Le Sud désigne l'ensemble des PED (formant le Tiers Monde pendant la guerre froide.) Il s'étend sur 3 continents : L'Afrique (710 millions d'habitants), L'Amérique Latine (540 millions d'habitants) et L'Asie (3 milliards 580 mille habitants) à l'exception du Japon et des NPIA. Il comprend 187 états récents pour la plupart car issus de la décolonisation.

Ensemble, les états du Sud ne disposent que de 20% du Revenu Mondial pour 85% de la population mondiale. C'est donc un monde pauvre par différent au monde riche et développé du Nord (80% des richesses mondiales).

Mais aujourd'hui, tracer la limite Nord/Sud pose problème car des pays du Sud réussissent mieux que des pays du Nord (Ex : Chine par rapport à la Russie), certains pays du Sud sont Passés au Nord (Ex : Les 4 dragons.) Il faut parler de Sud au pluriel tant les situations sont diverses.

  • Y-a t-il encore des points communs entre les PED ?
  • Comment se manifeste le sous développent du Sud ?
  • Combien peut-on distinguer de Sud différents ?
  • Comment s'explique cette diversité ?
  • En quoi l'exemple du Brésil reflète-t-il les problèmes du Sud ?

L'unité du sud : les trais communs

Le sud moins développé que le nord

  •  Le PIB/Hab., p.p.a. (parité de pouvoir d'achat). Le produit intérieur brut = la somme des richesses produites par toutes les entreprises (nationales ou étrangères) se trouvant dans le pays.
  • Le PIB/Hab. = moyenne permettant des comparaisons entre les pays de taille et de populations très diverses à condition que le coût de la vie soit comparable d'où l'utilité de la p.p.a.
    Ex : Inde = 2000-6000 de PIB/hab. p.p.a (par an) Europe = 18000
  • L'espérance de vie dans le Sud est plus faire (environ 75 ans dans le Nord et environ 70 ans en Amérique latine, Afrique Du Nord, Asie Orientale.)
  • Le taux de mortalité infantile, nombre de décès d'enfants âgés de moins d'un an pour 1000 naissances. (France : environ 10‰ ; Nord : 8‰ à 10‰ jusqu'à 100‰ en Afrique noire)
  • L'éducation : le taux d'alphabétisation des adultes est inférieur au Sud. Il est supérieur à 95% dans le Nord ( jusqu'à 80% en Amérique latine et en Asie Orientale mais inférieure à 50% en Afrique)
  • L'indice de Fécondité : Nombre de Femmes en l'age de procréer (de 15 à 45 ans.) Pays du Nord ts inférieur à 2,1 enfants/femme sauf les Etats Unis et la France (Chiffre nécessaire pour le remplacement des générations.) Dans les pays du Sud, très souvent on retrouve + de 2,1 enfants/femme.

(Particulièrement élevé en Afrique noire = 6/7 enfants par femme, Asie du Sud = 3, Amérique lat. = 2,7 sauf cas particulier de la Chine = 1,8 ->po. antinataliste.)

=> plus les Femmes sont alphabétisées, moins elles ont d'enfants.

Les populations dans les pays du Sud sont très jeunes (environ 25 ans en moyenne.)

D'après IDH, le critère synthétique de l'ONU

3 critères pour l'IDH :

  •  Le taux d'Alphabétisation.
  • Le PIB/Hab
  • L'espérance de Vie.
  • Le + élevé = Norvège (0.956) (p. 269)
  • Le – élevé = Sierra Léone (0.273)
  • Moyenne des pays du Nord  0.9

Des PED  0.66 : L'Amérique latine est + développée que L'Asie du Sud-est puis L'Asie du Sud & L'Afrique sub-saharienne.

Le développement est le processus long qui permet à une société de satisfaire les besoins de la majorité de la population.

->le sous-développement du Sud signifie donc qu'une grande partie de sa population ne peut pas satisfaire ses besoins.

Le Sud est encore le monde de la pauvreté

Comment mesurer la pauvreté ?

Le seuil de pauvreté extrême

C'est à dire moins de 1 par jour, soit 1,1 milliards de personnes soit 21% (de la pop du Sud.)  Les plus pauvres sont les plus nombreux en Asie du Sud. Mais L'Afrique noire est l'espace le plus concerné par la pauvreté (près de 50%)  =>La pauvreté a reculée spectaculairement en Asie mais a augmenté en Afrique noire depuis 1980.  -Avec L'IPH = indice de pauvreté humaine synthétique de l'ONU : calculé à partir : # du risque de mourir avant 40 ans <ul>  	<li>du % d'analphabètes</li>  	<li> du non-accès à l'eau potable</li>  	<li>du tx de malnutrition chez les enfants de - de 5 ans</li> </ul> <h3>Les effets de la pauvreté</h3> Etre pauvre dans un PED, c'est être privé : <ul>  	<li> Du droit à la santé</li>  	<li>Du droit à l'éducation</li>  	<li>Du droit au travail</li> </ul> <h3>La pauvreté et la santé</h3> Survivre dans les PED c'est : <ul>  	<li>Souffrir de carences alimentaires.</li> </ul> La Faim concerne 840 millions de personnes ( ¼ de la population en Afrique moire, quasiment pareil en Asie du Sud, 13% en Amérique latine.  ->Risques de maladies majeures <ul>  	<li>Ne pas avoir accès à l'eau potable : 1 sur 5 dans le Sud (surtout en Af. N.) dans la plupart des cas (50%) est dû au fait que l'eau est très éloignée.</li>  	<li>Risquer les maladies infectieuses : par l'eau (non potable voir p. 282) qui fait des ravages, la tuberculose, le SIDA (reg. la + touchée, la + pauvre = Af. N. et Asie du S.)</li>  	<li>Ne pas avoir accès aux soins médicaux.</li>  	<li>Par manque de médicaments (les PED n'achètent que 11% des médicaments vendus dans le monde, ils n'ont pas les moyens.)</li>  	<li>Ne pas avoir accès aux moyens de contraceptions.</li>  	<li>Se réduire à vendre son sang ou un de ses organes pour soigner les riches.</li> </ul> Etre pauvre c'est être en mauvaise santé et donc avoir une capacité de travail réduite. <h3>La pauvreté et le travail</h3> Selon l'OIT (organisation internationale du travail) 1/3 de la population active mondiale se trouve soit au chômage soit en « sous-emploi ».  Les pauvres ne peuvent survivre que par le travail informel. (Travail au noir) Ce sont des travaux précaires très aléatoires, très peu rémunérateurs, plus faciles à trouver dans les villes que dans les campagnes (exode rural massif.)  L'esclavage, le travail forcé ou la corvée existent encore et frappent les plus pauvres (Asiatiques->Paris)  =>Le travail des enfants est indispensable à la survie de la famille : 250 millions d'enfants travaillent au moins travaillent et un enfant qui travaille ne va pas à l'école. <h3>La pauvreté et l'éducation</h3> Malgré les progrès relatifs de l'alphabétisation, jamais les analphabètes n'ont été aussi nombreux sur la Terre du fait de la croissance démographique. ¼ de la population analphabète est essentiellement localisée dans le sud.  Ils sont plus nombreux à la campagne qu'a la ville et sont le plus souvent des  que des  (2/3 pour 1/3.)  Ex : Maroc ->75% des ruraux sont analphabètes contre 37% des citadins. (les  sont privilégiés)  L'éducation et particulièrement celle des filles est la condition du développement.  =>La pauvreté enferme les familles pauvres dans un cercle vicieux  (pas d'éducation->pas d'emploi->ne peut pas faire vivre la famille->obligé d'accepter des boulots précaires…) <h3>Des records d'inégalité</h3> <ul>  	<li>Indice Gini (Exprimé de 0 à 100.) : Mesure les inégalités des revenus à l'intérieur d'un pays. On considère que les inégalités sont fortes quand l'indice  50. Pour le monde : 67 (moyenne)</li>  	<li>Entre  &  : Statut inférieur des , exploitées partout, parfois même, le sacrifice des filles (Asie Du Sud, Chine…)</li>  	<li>Entre les Minorités et les majorités : Ex : Amérique latine, les indiens sont minoritaires/ Af. S, les Noires sont minoritaires/ Les Kabyles en Algérie/ Les Kurdes en Turquie …</li>  	<li>Entre riches & pauvres : PED caractérisés par une classe éco très faible ; bidonvilles proches des quartiers luxueux.</li>  	<li>Entre ruraux & citadins : Ruraux paraissent plus défavorisés (éloignés des services de santé, de l'éducation, emploi…)</li> </ul>   <h2>Le Sud subit une urbanisation rapide non maîtrisée</h2> <h3>L'explosion de la population urbaine</h3> Elle est due à deux facteurs : <ul>  	<li>L'accroissement naturel (tx. de nat. - tx. de mort.) : +2,6% en Af. ; +1,5% en Asie & Amérique Lat. (même si le tx. de nat. baisse partout, il reste encore élevé et le tx. de mort. baisse fortement en raison de la jeunesse de la population.)</li>  	<li>L'exode rural : (sauf en Am. Lat.) : il est terminé, la pop urbaine est de 77%. Ils'accélère en Asie et en Af. où les taux d'urbanisation restent très faibles (35 & 38 %)</li> </ul> => la Majorité des habitants du sud sont encore ruraux (sauf Am Lat.).  La population Urbaine  plus vite que l'ensemble de la population.  Il y a déjà plus de 2 Milliards de citadins dans le Sud (plus de deux fois plus qu'au Nord) et ce chiffre va double d'ici 2025. <h3>L'explosion des mégapoles du Sud</h3> Ce sont les grandes villes quoi profitent le plus de cette croissance  (->métropolisation) Ex : Tokyo n°1 dans le Monde.  Sur les 30 premières mégalopoles (+ de 7,2 millions d'hab.), 22 sont au sud. <ul>  	<li>6 en Am. Lat. (Sao Polo 19 millions, Mexico 18,9 millions...)</li>  	<li>7 en Asie Orientale (sans compter Séoul, Tokyo, Osaka...) dont 4 en chine où le gouvernement tente d'empêcher les ruraux de s'installer en ville.</li>  	<li>6 en Asie du Sud qui connaissent la croissance les plus explosives : de 1995 à  2004, Dhaka (Bengladesh) à gagné 6 millions d'hab. supplémentaires, passant du 16ème au  6ème rang mondial.</li>  	<li>2 en Af. Lagos au Nigeria bat ts les records d'explosions urbaines depuis 10 ans (+7,2 % par an/ +4,2 millions d'habitants) et le Caire en Egypte.</li> </ul> ->une telle explosion ne peut pas être maîtrisée.  Les nouveaux arrivants s'installent dans les bidonvilles à la périphérie ou dans les zones à risques près du centre.  1 milliard à 1,5 milliards de citadins vivent aujourd'hui dans un bidonville. (ph. p. 260,4,5)  => L'urbanisation n'est donc pas un signe de développement, mais un transfert de la pauvreté des campagnes vers les grandes villes où elle se retrouve plus « concentrée » et donc plus dangereuse.    <h2>Le Sud est dépendant du Nord</h2>   <h3>Une dépendance agro-alimentaire</h3> L'autosuffisance alimentaire est atteinte globalement en Amérique lat. et en Asie.  Chaque hab. pourrait théoriquement disposer des 2700 calories par jour nécessaire selon la FAO. (ce qui n'exclue pas la malnutrition des plus pauvres : c'est encore une moyenne.)  Performance remarquable car la population a doublée depuis les années 60.  Elle a été atteinte en Asie surtout grâce à la « révolution verte », fondée sur les engrais, les semences, les pesticides et l'irrigation.  Ces semences chères sont produites principalement par le Nord.  Aujourd'hui la «  révolution verte » atteint ses limites (certains gouvernements négligent de plus en plus l'agriculture) et la Chine comme L'Inde misent sur les OGM (tout comme le Brésil) produits au Nord. La Chine est contrainte d'importer des céréales car sa population continue à augmenter mais l'urbanisation détruit la surface agricole.  L'Afrique subsaharienne est très dépendante car elle ne produit que 2255 calories/hab. et sa population augmente beaucoup plus vite que sa production agricole. Donc les importations et l'aide alimentaire sont indispensables. <h3>Une dépendance technologie</h3> Le Sud ne maîtrise pas en général les hautes technologies. Le Sud doit donc importer les produits manufacturés à haute valeur ajoutée, l'ingénierie et les services les plus coûteux, acheter les brevets, … <h3>Une dépendance financière</h3> Le sud a besoin des IDE (investissements direct à l'étranger) du Nord pour se développer.  Mais le Nord investit dans le Sud que moins d' ¼ de ses capitaux et prioritairement dans 15 états d'Asie orientale et d'Amérique latine.  Les PED sont donc obligés de s'endetter (leurs dettes globales extérieures ont été multipliées par 20 en 30 ans.)  En volume, l'Amérique latine est la plus endettée, l'Asie du sud la moins endettée. (car aucun prêt)  Mais en % du PNB (ce qui permet de connaître la capacité à rembourser) le classement change : la dette de l'Afrique subsaharienne = 68% de son PNB = sa dette est la plus lourde, celle de l'Amérique latine = 42%.  => Les créanciers prêtent plus facilement des capitaux à l'Asie qu'a l'Afrique qui paraît insolvable.  En Afrique subsaharienne, le remboursement des dettes chaque année est largement supérieur aux dépenses sociales du pays.  L'endettement est donc un frein au développement.  Les pays incapables de rembourser tombent sous la tutelle du FMI et de la Banque Mondiale qui leur imposent de réduire encore leurs dépenses d'ou l'augmentation des problèmes du pays.  L' APD (Aide Pour le Développement) du Nord est donc encore indispensable pour de nombreux PED qui ne survivent que grâce à elle.  Mais contreparties éco/po. qui augmentent la dépendance des PED à l'égard des principaux donateurs (EU/Japon/Fra/R-U)  Cette aide est souvent détournée en raison d'une corruption. <h2>La diversité des Suds</h2> <h3>Combien de Suds ?</h3> <h4>Une typologie spatiale</h4> Dans la course au développement, L'Amérique lat. est en tête suivie de L'Asie orientale qui progresse très vite aujourd'hui, puis L'Afrique du Nord et le Moyen Orient.  L'Afrique Subsaharienne et L'Asie du Sud semblent les plus mal parties.  =>Ce classement ne permet pas de montrer toute la diversité des Suds. <h4>Une typologie économique</h4> 5 catégories de PED : <ol>  	<li>Un sud puissant : 3 géants démographiques : Inde, Chine, Brésil</li>  	<li>Un sud formé de pays émergents, NPI à forte croissance éco, inégalement développés mais en progrès. Ils forment « les pays ateliers » : grande partie de L'Amérique latine, Afrique du Sud, du Nord.</li>  	<li>Un sud riche en pétrole mais mal développé parce que les revenus du pétrole st monopolisés par quelques familles.</li>  	<li>Un sud au développement incertain : la majorité des PED.</li>  	<li> Un sud marginalisé cumulant toutes les difficultés : les PMA  50 états</li> </ol> <h4>Des écarts qui se creusent depuis 30 ans</h4> Dans les années 50-60, le tiers-monde sort de la colonisation également sous développé.  3 causes majeures de différenciation apparaissent dès les années 70 : <ol>  	<li>les chocs pétroliers de 1973 à 1979 (les pays du sud pétroliers vont augmenter par 5 le pris du baril de pétrole.) Ils avantagent les pays pétroliers et appauvrissent les PED sans pétrole. =>Les PMA apparaissent des 1970 ( 49 états, essentiellement en Afrique Subsaharienne.</li>  	<li>la mondialisation qui s'accélère, favorise quelques PED qui deviennent des NPI, surtout en Asie Orientale : les 4 dragons décollent dès les années 70 et les tigres (Philippines, Thaïlande, Malaisie…) dès les années 80.</li>  	<li>les politiques de développement de chaque état. ->Tout le monde a progressé mais + ou -.</li> </ol> Les dragons (Singapour, Taiwan, Hong Kong…) passent en tête au point que dans les années 90, ils basculent dans le Nord.  L'écart se creuse entre les pays émergents (Chine, Inde, Brésil…) et les PMA concentrés essentiellement en Afrique Subsaharienne. <h3>La diversité des politiques de développement</h3> <h4>Qu'est-ce qu'une politique de développement ?</h4> C'est l'ensemble des mesures prises par le gouvernement d'un des PED pour développer le pays (ce qui suppose une évaluation très précise des ressources, des besoins… .)  Tous les PED n'ont pas adopté une politique de développement.  Les PMA se sont souvent contentées d'exporter leurs produits (bruts, agricoles, pétroliers…) pour pouvoir payer les produits manufacturés. On prolonge ainsi l'échange inégal de la colonisation.  Pour le plus grand profit des élites locales qui ont remplacé les colons et celui des FTN du NORD.  Ceux qui ont adopté une politique de développement ont choisi comme priorité l'industrialisation, sacrifiant l'agriculture (et paysans aussi, hors ils représentent les ¾ de la population.) <h4>Les stratégies d'industrialisation</h4> ->Le rôle de l'état est essentiel dans ts les cas (drame des PMA car absence de l'état) : Congo, Nigeria, Soudan, …  Le problème est d'abord politique.  -> Il n'y a pas de modèle miracle de développement (les populations sont souvent sacrifiées) mais de multiples stratégies. Il semblerait qu'aujourd'hui, celles des NPI D'Asie soit plus efficaces. <h3>Du développement ou du mal développement</h3> <h4>La vulnérabilité aux crises</h4> En Asie Orientale, une crise monétaire en 1997, a provoqué une crise boursière et industrielle qui a touché la Corée du Sud, Hong Kong, et Les Tigres.  En Amérique lat. L'Argentine qui a une classe moyenne très imp. et un IDH assez élevé, en 2002, elle subit une crise très grave -> 60% de la pop. est passée en dessous du seuil de pauvreté (1/jrs), la situation s'améliore depuis peu.

Un développement durable ?

Il se fait sans le soucis de l'environnement. (Ex : Chine qui est le 1er émetteur de Co2 avec les Etats Unis.)

Un développement qui aggrave les déséquilibres

  • Chine : contraste énorme entre Chine littorale (bien intégrée dans la mondialisation) et la Chine intérieure (bcp + pauvre et renfermée sur elle-même.)
  • Inde : contraste entre ses 300 millions de pauvres et l'essor des hautes technologies
  • Moyen-Orient : pays pétroliers du golfe persique -> pop. misérable et à coté de ça, dans le désert on retrouve des stations de ski, des terrains de golf, des centres commerciaux…
  • Grandes métropoles : d'un coté le CBD -> quartiers d'affaires et de l'autre les bidons villes.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide