Une frontière très fine

        Les Etats-unis et le Mexique sont deux pays limitrophes très différents l'un de l'autre, par leur richesse et leur niveau de dévellopement. Nous montrerons que la frontières américano-méxicaine est un espace à la fois ouvert et fermé. Or cette ouverture, sur certains aspects et cette fermeture, sur d'autres aspects, permettent bien de constater les inégalités qui existent entre les deux pays.

Des liaisons très présentes

     Les américains qui habitent près de la frontière, comme ceux de San Diego en Californie, vont dépenser leur argent du côté mexicain, à Tijuana, où les prix sont moins élevés et où ils peuvent faire des affaires. A l'inverse, des Méxicains passent tous les jours la frontière pour aller travailler aux Etats-Unis, où ils gagnent plus qu'au Mexique où ils vivent. Il y a ainsi plusieurs couples de "villes-jumelles" qui organisent leurs relations, de part et d'autre de la frontière,autour des échanges inégaux. De plus, du côté Mexicain de la frontière, il y a des zones franches qui accueillent des usines implantées par des étrangers, surtout des américains, appelées les maquiladoras. Ces usines permettent aux entreprises américaines de produire moins cher qu'aux Etats-Unis, et de vendre ensuite la production aux Etats-Unis, en payant des droits de douane très bas. Même si les maquiladoras sont moins attractives qu'avant, l'importance de la région transfrontalière a été augmentée par la création de l'ALENA en 1994.
Cet accord régional a consisté à faire baisser progressivement les tarifs douaniers entre les trois Etats d’Amérique du Nord, Canada, Etats-Unis, et Mexique. La conséquence directe a été un accroissement des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et le Mexique, ce qui a rendu l'espace transfrontalier encore plus actif et ouvert.

Des difficultés de franchissement

       Cependant la frontière n'est pas totalement ouverte. Les Américains la considère ouverte quand il s'agit d'échanges économiques et commerciaux, mais pas en ce qui concerne les migrations depuis le Mexique. En effet beaucoup de Mexicains, ou de Sud-Américains passant par le Mexique, fuient la pauvreté.
Ils sont attirés par l'ésperance d'une vie meilleure, et veulent tenter leur chance aux Etats-Unis.
Ils tentent de traverser la frontières au niveau des "villes-jumelles", là où les controles sont moins nombreux et où les échanges sont quotidiens.Mais ils doivent franchir de nombreux obstacles naturels ou installés par les Américains (fleuves, murs, brabellés . . .).
Les autorités américaines surveillent continuellement la zone, avec des moyens de plus en plus modernes, pour empêcher les migrations clandestines. Le passage de la frontière est d'ailleurs très dangereux pour les clandestins. Ceux qui ne parviennent pas à franchir la frontière s'entassent dans des bidonvilles.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide