Les OGM et ce qu'ils apportent

 Les organismes génétiquement modifiés sont le plus souvent des plantes auxquelles

on a ajouté en laboratoire un ou plusieurs gènes étrangers à leur
espèce pour qu'elles puissent résister à des parasites (
Insectes... ), maladies ou à des herbicides.

→ Face à l'augmentation
de la population mondiale et aux limites de la « révolution
verte », les OGM ne constituent-ils pas l'avenir alimentaire de
la planète ?

La production de cultures
d'OGM augmente. On est ainsi passé d'un million d'hectares cultivés
en 1996 à près de 70 millions d'hectares en 2004. Les principales
plantes cultivées sur ces surfaces sont le soja ( 42% des surfaces
), le maïs ( 16% des surfaces ), le coton ( 7% ), le colza ( 4% ).
Il s'agit donc principalement de cultures destinées à
l'alimentation animale et humaine.

Les principaux producteurs
sont de loin les Etats-Unis avec les 2/3 des surfaces cultivées dans
le Monde. On trouve ensuite le Canada ainsi que des PED comme
l'Argentine ( 14% des surfaces cultivées ), le Brésil ( 3%), la
Chine & l'Inde ( 3% ).

Les OGM doivent permettent
d'augmenter la production agricole et de nourrir une population
mondiale croissante.

Ils sont peut-être une
réponse aux famines et plus généralement aux problèmes de
sous-alimentation qui frappent tout particulièrement les pays du
Sud. Il ne faut pas oublier qu'environ 800 millions de personnes ne
mangent pas à leur faim sur la planète.

Ces plantes résistent de
plus, aux maladies et aux parasites.

Les OGM vont procurer,
d'après la firme Monsanto qui en produit, une nourriture plus saine,
plus abondante, grâce à une augmentation des rendements.

Les cultures seraient moins
coûteuses, parce que moins « gourmandes » en pesticides
ou autres et donc favoriseraient un environnement plus sain.

Alors ? Pourquoi dans ces
conditions, les OGM suscitent-ils tant de craintes et d'opposition ?

Les risques

Les OGM vont aggraver les
inégalités entre paysans riches et paysans pauvres qui ne pourront
pas acheter les semences OGM.

Des firmes multinationales
très puissantes contrôlent la recherche, la production de semences
OGM. La dépendance du Sud et de ses paysans vis-à-vis de ces firmes
agroalimentaires du Nord risque donc de s'aggraver. C'est une
agriculture de plus en plus basée sur le profit et les grandes
firmes entendent bien contrôler la totalité du cycle de la
production agricole, depuis le champ du cultivateur jusqu'à
l'assiette du consommateur.

Les OGM risquent de ruiner
les pays du Sud lorsque les firmes qui les produisent pourront faire
pousser des cultures tropicales « hors-sol » dans les
pays tempérés du Nord, dans le but de se rapprocher des marchés de
consommation des pays riches et d'économiser des coûts de
transport.

Il existe un risque de
pollution génétique des plantes environnantes, et même des
mauvaises herbes qui pourraient devenir résistantes aux herbicides.

Les risques à long terme
pour la santé des consommateurs sont inconnus. Le caricaturiste
Plantu, associe les OGM à la « listéria » , au
« prion » responsable de la maladie de la « vache
folle » et à la « dioxine » très toxique. Il n'y
a pas eu assez d'études, on n'a pas assez de recul pour connaître
les conséquences des OGM.

Aussi, la contestation des
consommateurs est très fortes en Europe et tend à se répandre dans
d'autres pays.

Les firmes américaines
produisant des OGM ont le soutien du gouvernement américain qui fait
pression pour l'ouverture du marché européen.

Conclusion

Les enjeux commerciaux liés
aux biotechnologies sont colossaux. L'argument selon lequel les OGM
seraient favorables aux Tiers-monde semble discutable, d'abord parce
que la dépendance envers les pays du Nord serait accentuée, ensuite
parce que les petits paysans n'auraient pas les moyens d'acheter les
semences modifiées. Certains prévoient même le moment où les
grandes firmes agroalimentaire pourront faire pousser des produits
tropicaux à des latitudes tempérées, privant la plupart des pays
du Sud de leur principale source de devises et les conduisant à la
ruine économique.

Sans aller jusqu'à ce
scénario catastrophe, il apparaît bien que les OGM profitent à
leurs créateurs, c'est-à-dire ces grandes firmes multinationales,
en particulier américaines, dont l'objectif premier n'est pas le
bien-être de l'humanité ou la préservation de l'environnement mais
la recherche du profit. Aussi, tout en ne rejetant pas les
possibilités offertes par les pantes OGM, il convient d'avancer dans
ce domaine avec prudence...

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide