusqu'en 1921.

Grâce
au soutient populaire, les bolcheviks l'emportent. Mais pour faire
face, le régime s'est radicalisé : création de
l'Armée rouge, d'une police politique (Tcheka), mise en place
du communisme de guerre et socialisation autoritaire de l'économie,
constitution de la IIIeme Internationale.

En
1921, les bolcheviks, devenus parti communiste, sont seuls au
pouvoir. La situation du pays est catastrophique : ruine économique,
épidémies, famine, tensions sociales et politiques
(révolte de Kronstadt). Lénine lance une nouvelle
politique économique (NEP) qui supprime les réquisitions
à la campagne et relance l'initiative privée. En 1922,
l'URSS, Etat fédéral et multinational, est fondée.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (12 avis)
Louis
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (23 avis)
Thibault
140€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (10 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (15 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (17 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert>

Les débats de la fin des années 1920

Lancée
en 1922, la NEP a permis un redressement du pays après la guerre civile. A la fin des années 1920, son bilan n'est pas
facile à faire. Les productions agricole et industrielle ont
augmenté, la situation démographique s'est redressée
et le niveau de vie a progressé mais on ne parvient pas à
dépasser les niveaux de 1913 et des blocages structurels
demeurent.

Les
paysans représentent toujours plus de 80% de la population. Le
sous-emploi et le chômage restent élevés. Les
techniques de production agricole évoluent d'autant moins que
l'industrie ne produits pas assez de machines pour l'agriculture. Les
prix industriels ne cessent de monter alors que les prix agricoles
stagnent ou régressent. Un marché libre dans une
économie étatisée provoque inflation et marché
noir. Le ravitaillement des villes demeurent difficile. La croissance
économique a été génératrice
d'inégalités sociales qui sont sources de
mécontentement dans la population. En 1926-1927, la croissance
est ralentie. La question d'une autre politique économique se
pose.

En
1924, Lénine meurt. Sa succession est marquée
par des affrontements qui reflètent des divergences
fondamentales quant à la façon de concevoir et de
construire le socialisme. Boukharine défend la NEP et
préconise une transition lente et en douceur au socialisme.
Trotski et Zinoviev (responsable de la IIIeme Internationale)
soutiennent au contraire accorder la priorité à
l'industrie lourde financée par des prélèvements
sur la paysannerie. Staline prend en main le parti dont il est
secrétaire général depuis 1922. Il 'invente' le
léninisme, culte du chef génial et infaillible dont le
corps est déposé dans un mausolée construit sur
la place Rouge. Il réorganise la police politique qu'il
utilise pour combattre ses adversaires dans le parti. De 1925 à
1927, allié à Boukharine, il élimine Trotski et
Zinoviev. Puis il lance la bataille pour le 'grand tournant' qui met
fin à la NEP. Il élimine Boukharine et assure son
propre pouvoir.

La mise en place du Stalinisme

Avec
le 'grand tournant', à partir de 1928, une planification
centralisée est mise en place. Les plans quinquénaux ont pour
objectif de donner à l'économie des structures
socialistes et de développer en priorité l'industrie
lourde. Il s'agit de rattraper en dix ans le retard sur l'Occident.

La
croissance de la productivité agricole paraît
indispensable pour réaliser une industrialisation rapide.
L'agriculture doit nourrir une population en augmentation et fournir
de la main-d'oeuvre à l'industrie. Staline estime nécessaire
de remplacer l'agriculture familiale traditionnelle par une
agriculture collective (sovkhoze ou kolkhoze). La brutalité de
cette collectivisation provoque des difficultés économiques
et sociales. Dans l'industrie, la priorité donnée à
l'industrie lourde s'effectue au détriment des industries de
consommation.

Alors
que les économies libérales s'enfoncent dans la crise,
l'URSS connaît une forte croissance (+250% en quatre ans dans
l'industrie) et devient la troisième puissance économique
mondiale. De profondes transformations ont lieu. L'exode rural
conduit à une croissance de 44% de la population des villes.
Des régions nouvelles sont industrialisées (Oural,
Sibérie occidentale, Asie centrale). Un effort considérable
d'alphabétisation est fait. La Constitution de 1936 consolide
le régime.

Ces
résultats s'accompagnent de tensions sociales et politiques
considérables. La collectivisation des terres aboutit à
une véritable guerre contre les paysans avec des déportations
et des exécutions qui touchent de cinq à dix millions
de personnes.

Pour
imposer cette nouvelle politique et trouver des responsables aux
multiples difficultés qui existent, on assiste à un
durcissement du régime et les purges se multiplient dans le
parti. Staline veut asseoir définitivement et sans partage,
son pouvoir. En 1934, l'assassinat de Kiriv sert de prétexte
au déclenchement de la terreur. La répression est
renforcée et les appels à la délation se
multiplient. En 1936-1938, des progrès publics, à
Moscou, décapitent le parti et l'armée. Staline, qui
est l'artisan et le bénéficiaire de cette terreur, fait
l'objet d'un culte important qui apparaît dans la logique même
du système stalinien.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !