CORRIGE BAC ES et L

Histoire - épreuve longue - le 18 juin 2010

SUJET N°3 : étude d'un ensemble documentaire

Première partie :

1°) La confrontation des documents révèle l’évolution des mémoires de la Seconde guerre mondiale , mais aussi leurs concurrences en France depuis 1945.

Le manuel d’Histoire de 1964 met l’accent sur la Résistance : mythe résistantialiste. On met en avant l’image d’une France résistante qui n’accepte qu’en apparence l’occupation. C’est cette  Résistance, notamment sous la direction de de Gaulle, qui va permettre à la France de figurer parmi les vainqueurs. Le manuel de 1997 prend en compte la vie des Français sous l’occupation et la politique de collaboration. Vichy n’est plus une parenthèse. Le document met également en lumière la politique d’exclusion de l’Etat français dont ont été victimes les Juifs en France. Vichy , par le travail des historiens, revient sous les feux de l’actualité.

2°) Dans le document 1, il s’agit de la mémoire résistante gaulliste. Nous sommes en 1964 .De Gaulle, l’homme du 18 juin 1940, est revenu au pouvoir depuis 1958. Il inscrit encore plus profondément la Résistance dans la continuité de l’histoire nationale. Le document 4 évoque une autre mémoire résistante, celle des communistes. Le PCF se présente en effet comme le parti des 75OOO fusillés, passant sous silence le pacte germano-soviétique. Le PCF , en 1945, de par son rôle dans la Résistance et par l’utopie qu’il représente est un parti puissant électoralement dans une France qui est à la recherche de nouvelles institutions.

3°)Le document 1 promeut l’image d’une France qui a été battue en 1940, mais qui grâce à la France libre de  de Gaulle , efface le traumatisme de mai 194O. C’est la victoire contre le nazisme qui est célébrée dans le document 3, grâce à  l’entente entre les Alliés ( Etats-Unis, URSS, GB).Le document 4 met en avant les morts de la Résistance et le sacrifice dont ont fait preuve les communistes.

4°) Dans le document 1, aucune mention n’est faite à propos  de la déportation des Juifs . L a mémoire juive est complètement éclipsée dans les années d’après-guerre ( les survivants ne sont pas entendus  ou ne veulent par témoigner). C’est plus tard que le processus de la Shoah va être mieux connu . D’autre part, un travail des historiens s’engage sur la responsabilité de Vichy ( Paxton et « la France de Vichy » ). Le régime de Vichy est alors analysé comme étant initiateur de la politique de collaboration et de la législation antisémite. De grands procès vont alors commencer dans les années 😯 et 9O et c’est en 1995 que le président de la République Jacques Chirac reconnaîtra la responsabilité de l’Etat français dans la déportation des Juifs , concourant ainsi à intégrer les actes du régime de Vichy et la Collaboration dans la mémoire nationale.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert !
Angelina
5
5 (14 avis)
Angelina
60€
/h
1er cours offert !
Rémy
4,9
4,9 (22 avis)
Rémy
40€
/h
1er cours offert !
Thibault
5
5 (22 avis)
Thibault
130€
/h
1er cours offert !
Aymeric
5
5 (19 avis)
Aymeric
27€
/h
1er cours offert !
Arnaud
4,9
4,9 (16 avis)
Arnaud
50€
/h
1er cours offert !
Manon
5
5 (16 avis)
Manon
35€
/h
1er cours offert !
Eloïse
5
5 (13 avis)
Eloïse
25€
/h
1er cours offert !
Diego
4,9
4,9 (9 avis)
Diego
30€
/h
1er cours offert>

Deuxième partie :

L’énormité du  bilan matériel et humain de la Seconde guerre mondiale frappe l’opinion dès 1945. Cet épisode tragique de l’histoire européenne et mondiale laisse une trace particulièrement profonde dans la mémoires des Français qui en ont été les acteurs et les victimes. Les Français cherchent à savoir  quelle place la Résistance,Vichy et la Collaboration peuvent occuper dans l’histoire nationale. Comment évoluent ces mémoires de la Seconde guerre mondiale en France depuis 1945 ?

I Une France résistante

1°) la France de la Libération et le mythe résistantialiste :

-mémoire gaulliste (doc1)

-mémoire communiste (doc 4)

2°) la France de de Gaulle à partir de 1958 :

-il insiste pour présenter la Résistance comme un tout . Elle a constitué la seule souveraineté et a perpétué l’existence de la République.

-De Gaulle se présente en rassembleur qui a incarné et défendu l’honneur national (doc1)

-Résistance extérieure (FFL)+ résistants de l’intérieur (FFI)+ rôle de Jean Moulin , unificateur des mouvements de résistance en France ( entrée au Panthéon en 1964 ). Donc une France massivement engagée dans le combat pour le maintien des valeurs démocratiques ( doc 3)

3°) aujourd’hui :

-mémoire toujours présente : lecture dans les lycées de la lettre du jeune militant communiste Guy Mocquet , fusillé comme otage en 1941 .

II La place de Vichy

1°) occultation :

-à la Libération, Vichy n’est que parenthèse peu glorieuse , qu’il faut oublier au plus vite (1951 : amnistie  à ceux qui ont été condamnés à l’indignité nationale  et à une peine d’emprisonnement inférieure à quinze ans)

2°) culpabilisation avec l’arrivée de nouvelles générations d’hommes qui n’ont pas connu l’occupation.

-1969 : mort du Général de Gaulle

-1971 : film « Le chagrin et la pitié » où l’on voit des interviews de témoins (pétainistes, collaborateurs , résistants)

-1971 : Pompidou amnistie un ancien responsable de la Milice (Paul Touvier)

-1973 : ouvrage de Paxton. Les travaux des historiens se multiplient et donnent une image plus complexe des Français de 1940 à 1944 , la grande masse de la population n’ayant été  ni résistante ni collaborationniste  cherchant avant tout à survivre( doc 2) .

III La mémoire du génocide des Juifs en France

1°) la mémoire de la Shoah :

- en 1956 , le film Nuit et Brouillard ne fait pas la différence entre les deux types de camps (concentration et extermination)

-1961 –1963 : procès Eichmann à Jérusalem qui marque l’apparition officielle de la mémoire juive (grand retentissement en France)

-1985 : film de Lanzmann « Shoah »

-dans le même temps, les études sur la Shoah ne cessent de progresser afin de répondre au négationnisme

2°) le rôle des grands procès dans l’évolution de la mémoire dans les années 8O-90

-Barbie, Bousquet,Touvier,Papon

3°) le devoir de mémoire en France :

-publication  des listes de déportés par Serge Klarfeld créant un véritable choc, mur des noms au Mémorial de la Shoah à Paris

-loi Gayssot en 1990 : interdiction de nier l’existence d’un crime contre l’humanité

-1995 : reconnaissance de la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs (doc 5) lors de la commémoration de la grande rafle du Vel d’Hiv.

-reconnaissance des Justes

Les mémoires de la Résistance, de Vichy et de la Shoah en France ont donc évolué depuis 1945 sous l’influence  du contexte national et international mais aussi du travail des historiens et de la reconnaissance publique.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !