Les frontières disparaissent-elles ?

L'effet séparateur des
frontières diminue
dans certaines régions, surtout
là où se créent des unions douanières
comme l'ALENA ( Accord de Libre Échange Nord Américain
) par exemple ou encore l'Union Européenne ( Qui est un projet
plus ambitieux qu'une simple union douanière ).

D'autre part, avec la
mondialisation, des flux grandissants
de marchandises, de
services, d'informations, de capitaux franchissent les frontières
et certains de ces flux échappent en partie aux contrôles
des états.

Par ailleurs, les frontières
apparaissent de moins en moins comme des obstacles aux activités
illicites
et criminelles des mafias transnationales :
trafics de drogue, de contrefaçons, blanchiment d'argent sale,
terrorisme même.

Enfin, parfois, on voit émerger
des régions transfrontalière
qui forment des
charnières entre états ( Comme la formation d'une
« Mexamérique » ou développement
des « eurorégions » au sein de l'Union
Européenne ( nées d'une volonté de coopération
et d'aménagement du territoire ) ).

Toutefois, si les états
ont largement ouverts leurs frontières aux échanges
commerciaux, ils ont en revanche, cherché à
maintenir un contrôle sur les flux migratoires.

Frontières et environnement

Les pollutions fluviales,
marines, des nappes phréatiques... ignorent les frontières
( Comme le nuage radioactif après l'accident de la centrale
Tchernobyl en 1986 ). La préservation de l'environnement
implique donc une coopération internationale.

La Conférence des Nations
Unies sur l'environnement et le développement de Rio en 1992 a
vulgarisé l'idée du « développement
durable » ; il s'agit de satisfaire les besoins humains
tout en gérant de façon raisonnable les ressources
naturelles afin de sauvegarder les intérêts des
générations futures.

Malgré cela, les
accords internationaux
conclus sur la limitation des émissions
de gaz à effet de serre ne sont pas signés par tous
les pays
. Les pays en développement considèrent
cette limitation comme une entrave à leur développement,
les États-Unis ( Premiers pollueurs de la planète avec
la Chine ) n'ont pas pris d'engagement.

Conclusion

La population mondiale se
répartit de manière très inégale à
la surface de la terre. De multiples facteurs, aux premiers rangs
desquels l'action de l'homme sur son milieu, expliquent cette
disparité.

De forts contrastes de richesse
et de développement modèlent la vie quotidienne des
populations et sont autant de lignes, de fracture entre les états.
Aussi, la réalisation d'un développement durable et
équitable est un des plus grands défis de l'humanité
pour le XXIe siècle.

Eurorégion
: Ce terme désigne une coopération ( des projets
communs ) en matière de développement entre des
régions de différents pays sous l'autorité de
l'Union Européenne.

Environnement
: C'est l'ensemble de ce qui nous entoure, constitué autant
par des éléments naturels ( sols, climats, eaux... )
que par des aménagements humains ( Villes, voies de
communications... ).

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide