La croissance des échanges

Depuis 1945, le commerce mondial n’a cessé de croitre.

Tout s’échange (matières premières, capitaux, informations). La part des produits manufacturés reste dominante. La Triade domine largement le commerce mondial (plus de 80 %).

La part de l’Asie Pacifique augmente avec l’ouverture de la Chine devenue le véritable atelier du monde. Les pays du sud et surtout l’Afrique jouent un rôle bien moindre dans le commerce mondial.

 

Pourquoi une telle croissance ?

Depuis 1945, l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) a facilité les échanges en diminuant les droits de douane. Dans les zones de libre échange (ALENA, UE, ASEAN), le commerce a explosé. L’essor du commerce s’explique aussi par la baisse des coûts de transport.

La voie maritime assure 80 % du trafic international. Dans les plus grands ports du monde (Shanghai, Tokyo, Singapour, Rotterdam), les conteneurs sont vite transférés du pont des bateaux sur les camions ou les trains grâce à l’inter modalisme.

 

La mondialisation

 

Les flux de capitaux

 

Depuis les années 1990, les flux de capitaux ont fortement augmenté. Ce sont surtout des IDE, des firmes multinationales de la Triade qui rachètent des sociétés étrangères. Ces firmes s’installent surtout dans les pays riches pour se rapprocher de leur clientèle mais aussi dans les pays émergents pour profiter de la main d’œuvre peu coûteuse et des marchés en pleine expansion.

 

L'explosion des flux immatériels

La mondialisation nait véritablement avec la téléphonie mobile et Internet qui abolissent les distances, facilitent les communications et les échanges à l’échelle planétaire. Avec les cartes de crédit, les échanges d’argent sont de plus en plus intenses sur le net, surtout entre les pays riches mieux équipés en ordinateurs.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide