Un archipel du Pacifique

Le Japon est un archipel de plus de 3000 îles dont les 4 principales sont Hokkaïdo, Honshu, Shikoku et Kyushu. Le territoire japonnais est deux fois plus petit de la France et très montagneux.

Le plus vaste espace japonnais est donc constitué par la mer avec une ZEE très étendue constituant une source de désaccord avec ses voisins sud-coréens et russes. Les climats sont variés :

  • Le nord et la côte de la mer du Japon sont plus froids et subissent les vents sibériens en hiver.
  • Le sud est plus chaud avec un climat sub-tropical.

Un territoire très contraignant

Le Japon est une terre à haut risque avec plus de 1500 séismes annuels qui peuvent provoquent de grave destructions (ex : Kôbe en 1995).

Ils peuvent aussi causer des éruptions volcaniques ou des tsunamis (quand ils sont sous-marins). Le risque climatique est aussi important avec le passage des typhons (tempête tropicale) en été.

Les surfaces cultivables sont limitées par la montagne tandis que les ressources du sous-sol sont très faibles. Le Japon connait donc une très forte dépendance énergétique et agricole et doit massivement importer.

Un territoire maîtrisé

La concentration littorale des activités

A cause du manque de place, la majorité des 128 millions de Japonnais et les activités économiques se concentrent sur les plaines littorales et surtout sur la façade Pacifique où  les immenses villes dont Tokio, la plus grande ville du monde (37 millions d'habitants) se sont regroupées pour former une gigantesque mégalopole : le Tokkaïdo.

L'Etat a encouragé les installation industrielles sur les littoraux. Les grandes baies de ce rivage  permettent l'installation d'activités portuaires.

Cette façade maritime est la plus active du monde.

La maîtrise du territoire

Pour compenser le manque de place dans les plaines, les Japonnais construisent :

  • Des terres pleins et des îles artificielles qui accueillent des industries, des bureaux, des logements, des parcs d'attraction et même des aéroports (Osaka).
  • Des ponts géants et des tunnels sous-marins reliant les grandes îles.
  • Des immeubles parasismiques dans les centres villes.
  • Des autoroutes à plusieurs niveaux.

Mais cette concentration industrielle et humaine sur les côtes pose aujourd'hui de graves problèmes de pollution.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide