L'exemple de l'Inde

Comment le deuxième états du monde par sa population réussit-il à assurer sont auto-suffisance alimentaire?

Une autosuffisance globalement acquise

Dans les années 1960, la production agricole connait une forte croissance. Elles est plus rapide que celle de la population en 1985.

La quantité de nourriture disponible par habitans à donc augmentée. La qualité et la variété de la nourriture ne s'est pas forcément améliorée. Toute la société indienne ne bénéficie pas de ses progrès. L'alimention est très déséquilibrée ( mansue important de viandes, de protéines, de sucre...). La majeur partie de la nourrituresotn des céréales. Ils y a donc des carences, des maladies.

La révolution verte : l'intensification de la production agricole

Elle se caractérise par une forte croissance des rendements.

Rendements : c'est la quantité produite par unité de surface.

On a une agmentation de la production sans augmentation des surfaces cultivées. La révolution verte nécessite des amènagements et l'amélioration des techniques, un dévellopement de l'irrigation et une utilisation masive de pesticides, d'herbicides et d'engrais.

Il y a également un remembrement des terres ( regroupement des parcelles). Il y a des conséquences positives sur l'ensemble de la société et de l'économie : l'auto-sufisance alimantaire, l'amélioration des conditions de vie...

Les limites de la révolution verte

C'est une révolution agricole qui touche inégalement la société indienne. Elle profite aux grands propriétaires, les plus riches ont d'avantage de moyens techniques et donc d'avantages de possibilités de s'enrichir. Les berceaux de la révolution verte sont les espaces qui avaient les plus forts rendements. Il n'y a pas de large diffusion.

Il y a peu de changements dans la société, on peut remarquer toujours le fossé entre les villes et les campagnes et le système des castes n'a pas été remis en cause.

Cette révolution verte entraine des problèmes écologiques : pollution et dégradation des sols, pollution de l'eau et baisse des nappes phréatiques.

La question des O.G.M ( organisme génétiquement modifié) pose problème, ce sont des plantes dont le patrimoine a été modifié en laboratoire par l'ajout de gênes provenant d'un autre organisme vivant.

L'O.G.M est une plante stérile, elle ne peut pas se resemmer. L'objectif des O.G.M est d'accroitre les rendements, de les adapter à certains milieux naturels, leurs permettrent de résister aux maladies, aux parasites ou améliorer leur qualité gustative.

Il peut y avoir des effets néfastes sur l'environnement. Il peut y avoir une disparition d'une partie du patrimoine génétique de la planète. On ne connait pas les effets à long terme sur la santé humaine. Les O.G.M remettent en cause la diversité culturelle, on peut craindre l'uniformation des aliments, des goûts.

Les O.G.M impliquent une croissance de la dépendance des pays du sud par rapport aux pays du nord.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide