Un espace immense et nordique

Avec 17 millions de km2, la Russie est le plus grand pays du monde (plus de 30 fois la France). Les distances sont considérables : entre l'ouest (Saint Pétersbourg) et l'est (Vladivostok), il faut parcourir 14000 km, soit 8 fuseaux horaires, 8 heures de décalage.

Ce pays est "a cheval" sur l'Europe et l'Asie. Un quart du pays se trouve au nord du cerlce polaire arctique et 40 % du territoire a le sol gelé en permanence, ce qui interdit toute agriculture. La Russie est donc un pays au climat très contraignant, très rigoureux, avec des hivers très longs et très froids.

Un pays faiblement et inégalement peuplé

Alors que la Russie est le plus grand pays du monde avec 142 millions d'habitants, elle n'est qu'au 7ème rang mondial pour la population. Sa densité est très faible : 8 habitants par km2. La population est très inégalement répartie : en effet, 80 % des Russes vivent en Europe, à l'ouest de l'Oural. Cette inégalité s'explique par les conditions climatiques très sévères en Sibérie et par l'histoire de la Russie car ce pays est né dans la région de Moscou.

Depuis 1990 et la chute de l'URSS, dictature communiste, le niveau de vie de la population s'est effondré et la vie quotidienne est devenue très difficile. La natalité s'est effondrée tandis que la mortalité a explosé. Désormais, la population russe baisse.

Une immensité mal maîtrisée

La Russie regorge de ressources naturelles : hydrocarbures (pétrole et gaz), charbon, minerais de tous la métaux, uranium, bois, hydroélectricité, diamant. L'abondance est telle qu'elle a souvent entraîné le gaspillage et la dégradation de l'environnement, les pollutions. Ces ressources se trouvent aujourd'hui en Sibérie, à l'est, loin des foyers de population.

Or, les communications restent difficiles en Russie à cause des distances considérables et du climat. Les transports n'arrivent pas à surmonter toutes ces difficultés et restent insuffisants.

L'organisation de l'espace russe

Au coeur de la Russie : à l'ouest de l'Oural

Le coeur de la Russie, c'est d'abord Moscou et sa région avec environ 10 millions d'habitants, c'est la plus grande ville du pays et même d'Europe. C'est la capitale politique (le Kremlin) mais aussi économique, industriel et culturel. De Moscou partent toutes les décisions. Le coeur, d'est aussi le nord-ouest et la ville de Saint Pétersbourg.

Cette ancienne capitale se développe par se position géographique, porte ouverte toute l'année sur l'Europe, et par son patrimoine exceptionnel (musée, capitale culturelle). Les régions du sud-ouest, le grenier à grains russe, grâce à ses sols très fertiles et au climat moins rigoureux notamment autours de la mer Noire, ces régions nourrissent toute la Russie.

Les périphéries de la Russie

La bordure Pacifique se développent autour du port de Vladivostok, terminus du Transsibérien et débouchée vers les voisins asiatiques : la Chine, le Japon... Les marges froides restent presque vides. Les régions les plus septentrionales de la Sibérie restent quasiment vides malgré l'exploitation des ressources naturelles.

La bordure du Caucase est en crise. En effet, cette région est habitée par des peuples très différents des Russes, souvent musulmans, et qui réclament leur indépendance. Certains peuples comme les Tchétchenes sont en guerre depuis plusieurs années.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide