L'Inde, "l'autosuffisance alimentaire"

Le défit de l'Inde est de lutter contre les risques de sous-alimentation et de la malnutrition or depuis 1985, la croissance de la production agricole est supérieur à la croissance de la population. Le pays est donc en situation "d'autosuffisance alimentaire", cependant il était encore dans une situation catastrophique en 1947 à cause de la famine. On s'aperçoit que malgré la diversité et l'abondance de nourriture en Inde "l'autosuffisance alimentaire" à des limites puisqu'un Indien sur 3 est encore mal nourrit. Le défit n'est donc pas totalement relevé.
En comparant le régime alimentaire indien et français on met en évidence les déséquilibre de l'alimentation en Inde et on retrouve l'idée de malnutrition. L'effort en matière de production agricole est surtout porté sur les céréales qui forment la base du régime alimentaire indien.
Les moussons rendent tout le territoire indien cultivable et les régions se spécialisent en fonction des conditions naturelles (ex: riz demande beaucoup d'eau + chaleur ; le millet est cultivable sur tous les sols même les plus mauvais.)

Une autosuffisance acquise grâce à la révolution verte

Qu'est ce que la "révolution verte" ?
Agriculture moderne qui vise à augmenter les rendements. C'est donc une intensification de la production. Cela à été obtenue par l'adaptation de techniques occidentales: l'irrigation, engrais artificiels, sélection des semances, pesticides pour tuer les parasytes, mécanisation.

Qu'elles sont les limites de cette "révolution verte" ?

  • Limites environnementales: pollution des eaux à cause des pesticides, épuisement des sols à cause l'irrigation.
  • Limites sociales: il y a des inégalités entre les régions et les paysans.
  • Limites financières: l'état investit massivement or c'est un projet qui coute cher donc celui-ci ce désengage vite face au prix.

Le pari non gagné de l'Inde, développer une agriculture durable.

L'Inde doit faire face à un nouveau défit alimentaire et mettre en place une 2ème "révolution verte". Il faut continuer à augmenter la production puisque la population augmente, sans détruire l'environnement: agriculture durable.
Plusieurs voix complémentaires sont possibles à l'avenir pour mettre en place une agriculture durable:

  • Les OGM dont l'impact sur l'environnement est encore mal évalué.
  • Des techniques traditionnelles qui ont fait leur preuves en terme de rendement et de respect de l'environnement = agriculture écosensible. (exemple: certaines variétées de céréales, irrigation au compte goutte, insectes)
  • Améliorer les techniques connuent actuelles. (exemple: la conservation des produits agricoles)

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,67/ 5 pour 3 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide